Généalogie aux Archives publiques

W. W. Judson et sa famille pris en photo devant le domicile familial en 1898 (Acc3466/HF72.66.7.27.1)

Le Bureau des archives et des documents publics possède une vaste collection de documents généalogiques, notamment des sources primaires, des instruments de recherche et des index. Certaines des principales ressources sont indiquées ci‑après. Si la généalogie est un domaine nouveau pour vous, vous trouverez des conseils pour orienter vos recherches à Retracer l'histoire de votre famille à l'Î.-P.-É..

 

Index principal des noms

L’index principal des noms, une des ressources les plus consultées aux Archives provinciales, est une liste de catalogues sur fiches par ordre alphabétique. Les entrées proviennent des sources suivantes : transcriptions de pierres tombales de divers cimetières, données de recensement, listes de passagers encore disponibles, registres de mariages, journaux sélectionnés, Atlas de Meacham de 1880 et registres de maisons funéraires, et d’autres sources originales.

 

Naissances, mariages et décès

Vu l’absence de registres de l’état civil avant 1906, les personnes qui cherchent des données d’état civil antérieures se fient largement aux registres paroissiaux dont la qualité varie grandement. De nombreux registres ont été perdus au fil des ans. Depuis 1906, les données de l’état civil sur les naissances, les mariages et les décès ont été recueillies plus régulièrement. Les restrictions suivantes s’appliquent :   

  • Naissances : Diffusion restreinte pendant 120 ans après la date de l’événement;
  • Mariages : Diffusion restreinte pendant 75 ans après la date de l’événement;
  • Décès : Diffusion restreinte pendant 50 ans après la date de l’événement. À noter : La cause des décès demeure confidentielle.

Pour les données à diffusion restreinte concernant les naissances, les mariages et les décès, pour des renseignements sur la cause d’un décès ou pour des copies officielles de certificats ou de permis, communiquez avec les Statistiques de l'état civil, 126, chemin Douses, Montague (Î.‑P.‑É.),  C0A 1R0, tél. : 902‑838-0887 ou 1-877-320-1253 (sans frais au Canada).

Les Archives publiques possèdent les sources d’information suivantes sur les statistiques de l’état civil :

Registres de  l’état civil

  • Baptêmes jusqu’à vers 1923 : Les registres sont indexés par le nom de l’enfant baptisé. Les renseignements proviennent des registres paroissiaux existants qui précisent habituellement le nom, la date de naissance et la date du baptême de l‘enfant, les noms des parents et le registre paroissial. Plusieurs registres sont conservés aux Archives. Une recherche sur les baptêmes peut être faite en ligne dans la base de données sur les collections PARO.
  • Décès avant 1906 : Une liste alphabétique des répertoires des décès ou des actes de sépulture est tirée des registres paroissiaux, des annonces dans les journaux et de sources non identifiées. L’information fournie est restreinte, et il peut être impossible de retracer les références. Ces documents peuvent être consultés dans la base de données sur les collections PARO.
  • Décès, 1906–1960 : Des copies microfilmées des documents de décès et des index connexes sont accessibles dans la salle de lecture. La cause des décès n’est pas indiquée. Des documents de décès sont ajoutés chaque mois à la base de données sur les collections PARO. Consultez la base de données souvent pour les ajouts.
  • Registres de mariages, 1832–1923 : Registres de documents d’information sur les mariages soumis par le clergé et les juges de paix qui précisent le nom, l’état matrimonial, le lieu de résidence du futur marié et de la future mariée, la date du mariage, les noms des témoins et le nom du célébrant. Les noms des parents ne sont pas inscrits. Ces registres figurent dans l’index principal des noms.
  • Permis de mariage, 1787–1936; cautionnements de mariage, 1849–1902 : Ces collections distinctes de cautionnements de mariage et de permis de mariage sont indexées par futur marié et future mariée. L’information consignée est semblable à celle des registres de mariages; toutefois, la date de la cérémonie n’est pas indiquée sur les cautionnements. Les noms des parents ne figurent pas sur les actes de mariage avant les années 1920. Les permis de mariage jusqu’en 1919 se trouvent dans la base de données sur les collections PARO.
  • Livres de caisse relatifs aux permis de mariage, 1879–1970 : Ces documents sont structurés en comté et fournissent une liste chronologique des permis de mariage délivrés par le bureau du secrétaire provincial. Ils contiennent les renseignements suivants : noms et état matrimonial des parties, lieu de résidence, nom de la personne à laquelle le permis a été délivré, garant et date.

