Discours du Trône

Prononcé par l’honorable Antoinette Perry, lieutenante-gouverneure de l’Île-du-Prince-Édouard

Les Insulaires  au coeur de nos décisions

Good morning. Bonjour. Weli eksitpu'k.

Monsieur le Président, membres de l’Assemblée législative, invités et Insulaires – c’est un grand honneur pour moi de vous accueillir à la première session de la soixante-sixième assemblée générale de l’Île-du-Prince-Édouard.

En particulier, j’aimerais souhaiter la bienvenue aux nouveaux membres de cette Assemblée. Les communautés qui vous ont élus ont confiance que vous travaillerez à améliorer l’Île-du-Prince-Édouard en faisant preuve de leadership, de discernement et de vision. Je sais que chacune et chacun d’entre vous prend cette responsabilité très au sérieux, et que, face aux défis et aux possibilités qui se présenteront, vous serez toujours animés par le sens du devoir qui vous habite aujourd’hui.

Surtout, n’oubliez jamais que même si vous avez été élus à l’Assemblée législative pour un mandat, vous faites partie d’une institution respectée qui durera encore des siècles. Vos actions et vos décisions enrichiront cet héritage – et vous influencerez l’évolution de la démocratie à l’Île. C’est une grande responsabilité, et je sais que vous en tiendrez compte.

Inspirée par ma réflexion sur le discours d’aujourd’hui, je suis fort impressionnée par l’engagement de l’Île-du-Prince-Édouard envers la démocratie, par notre détermination collective et par notre intérêt constant à bâtir un avenir meilleur pour notre province ainsi que pour les gens qui y vivent ou qui y vivront. S’inspirer de nos meilleures traditions, faire face aux imposants défis du présent et bâtir un avenir le plus prometteur possible pour notre province sont les tâches qui vous attendent en tant que législateurs.

Encore une fois, les Insulaires ont participé en grand nombre aux élections – misant sur un engagement actif et sur une représentation respectueuse. Le vote des Insulaires s’est soldé par un résultat minoritaire sans précédent, et ceux-ci s’attendent à ce que nous soyons à l’écoute et à ce que nous trouvions les moyens de travailler ensemble en vue d’assurer une gouvernance stable et une administration publique efficace.  

Le taux de participation aux élections de l’Île est exemplaire pour la majorité du monde démocratique. Le degré d’engagement dans notre province est considérable, et notre responsabilité collective en tant que leaders est de faire en sorte de répondre aux attentes légitimes exprimées par les Insulaires durant la campagne électorale, notamment en ce qui concerne la croissance économique et l’emploi, l’amélioration de l’inclusion sociale, le renforcement des communautés et la durabilité environnementale.

Je souhaite rendre hommage aux chefs des quatre partis – lesquels ont exprimé des visions fortes pour l’avenir de notre province, et contribué à la tenue de discussions réfléchies et constructives entre les citoyens de l’Île.

Je tiens aussi à souligner les efforts déployés par toutes ces femmes et tous ces hommes qui ont présenté leur candidature aux élections provinciales. Inscrire son nom sur un bulletin de vote est un geste courageux. Cela témoigne d’une volonté de soumettre ses valeurs et ses idées à un processus difficile et intense. La démocratie et notre province ont été enrichies par leur participation. Nous avons tous été grandement attristés par le décès tragique du candidat Josh Underhay et de son fils Oliver pendant la campagne électorale, et nous entendons travailler avec acharnement en fonction des valeurs qui ont guidé Josh tout au long de sa vie.   

La soixante-sixième assemblée générale

Les résultats historiques de la récente élection ont prouvé clairement que l’Île-du-Prince-Édouard abrite une multitude de voix, d’opinions et de points de vue. L’exercice électoral et les semaines qui ont suivi ont démontré que nous, en tant que leaders et représentants, sommes capables de collaborer dans l’intérêt des Insulaires, malgré nos différences d’opinions.

Peu de temps après l’élection et la formation de notre gouvernement, nous avons fait en sorte que les trois partis représentés à cette Assemblée s’unissent afin de travailler de façon constructive à l’élaboration d’un programme commun pour les Insulaires. Grâce à la collaboration entre les chefs et les leaders parlementaires, nous nous engageons à offrir un gouvernement stable à la population de la province.

Notre gouvernement s’engage à diriger en misant sur une collaboration active avec tous les côtés de cette Assemblée. Cet engagement comprend des consultations ouvertes et régulières pour tous les aspects clés de notre travail, y compris les éléments du présent discours, le budget de fonctionnement 2019-2020 à venir ainsi que l’élaboration et le dépôt de projets de loi. Au cours de nos échanges avec nos collègues, ils nous ont fait part des priorités qu’ils souhaiteraient faire avancer. Pour l’Opposition officielle, il s’agit notamment du logement, de l’élimination de la pauvreté et des changements climatiques. Les priorités dont nous a fait part le troisième parti comprennent la santé et l’éducation. Ces priorités, que partage notre gouvernement, recevront une attention immédiate dans le cadre de nos travaux collectifs. Cette collaboration pratique est ce que les Insulaires attendent de nous et ce que nous ferons en sorte de leur offrir.