Registres paroissiaux

La plupart des églises tenaient des registres des actes de baptême, des mariages et des décès. Les Archives possèdent des copies de nombreux registres paroissiaux microfilmés. Les index sont disponibles pour certains registres de l’Église d’Écosse, de l’Église presbytérienne St. John's de Belfast, de l’Église anglicane St. Peter's de Charlottetown et de l’Église catholique romaine St. Ann's de Lennox Island. Le type et le volume d’information consignés dans ces registres varient. Les décès étaient souvent peu documentés comparativement aux baptêmes et aux mariages. Les registres de mariages, surtout ceux de l’Église catholique, peuvent comprendre les noms des parents. Des restrictions d’accès varient selon les églises. La diffusion des archives de l’Église catholique après 1900 est restreinte.

Transcriptions de pierres tombales de divers cimetières

Les inscriptions sur les pierres tombales existantes figurent dans l’index principal des noms. Les livrets de cimetière sont aussi disponibles dans la salle de lecture. En plus de préciser les dates de naissance et de décès, ces documents peuvent établir les liens familiaux, indiquer le lieu d’origine ou contenir diverses données généalogiques.

Journaux

La plupart des journaux de l’Î.‑P.‑É. sont disponibles sur microfilm aux Archives ou à la bibliothèque Robertson de l’Université de l’Île‑du‑Prince‑Édouard. Des copies numériques du journal The Guardian (1890-1957) peuvent être consultées en ligne sur le site Web Island Newspapers. La qualité des avis de naissance, de mariage et de décès est inégale, selon la date et le journal. Certains journaux figurent dans l’index principal des noms pour l’état civil ou d’autres renseignements, mais la plupart des journaux ne sont pas indexés. Il est important de connaître la date ou le nom du journal, puisque la recherche dans les journaux peut prendre beaucoup de temps.  

 

Données de recensement

Les données de recensement de l’Î.‑P.‑É. couvrent la période de 1728 à 1921 et comportent certaines disparités. À presque tous les recensements, les données pour certains lots sont incomplètes, et les renseignements recueillis varient considérablement. À partir de 1881, les données de recensement indiquent le nom, le sexe et l’âge de chaque membre du ménage, et fournissent plus de détails sur le lieu de naissance, la scolarité, l’occupation et les liens familiaux. Les utilisateurs peuvent accéder aux données de recensement jusqu’à 1911 dans la salle de lecture aux Archives. Les résultats des recensements de 1841, 1881, 1891 et 1901 peuvent aussi être consultés dans la base de données sur les collections PARO. L’index du recensement de 1911 se trouve à AutomatedGenealogy.com

À noter : Le recensement de 1921 n’est pas accessible aux Archives publiques. Visitez le site Web de Bibliothèque et Archives Canada pour de l'information sur l'accès aux données du recensement de 1921.

 

Cartes et documents relatifs aux terres

Les documents relatifs aux terres peuvent attester la présence de vos ancêtres à l’Î.‑P.‑É. à une année donnée, localiser un endroit pour faciliter la consultation des documents structurés par lot et aider à retracer les déplacements de votre famille. Ils peuvent préciser le lieu d’origine et l’occupation de l’acheteur, ou le nom de sa conjointe. Avis aux chercheurs - jusqu’en octobre 1939, les terres pouvaient être transférées par testament seulement sans que le transfert soit enregistré. Les cartes peuvent aussi être très utiles pour déterminer qui occupait un bien‑fonds et à quel moment.

Les documents relatifs aux terres conservés aux Archives provinciales sont pour la plupart antérieurs à 1900. Les documents postérieurs à 1900 se trouvent dans le Registry of Deeds (Land Registry), bureau de Charlottetown, Édifice Jones, 11, rue Kent, Charlottetown (Î.‑P.‑É.), tél. : 902‑368-4591. Voici quelques documents conservés aux Archives qui pourraient vous intéresser :