En effet, le récent et édifiant débat au sujet de l’avenir de notre démocratie a révélé un désir que celle-ci soit approchée avec un esprit ouvert et judicieux et que, même si la question de la représentation proportionnelle n’a pas atteint un seuil d’appui suffisant, la population soutient dans une certaine mesure la réforme du mode de fonctionnement de l’Assemblée législative. 

C’est pourquoi notre gouvernement formera un groupe composé de citoyens et d’élus pour examiner la réforme de cette Assemblée. L’objectif sera d’introduire des changements constructifs dans la façon dont la contribution de la population est sollicitée par cette Assemblée – ainsi que de nouvelles règles pour régir la transmission ouverte de l’information aux Insulaires. Cet exercice débutera au cours des six prochains mois, et notre gouvernement s’attend à déposer des modifications importantes à la Legislative Assembly Act (loi sur l’Assemblée législative) durant la prochaine année. Bien que respectueux des traditions de cette institution, notre gouvernement comprend également qu’une adhésion rigide aux règles du passé n’est pas un signe de force. Pour conserver la confiance du public, nous devons évoluer de manière respectueuse et responsable. Nous devons aussi, de façon prioritaire, trouver des moyens d’impliquer les jeunes dans le processus démocratique, et les gestes que nous posons aujourd’hui doivent être dans leur intérêt.

L’Île-du-Prince-Édouard – Un endroit unique

La plupart des Insulaires vous diront à quel point ils sont fiers de l’île où ils vivent. Sans faire de vantardise, nous sommes effectivement conscients que cette province est un endroit unique, où vivent des gens exceptionnels dans des communautés magnifiques réparties un peu partout sur le territoire de l’Île. En tant que province, nous pouvons également nous inspirer du savoir des Mi’kmaq, dont nous occupons aujourd’hui les territoires ancestraux. Nous pouvons nous tourner vers nos ancêtres acadiens, en cette année où nous allons – pour la première fois – accueillir le Congrès mondial acadien. Nous avons de solides racines irlandaises, écossaises, anglaises, allemandes, libanaises et néerlandaises dans nos communautés. Nombreux sont les gens provenant du reste du Canada ou d’ailleurs dans le monde qui ont choisi d’élire domicile à l’Île-du-Prince-Édouard. Ensemble, nous avons bâti et continuerons de bâtir une province diversifiée dans sa nature, mais unifiée dans son objectif.

Face aux défis, voire à l’adversité, nous voyons la population de cette province prospérer, surmonter les obstacles et réussir. Les défis sont plus grands pour certains de nos voisins et de nos amis, et, en tant que communauté insulaire, nous sommes à notre meilleur lorsque nous travaillons ensemble pour régler les enjeux difficiles. Tel doit être notre objectif : faire face ensemble aux problèmes les plus pressants qui nous concernent tous, soutenir ceux qui ont besoin de plus d’aide et célébrer collectivement nos réussites.

Nous avons compris au cours de la récente élection que les Insulaires souhaitent que nous nous attaquions à la question des changements climatiques, afin que notre province soit aussi durable que possible sur le plan environnemental pendant de nombreuses générations encore. Ils veulent que nous bâtissions des communautés résilientes dans toute l’Île, capables de réussir avec une population de 500 personnes aussi bien que de 15 000. Ils veulent que nous continuions à développer des services de santé et d’éducation innovateurs. Ils nous ont enjoints de proposer de véritables solutions d’hébergement dans les milieux ruraux et les petites communautés ainsi que dans nos villes et villages. Ils ont fait valoir que notre lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale doit être constante et réelle.

En somme, ils nous ont demandé, en tant que leaders, de travailler ensemble et avec eux, de façon à ce que l’Île-du-Prince-Édouard demeure un endroit unique pour les générations à venir. Nous avons dit que nous devons focaliser sur les habitants de cette province et c’est en fonction de ce principe que notre gouvernement s’engage à diriger.        

Notre vision

La vision que je vous présente aujourd’hui est ambitieuse. Elle se fonde sur les priorités mises en avant par tous les partis de la présente Assemblée. Au cours des six prochains mois, notre nouveau gouvernement jettera des bases solides qui nous permettront d’atteindre nos objectifs et d’ainsi concrétiser notre vision.

Il nous faudra d’abord privilégier le multipartisme en mobilisant tous les partis, car nous délaissons les cycles politiques et économiques à courte échéance pour adopter une vision et une stratégie à plus long terme pour l’Île-du-Prince-Édouard.

Pendant que nous relevons les nombreux défis qui nous attendent, nous avons la chance d’avoir à notre disposition une fonction publique professionnelle qui pourra puiser son expertise et ses connaissances profondes pour contribuer au développement de solutions durables. En outre, nous pouvons faire appel au leadership de nombreux organismes communautaires.  

Notre gouvernement s’engage à investir dans les gens de cette province, notamment en consacrant des fonds importants à l’élimination de la pauvreté, au logement, à l’infrastructure et aux systèmes de santé et d’éducation. Il faut d’ailleurs lutter contre le changement climatique et protéger notre environnement. Pour ce faire, nous travaillerons étroitement avec les partenaires à tous les niveaux : local, régional, national et international.

Notre gouvernement croit à l’importance de poursuivre sur la lancée de la prospérité économique actuelle de la province tout en planifiant une stabilité économique à plus long terme. En renforçant la compétitivité de l’économie locale, nous serons mieux placés pour attirer les capitaux et une main-d’œuvre qualifiée, contribuant ainsi à un climat économique où la création d’emplois novateurs et de qualité est chose fréquente. Nous comptons investir dans l’avenir en misant sur les infrastructures stratégiques, par exemple Internet haute vitesse, de façon à stimuler la conjoncture et le revenu des ménages.

L’Île-du-Prince-Édouard a beaucoup changé au cours des douze dernières années. La province se trouve en bonne posture, mais nous pouvons faire encore mieux. En effet, nous devons toujours chercher à faire mieux pour l’Île et ses habitants. Personne ne devrait avoir à vivre dans sa voiture ou dans la rue. Personne ne devrait être obligé de choisir entre payer l’épicerie ou les médicaments. Aucun enfant ne devrait avoir à vivre dans la pauvreté. Ce type d’inégalité nous inquiète tous. Ces situations nous obligent à faire une introspection et à agir sans délai.

Améliorer la vie de tous

Notre gouvernement a la ferme intention d’améliorer la vie de tous.

Nous formerons un gouvernement inclusif. Tous les résidents de l’Île-du-Prince-Édouard méritent d’être traités avec respect et dignité; tous ont droit à des soins et à de la compassion. Les Insulaires se soucient les uns des autres et ils s’entraident régulièrement. C’est ensemble que nous pouvons faire de grandes choses pour notre province.

Notre province a la réputation d’accueillir les visiteurs avec chaleur et bonté. Nous devons en faire tout autant avec nos propres amis et voisins : les discours haineux et l’intolérance n’ont pas leur place dans la société. Il faut non seulement reconnaître notre diversité, mais également s’en réjouir.

Notre gouvernement cherchera avant tout à mieux faire les choses. Tous les résidents de l’Île-du-Prince-Édouard méritent qu’on leur offre de l’espoir et des possibilités, et tous méritent qu’on se souvienne et s’occupe d’eux. Il est temps de faire de la politique autrement ici, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Notre gouvernement sera tourné vers l’avenir. Il aspire à réaliser ses objectifs et à concrétiser cette vision commune à long terme d’une Île meilleure. D’une Île-du-Prince-Édouard faisant figure de proue à l’échelle régionale, nationale et mondiale, où les gens et les communautés sont en santé et prospères, où l’économie et la culture sont dynamiques, où l’on recherche et valorise les connaissances et les bonnes idées et où l’on outille les enfants et les encourage à réaliser tout leur potentiel.

Pour que cette vision devienne réalité, nous devons privilégier ce qui compte le plus pour nous et ce qui nous unit et nous rassemble.

Rendre la vie plus abordable

Notre gouvernement est déterminé à rendre la vie plus abordable pour les Insulaires.

Nous atteindrons cet objectif en gérant de manière responsable les finances de notre province. Nous sommes déterminés à réduire les impôts, surtout pour les Insulaires à faible revenu, et à permettre aux familles de garder une plus grande partie de l’argent qu’elles ont durement gagné. Notre gouvernement travaillera avec le secteur privé de l’Île à répartir la prospérité entre tous les Insulaires. Nous favoriserons le développement économique régional partout dans la province afin de générer des emplois intéressants dans l’ensemble des communautés de l’Île-du-Prince-Édouard. Lorsque nos entreprises et nos communautés obtiennent de bons résultats, les Insulaires font de même. Et lorsque les Insulaires ont du succès, nos entreprises et nos communautés prospèrent.

Notre gouvernement entend bâtir sur l’excellent travail qu’une foule d’Insulaires ont accompli ces dernières années en élaborant la Stratégie de réduction de la pauvreté de l’Île-du-Prince-Édouard. Au cours des six premiers mois de notre mandat, nous donnerons suite à des recommandations clés et multiplierons les efforts pour éliminer la pauvreté dans notre province. Nous lancerons un programme pilote de revenu garanti propre à l’Île-du-Prince-Édouard afin de trouver des solutions pratiques aux problèmes durables de pauvreté auxquels certains de nos résidents font face.

Garantir l’accession à la propriété et l’abordabilité du logement

Le logement sera une priorité pour notre gouvernement. Le taux d’inoccupation provincial de 0,3 % est un défi historique que nous devons attaquer de front. Nous accélérerons l’offre de logements abordables, nous offrirons davantage d’aide à la location, nous nous attaquerons à la problématique de la location à court terme et nous viendrons plus régulièrement et raisonnablement en aide à tous les locataires.

La vision à long terme de notre gouvernement est celle d’un monde où les Insulaires peuvent avoir accès à la propriété grâce à des programmes et à des mesures leur permettant d’y parvenir. Elle consiste entre autres à permettre aux propriétaires de protéger et d’accroître leur investissement dans leur communauté d’origine. Il s’agit aussi d’offrir aux locataires et aux futurs propriétaires de nombreuses options de logement abordable qui auront un effet bénéfique sur notre taux global d’inoccupation.

Renforcer notre économie et multiplier les possibilités d’emploi

L’Île-du-Prince-Édouard ne doit pas s’asseoir sur ses lauriers en cette nouvelle ère économique où les choses évoluent à toute vapeur. Notre population est notre ressource la plus précieuse; de fait, ce sont les gens – entrepreneurs et dirigeants d’entreprises et d’organisations, employés et travailleurs, éducateurs et formateurs – qui sont au cœur de toute réussite économique.

Notre gouvernement a la ferme intention d’investir dans les gens. Notre vision à long terme est de cultiver le capital intellectuel de notre province en mettant directement l’accent sur l’éducation, la formation professionnelle et l’apprentissage continu. Davantage d’Insulaires pourront ainsi participer pleinement à l’économie locale. Notre climat économique favorisera le développement et le maintien en poste d’innovateurs qualifiés dans tous les secteurs, alors que nos possibilités et notre compétitivité nous permettront de recruter proactivement davantage de gens et de talents.

Des possibilités seront créées en investissant stratégiquement dans des programmes et des services visant à améliorer nos compétences et notre économie. Par exemple, afin d’offrir des possibilités dans le secteur des sciences biologiques, nous appuierons une nouvelle initiative de formation et de perfectionnement des compétences dans le cadre d’un partenariat entre le secteur des sciences biologiques, le Collège Holland, l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et le gouvernement.
La nouvelle économie carbure aux gens et aux idées. Les données et les connaissances issues des activités de recherche et de développement sont des pistes à explorer. Notre gouvernement stimulera le foisonnement des idées et des innovations, créant ainsi un climat propice à la croissance de l’économie locale ici même à l’Île-du-Prince-Édouard.

Notre gouvernement connaît et apprécie également l’importance de nos industries traditionnelles. Nous savons que la contribution de nos familles d’agriculteurs et de pêcheurs et de nos exploitants touristiques est essentielle à la croissance de notre économie provinciale. Nous travaillerons avec ces industries pour innover et prospérer dans une économie mondiale en évolution.

L’Île-du-Prince-Édouard doit utiliser les nouvelles technologies et innover plus intelligemment afin d’ajouter de la valeur aux produits existants de l’Île ainsi que d’en découvrir et d’en développer de nouveaux. Notre gouvernement veillera à ce que les fruits de la prospérité économique soient répartis équitablement à l’échelle provinciale. Cela se fera en investissant dans des infrastructures régionales stratégiques en travaillant directement avec le Partenariat pour la croissance de l’Île-du-Prince-Édouard, qui représente les chefs de file du secteur privé de l’ensemble de la province. Notre gouvernement s’est également engagé à mieux protéger les consommateurs de l’Île-du-Prince-Édouard et à leur offrir davantage de choix.

Préserver et protéger notre environnement naturel

La vision à long terme de notre gouvernement est axée sur la préservation et la protection de notre environnement naturel. La terre, l’eau, le milieu, les communautés et l’économie de notre Île sont intimement liés. Il est donc nécessaire d’adopter une approche globale pour trouver des solutions.

Notre gouvernement travaillera avec toutes les parties concernées et tous les Insulaires pour veiller à ce qu’on défende et respecte l’esprit et l’intention de la Lands Protection Act (loi sur la protection des terres), sachant que nous avons tous intérêt à ce que nos terres soient utilisées à bon escient. Le ministère de l’Agriculture et des Terres s’affaire à préparer un ensemble complet d’outils éducatifs sur cette loi et offrira de la formation à tous les membres de la présente Assemblée au cours des six premiers mois de notre mandat.

Nos terres sont une ressource limitée et doivent servir le mieux possible les intérêts à long terme de l’Île et des Insulaires. Notre vision est celle d’une province où la propriété et l’intendance des terres sont en sécurité entre les mains de nos futures générations d’Insulaires. C’est la raison pour laquelle nous tiendrons, au cours des six prochains mois, des consultations sur l’établissement d’une réserve foncière qui favorisera le bon usage des terres de la province.

Notre gouvernement est résolu à protéger les eaux souterraines de la province, notre seule source d’eau potable. Au cours des six premiers mois du mandat, nous consulterons la population au sujet du régime réglementaire de la Water Act (loi sur l’eau) en prévision de sa mise en œuvre intégrale.

D’autres travaux scientifiques indépendants seront entrepris localement, libres de toute pression de la part du gouvernement ou de l’industrie, dans le but de mieux connaître et comprendre l’état actuel de nos eaux. Les décisions stratégiques ultérieures seront fondées sur les données scientifiques issues de la recherche locale et représenteront un juste équilibre entre les besoins humains et les considérations écologiques.

Faire face aux changements climatiques

Les changements climatiques menacent nos côtes, nos cultures et la vie des futures générations d’Insulaires. La vision à long terme de notre gouvernement pour l’Île-du-Prince-Édouard est d’en faire une société carboneutre.

Nous continuons à jouir d’un bilan enviable pour ce qui est d’atténuer l’impact des changements climatiques, grâce, entre autres, à notre recours aux énergies renouvelables et aux efforts que nous déployons collectivement pour réduire et recycler les déchets. Nous avons beaucoup fait pour encourager le passage à d’autres combustibles dans les maisons et les immeubles. Mais le travail est loin d’être terminé.

Les jeunes générations nous exhortent maintenant à prendre les changements climatiques plus au sérieux que nous ne l’avons jamais fait. Elles sont devenues nos enseignantes et nous devons les écouter. En travaillant en collaboration et à l’unisson à l’échelle provinciale, nous nous inspirerons des réussites de l’actuel Plan d’action sur les changements climatiques, un plan quinquennal, pour élaborer une stratégie à plus long terme qui sera davantage tournée vers l’avenir et assortie d’objectifs réalistes et réalisables. Nous établirons des objectifs plus ambitieux d’assainissement des transports et nous collaborerons avec des industries clés telles que l’agriculture et le camionnage pour accélérer le développement d’innovations qui réduisent les émissions. Nous consulterons davantage les Insulaires pour trouver des idées et des solutions faisant l’affaire de tous.

Nous rapprocher de nos Premières Nations

Notre gouvernement attache une grande importance à sa relation avec les Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard, et il reconnaît leur contribution à l’économie, à la société, au patrimoine et à l’identité de l’Île. Nous prenons au sérieux l’impératif moral et juridique de concilier les intérêts entre les droits ancestraux et issus de traités et les droits de l’ensemble de la société. Plus tôt cette année, pour exprimer notre engagement envers le processus de réconciliation, nous avons conclu une entente-cadre avec les Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard et le gouvernement du Canada. Cette entente indique le processus que nous suivrons pour continuer à collaborer avec le Canada et les Mi’kmaq sur les questions importantes pour les Premières Nations de Lennox Island et d’Abegweit. Nous travaillons en même temps à des questions sociales d’ordre plus général telles que le logement, l’éducation, la justice, les compétences et la formation, l’emploi, les enfants et les familles ainsi que le développement économique, et ce, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des réserves. Nous nous réjouissons à l’idée de travailler avec la Mi’kmaq Confederacy of PEI, les Premières Nations de Lennox Island et d’Abegweit et les organismes autochtones pour faire des progrès dans de tels domaines. Cette année, signe clair de notre volonté de réconciliation, nous marquerons et fêterons la Journée du traité des Mi’kmaq le 1er octobre.

Soutenir notre culture et notre patrimoine

Ce ne sont pas les talents qui manquent à l’Île-du-Prince-Édouard. Nos artistes, conteurs, musiciens, écrivains et artisans enrichissent la diversité de nos traditions, de nos communautés et de nos cultures. Ils sont aussi variés et dynamiques que les couleurs de notre belle province dont ils s’inspirent souvent. Leur créativité est un élément important de notre attrait touristique et communautaire, et ils apportent une contribution significative à notre économie. Nous devons absolument soutenir ces talents et assurer l’enrichissement de notre culture afin que les générations à venir puissent en apprécier la valeur. En effet, nous devrions tous encourager les activités créatives de nos jeunes. Notre gouvernement s’intéressera donc activement à la mise en valeur de leurs intérêts culturels et historiques.

Prendre soin de notre population

Soins de santé plus proactifs et efficaces

L’adoption d’un mode de vie sain et l’accès rapide aux services de santé appropriés touchent tous les Insulaires et leurs familles. Il est très important d’affecter les ressources adéquates et le soutien nécessaire aux professionnels de la santé, puis d’investir des fonds publics dans notre système de santé.

Les soins de santé constituent actuellement le principal domaine de dépenses publiques de la province, et notre gouvernement comprend l’importance de veiller à ce que ces fonds soient investis dans la prestation des bons soins, au bon endroit, au bon moment pour tous les Insulaires.

La vision à long terme de notre gouvernement en matière de soins de santé est celle d’un système plus proactif, mieux adapté et plus efficace. Les services de santé sont mieux livrés et plus accessibles lorsqu’ils sont offerts partout dans la province. L’augmentation de modèles de soins collaboratifs à tous les niveaux et l’élargissement du champ d’activité, dans la mesure du possible, permettra d’assurer que les services professionnels sont organisés efficacement et que les services sont plus facilement accessibles aux Insulaires.

Plus les compétences et les formations de tous nos professionnels de la santé sont utilisées au maximum, plus les Insulaires sont en mesure d’accéder aux soins de santé dont ils ont besoin en temps opportun. Cela aura pour effet d’éliminer l’embouteillage dans les services d’urgence, diminuant ainsi le stress sur les patients et les fournisseurs.

Notre gouvernement fera participer directement les effectifs médicaux et infirmiers au recrutement et au maintien en poste des professionnels de la santé. Nous lancerons une nouvelle approche provinciale où les médecins participeront au recrutement des médecins; cette approche sera guidée par un plan de gestion des effectifs médicaux. Nous déterminerons de façon proactive les besoins anticipés, nous ferons appel à nos médecins pour offrir des expériences pratiques et des occasions de mentorat aux médecins en début de carrière, et nous collaborerons avec une équipe élargie, notamment du personnel ministériel et des communautés engagées. Cette approche sera reproduite dans d’autres domaines, tels que les soins infirmiers, où nos professionnels de la santé sont tellement valorisés. Nous procéderons à des investissements additionnels et soutenus dans les soins primaires et spécialisés en vue de répondre aux besoins des Insulaires – c’est-à-dire de faire en sorte que chaque personne ait accès à un médecin et qu’il y ait une réduction des temps d’attente dans des domaines comme les arthroplasties de la hanche et du genou.

Soutiens accessibles en santé mentale

Notre gouvernement est très préoccupé par l’accroissement des problèmes de santé mentale qui touchent de nombreux Insulaires. Notre vision à long terme pour une Île en santé repose sur la conviction que nous devons mieux comprendre les pressions exercées par les problèmes de santé mentale, ainsi que leurs causes, afin de pouvoir offrir les meilleurs soutiens et traitements accessibles.

Des mesures immédiates à court terme sont prioritaires pour notre gouvernement. La prestation de services en santé mentale sera accélérée et élargie.
Un complexe provincial de services de santé mentale, qui a fait l’objet de discussions approfondies et qui a été prévu dans de nombreux budgets d’immobilisations, est notre projet d’infrastructure prioritaire. Une installation moderne à la fine pointe de la technologie sera construite et opérationnelle le plus rapidement possible. Elle sera intégrée dans la communauté générale, afin de mieux soutenir les personnes qui font face à des défis et d’éviter qu’elles soient stigmatisées. En outre, davantage de services de santé mentale seront mis au point pour être livrés à l’échelle communautaire.   

Vieillir dans la dignité et le respect

Le vieillissement rapide de la population insulaire porte des défis et des possibilités sans précédent pour la province. Le gouvernement doit soutenir les Insulaires vieillissants qui ont tant contribué à la croissance et au développement de notre petit coin de pays.

Nous fournirons davantage de programmes et d’investissements pour permettre aux personnes âgées de l’Île de continuer à vivre de façon autonome et encadrée dans leur propre milieu et de poursuivre leur contribution à nos communautés. Nos aînés ne devraient jamais se sentir seuls ou éprouver un sentiment d’insécurité. Ils auront donc accès à davantage de mesures de soutien spécialisées en matière de logement afin d’assurer leur sécurité au sein de leur propre communauté.

Investir dans les générations de demain

Notre gouvernement reconnaît qu’il doit placer le bien-être des enfants au cœur de son travail. Chaque enfant insulaire a le droit à un bon départ dans la vie. Durant la petite enfance, le cerveau est capable d’établir 1 000 connexions neurales chaque seconde, rythme qu’il est impossible de reproduire plus tard dans la vie. Ces connexions deviennent les éléments constitutifs de l’avenir de chaque enfant.

La vision à long terme de notre gouvernement est de développer au maximum le potentiel des enfants et de les encourager à se réaliser pleinement. L’avenir de nos enfants est façonné par les expériences qu’ils vivent en petite enfance.

À cette fin, nous investirons dans une approche coordonnée pour instaurer un programme de prématernelle communautaire à la demi-journée pour tous les enfants de quatre ans de l’Île. En outre, nous comptons retravailler et élargir le programme d’alimentation scolaire à long terme.

Encourager l’apprentissage continu et le développement des compétences

L’éducation est véritablement l’entreprise de toute une vie. L’éducation formelle et l’apprentissage continu représentent des investissements à l’égard du présent et de l’avenir de notre province. La quête incessante de connaissances favorise l’inclusion sociale et renforce notre capacité d’autosuffisance, notre esprit de coopération et notre compétitivité.

La vision à long terme de notre gouvernement est d’assurer que tous les Insulaires puissent atteindre leur plein potentiel, tant individuellement que collectivement, par l’entremise de développement personnel et professionnel durant toute la vie. Le gouvernement doit faire preuve de leadership en appuyant l’apprentissage continu et le développement des compétences, anticipant et créant des possibilités d’emploi dans les secteurs qui sont essentiels dans notre province puisqu’ils fournissent des emplois durables et bien rémunérés aux Insulaires. Nous sommes heureux d’apprendre que la nouvelle Allocation canadienne pour la formation fait partie du budget fédéral de 2019 et nous avons hâte à connaître la suite de ce dossier.

Des communautés branchées

Notre gouvernement reconnaît que l’accès à Internet haute vitesse est absolument indispensable pour tous les Insulaires et toutes les entreprises de l’Île. Le Web reste un aspect essentiel du développement économique, social et communautaire. De nos jours, Internet haute vitesse est plus qu’une simple commodité – c’est une nécessité incontournable. Dans les communautés plus petites, l’accès rapide et fiable à Internet rend l’endroit plus attrayant pour les petites entreprises, les médecins, les éducateurs, les immigrants et les télétravailleurs.

Internet haute vitesse est devenu une condition fondamentale pour assurer la viabilité et la croissance économique de nos communautés. On étudie actuellement la solution en matière d’Internet annoncée récemment afin d’entreprendre un plan conçu à l’Île-du-Prince-Édouard qui permettrait d’améliorer l’accès à Internet avec l’apport de tous les intervenants de l’industrie, y compris les fournisseurs de services Internet locaux. L’accent est surtout mis sur l’établissement d’un service haute vitesse dans toute l’Île.

Les Insulaires savent très bien à quel point leurs communautés insulaires offrent un sentiment d’appartenance et de soutien. Notre gouvernement sera à la tête du développement d’un programme de carrefours communautaires s’inspirant des efforts de Jimmy MacAulay, qui a connu beaucoup de succès à St. Peter’s Bay.
Pour aboutir à des communautés plus branchées, notre gouvernement prévoit des investissements et des améliorations sur le plan de l’infrastructure des transports. Nous nous engageons à collaborer à une stratégie provinciale intégrée misant sur le transport actif et collectif dans le but de mettre en place un système plus autonome d’ici 2050.

La vision à long terme de notre gouvernement est celle de communautés saines et dynamiques s’épanouissant au sein de solides réseaux interreliés de transport, de technologie et, surtout, de personnes. À l’échelle locale et régionale, les efforts de développement et les économies demeurent novateurs et résilients. Petites et grandes communautés comptent de nombreux avantages et possibilités dans toute la province. De concert avec les leaders communautaires, nous tâcherons d’accroître les possibilités de croissance en gardant en tête qu’il faut d’abord renforcer les communautés pour renforcer la province.

Respecter et écouter nos gens

Renforcer la confiance et l’intégrité dans notre système politique

Notre gouvernement est résolu à rétablir la confiance des Insulaires dans notre système politique.

En 1843, il y a près de 200 ans, la pierre angulaire de Province House fut posée. Conçue par un architecte autodidacte et construite à la main par des artisans insulaires, Province House est devenue un joyau national et le cœur même de notre liberté et de notre démocratie à l’Île. Elle a été témoin de nombreux jalons importants : le gouvernement responsable en 1851, la Conférence de Charlottetown en 1864 et, en 1993, l’endroit où, pour la seule fois au Canada, les plus importants postes à l’Assemblée législative étaient tous occupés par des femmes.

Quand nous voyons Province House en reconstruction tout près, nous reconnaissons que nous devons aussi réparer nos institutions démocratiques. Il faut être plus ouverts et mieux collaborer dans le cadre de nos travaux à l’Assemblée et au sein de nos comités, mieux communiquer entre nous et avec les Insulaires et gouverner avec bienveillance et respect pour les autres. Nous ne serons pas toujours d’accord, mais lorsque nous sommes en désaccord, il faut faire preuve de respect. Nous devons reconstruire nos institutions et, ce faisant, rétablir la confiance des Insulaires dans notre système de gouvernance.

Notre gouvernement encourage le Comité spécial sur les comités à écouter la volonté des Insulaires qui ont fait part de leur désir d’adopter une nouvelle approche. Une possibilité serait de considérer un nombre égal de membres sur le Comité permanent des règles, des règlements, des projets de loi privés et des privilèges, de tous les partis représentés dans cette Assemblée. La vision à long terme de notre gouvernement pour l’organe législatif est qu’il ait amplement d’occasions de participer de façon plus proactive au processus législatif. Nous avons tous un profond respect pour cette Assemblée, ses traditions et coutumes, ainsi que ses privilèges. Ce n’est pas mon intention ni celui de notre gouvernement de nuire à l’établissement ou au fonctionnement des comités de l’Assemblée législative.

Notre gouvernement recommande que le Comité permanent des règles, des règlements, des projets de loi privés et des privilèges entame une bonne discussion publique et ouverte au sujet de la structure et de la composition de comités permanents.

Notre gouvernement fait la suggestion suivante au Comité permanent des règles, des règlements, des projets de loi privés et des privilèges : compte tenu de ce moment historique dans la province, que les trois partis collaborent et trouvent consensus afin de renouveler et de réaligner les mandats des comités permanents pour qu’il y ait compromis, et ce, dans l’intérêt de tous les membres.

Notre gouvernement demande au Comité permanent des règles, des règlements, des projets de loi privés et des privilèges de présenter un rapport à cette Assemblée avant la fin du mois de juin 2019, pour qu’elle puisse l’adopter dès que possible.

Notre gouvernement est déterminé à faire de la politique autrement, et ce premier pas réaffirme l’engagement que nous avons pris à l’égard de nos principes et de notre approche.

Un gouvernement qui fait de nouveau preuve de responsabilité

Notre gouvernement mènera ses activités politiques et législatives avec civilité, courtoisie et respect. Nous valoriserons notre fonction publique professionnelle en lui faisant confiance et nous lui fournirons les ressources pour qu’elle puisse accomplir son travail. Nous veillerons à ce que nos systèmes de justice et de réglementation soient justes et équilibrés, sans apparence de biais ni d’application inégale. Nous veillerons à ce que les affaires du gouvernement, et les personnes qui s’en occupent, respectent les normes de conduite les plus élevées.

Nous nous engageons à ce que le bureau du défenseur des droits des enfants devienne indépendant de l’Assemblée législative et nous présenterons des dispositions législatives en ce sens.

Faire participer les Insulaires à notre avenir collectif

Notre gouvernement croit fermement en la participation significative des résidents et des communautés. Notre vision à long terme est celle d’une mobilisation et d’une participation accrues des gens et des communautés, et celle d’une volonté d’écouter et de réagir lorsque nous travaillerons ensemble sur les questions qui touchent les Insulaires.

Notre gouvernement examine de près les lois et les règlements de la province. Il est nécessaire de procéder à la modernisation de nos lois et règlements pour qu’ils reflètent plus fidèlement notre province aujourd’hui et à l’avenir. Nous nous engageons à optimiser et à alléger le cadre réglementaire pour veiller à ce que le gouvernement serve le mieux possible la population.

Pour que l’idéal insulaire devienne une réalité pour tous

La récente participation active de la population aux élections nous a montré que les Insulaires désirent un environnement où chacun peut réussir. Les Insulaires veulent que nous nous assurions de ne pas négliger une communauté, une famille ou une personne aux prises avec des difficultés. Ils veulent que nous nous mobilisions pour travailler dans l’intérêt de tous. Ils veulent que nous réfléchissions à la fois aux pressions actuelles et aux défis futurs.

Notre gouvernement est bien décidé à collaborer avec tous les partis de la Chambre et à dialoguer régulièrement avec les Insulaires afin de pouvoir tirer parti de nos meilleures idées et de notre meilleure nature. Qu’il s’agisse de questions plus immédiates comme le logement ou de phénomènes à long terme comme le changement climatique, nous nous inspirerons des meilleures idées et solutions pour améliorer la vie des Insulaires maintenant et offrir de meilleures possibilités pour les Insulaires pour les nombreuses décennies à venir.

Notre mandat essentiel est de donner aux Insulaires un gouvernement qui met la population au cœur de ses décisions. Nous agirons en sachant que nos débats touchent plus que des postes budgétaires, des dispositions législatives ou des paragraphes de déclarations. Nos décisions ont des conséquences pour nos mères, nos pères, nos enfants et nos petits-enfants, qui sont nos voisins et nos concitoyens. Nous nous préoccupons de l’effet de nos discours. Nous aspirons à donner aux Insulaires toutes les occasions possibles d’être heureux, en santé et de réussir.

Conclusion

Notre gouvernement a un programme clair et ciblé pour les semaines à venir.
Outre leur participation au débat sur le discours du Trône et à son adoption, les membres de l’Assemblée législative seront appelés à examiner le budget de 2019-2020 – et à amorcer ainsi le processus permettant au gouvernement de respecter ses engagements envers les Insulaires.

Notre gouvernement proposera un certain nombre de projets de loi, notamment les suivants :

  • Government Reorganization Act 2019 (loi de 2019 sur la réforme gouvernementale)
  • An Act to Amend the Renewable Energy Act (loi modifiant la loi sur l’énergie renouvelable)
  • Supports for Persons With Disabilities Act (loi sur les soutiens offerts aux personnes ayant une incapacité)
  • An Act to Amend the Regulated Health Professions Act (loi modifiant la loi sur les professions de la santé réglementées)
  • An Act to Amend the Drug Cost Assistance Act (loi modifiant la loi sur l’aide à l’achat de médicaments)
  • An Act to Amend the Highway Traffic Act (loi modifiant le code de la route)
  • An Act to Amend the Victims of Crime Act (loi modifiant la loi sur les victimes d’actes criminels)
  • An Act to Amend the Summary Proceedings Act (loi modifiant la loi sur les procédures sommaires)
  • An Act to Amend the Trespass to Property Act (loi modifiant la loi sur l’entrée sans autorisation)
  • Appropriations Act (loi portant affectation de crédits)
  • Supplementary Appropriations Act (loi supplémentaire portant affectation de crédits)
  • An Act to Repeal the Gulf Trust Corporation Act (loi abrogeant la loi sur la Gulf Trust Corporation)
  • An Act to Repeal the Bailable Proceedings Act (loi abrogeant la loi sur les procédures relatives aux cautionnements)

Les partis de l’opposition présenteront également un certain nombre de projets de loi, notamment les suivants : une loi sur les normes de publicité gouvernementale (Government Advertising Standards Act), une loi modifiant la loi sur les normes d’emploi (An Act to Amend the Employment Standards Act), une loi modifiant la loi sur les conflits d’intérêts (An Act to Amend the Conflict of Interest Act), une loi modifiant la loi sur les biens locatifs résidentiels (An Act to Amend the Residential Rental Property Act) et une loi modifiant la loi sur le leadership en matière de climat (An Act to Amend the Climate Leadership Act).

Je m’attends à ce que les députés de l’Assemblée législative manifestent un nouvel esprit de collaboration au cours du prochain débat.

Lors de la récente élection, les Insulaires ont clairement exprimé le désir d’assister à des échanges axés sur la nécessité d’établir un consensus et fondés sur le respect de toutes les opinions.

Sur le plan économique, nous avons beaucoup progressé.

Sur le plan social, notre Île est de mieux en mieux en mesure de répondre aux besoins d’une population de plus en plus dynamique.

Sur le plan politique, je demande à chacun d’entre vous de tenir compte des besoins changeants de notre Île et d’adopter de nouvelles solutions qui permettront de préserver les progrès réalisés et de trouver de nouveaux moyens d’en faire encore davantage pour les habitants de cette province.

En conjuguant nos efforts, et en nous consacrant à la population de notre province, nous allons et nous devons réussir.

Merci. Thank you. Wela’lin.

 

Date de publication : 
le 14 Juin 2019
Cabinet du premier ministre

Renseignements généraux

Cabinet du premier ministre
Immeuble Shaw, 5e étage (sud)
95, rue Rochford
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-4400
Télécopieur : 902-368-4416

premier@gov.pe.ca