  • Actes de transfert : La première série d’actes de transfert couvre toute l’Î.‑P.‑É., de 1769 à 1873. Les documents après 1873 sont structurés par comté. Les actes de transfert sont indexés en ordre alphabétique et contiennent quelques baux, hypothèques, décisions judiciaires et procurations.  
  • Baux : Même s’il existe un index, les baux n’ont pas été transcrits dans les registres comme pour les actes de transfert. Les signataires du contrat de location conservaient le bail original et ses contreparties. La collection de baux des Archives est constituée de documents remis au gouvernement en échange d’actes de transfert de terres de la Couronne. Les noms inscrits sur ces documents peuvent être une précieuse source de renseignements généalogiques.
  • Registres de cantons et d’actes de transfert de terres de la Couronne : La première Land Purchase Act (loi sur l’acquisition des terres) qui a été adoptée en 1853 autorisait les locataires à acheter leurs terres du gouvernement qui les avaient acquises des propriétaires. À la suite de paiements consignés dans les registres de cantons, un acte de transfert était délivré. Ces actes de transfert peuvent contenir des renseignements sur les transactions antérieures et préciser le numéro du bail original.
  • Cartes et plans : À part la carte de Lake datant de 1863, l’Atlas de Meacham datant de 1880 et l’Atlas de Cummins créé vers 1928 qui contiennent des cartes avec les noms des résidents pour tous les lots, les Archives possèdent une grande collection de cartes manuscrites de l’Île et de lots individuels. Plusieurs cartes délimitent les propriétés. Même si elles varient en nombre et en qualité, les cartes peuvent être utiles pour déterminer l’endroit où vivait une famille à un moment donné. Elles peuvent aussi contenir des numéros de renvoi aux documents relatifs aux terres concernant un acte de transfert, un bail ou une entrée du registre de cantons. Un certain nombre de cartes conservées aux Archives ont été numérisées. Elles sont accessibles en ligne sur le site Web Island Imagined.
  • Registres de loyers : Les paiements de loyer par les locataires étaient consignés dans des registres par les propriétaires ou leurs agents. Ces registres peuvent être la seule source établissant le lieu de résidence de vos ancêtres. On ne dispose pas de tels registres pour tous les lots et toutes les époques.
  • Requêtes : Les requêtes soumises au Conseil exécutif (1780–1837) comportent des demandes de terres. Celles‑ci figurent dans l’index principal des noms et peuvent être consultées en ligne dans la base de données des collections PARO.
  • Mandats d’arpentage : Délivrés par la Couronne, ces ordres d’arpentage ont été donnés pour certains lotissements attribués à des Loyalistes, de 1784 à 1803.

 

Archives des tribunaux

Les Archives publiques possèdent une vaste collection de documents de divers tribunaux de l’Î.‑P.‑É., des années 1790 aux années 1950. Dans certains cas, les renseignements généalogiques peuvent être limités, mais les documents peuvent clarifier les circonstances entourant le mode de vie de vos ancêtres. Voici quelques archives qui peuvent vous être utiles :

  • Registres judiciaires : Les testaments et les administrations successorales peuvent contenir les noms de famille et clarifier les liens. Ils servent aussi à documenter le transfert des terres avant 1939. Les Archives possèdent des index, des copies de registres relatifs aux testaments, des dossiers de succession et des administrations successorales, de 1807 à 1930. Les documents postérieurs à 1930 sont conservés à la section des successions du Palais de justice Sir Louis Henry Davies, 42, rue Water, C.P. 2000, Charlottetown (Î.‑P.‑É), C1A 7N8, tél. : 902-368-6000.
  • Archives de la Cour suprême : Les Archives possèdent une grande collection de documents de la Cour suprême de 1787 à 1958, notamment des plumitifs et documents de cas. Le nombre de documents de cas et leur qualité varient considérablement, mais ces documents peuvent établir la date de résidence dans une localité et fournir des détails sur la vie de vos ancêtres.
  • Rapports d’enquête : Ces rapports documentent les enquêtes menées sur des décès survenus dans des circonstances inhabituelles, de 1789 à 1969. Il y a des disparités. On ne possède pas les rapports de toutes les enquêtes. Le nombre de documents varie, mais il y a habituellement un rapport du jury du coroner constitué pour réaliser l’enquête. Ces documents peuvent établir les liens familiaux et préciser le lieu de résidence des membres de la famille. Jusqu’en 1850, tous les noms inscrits dans les documents de cas, y compris ceux des jurés, figurent dans l’index principal des noms.

Les Archives ne possèdent pas de documents d’adoptions. Pour accès ou information, communiquez avec la coordonnatrice provinciale des adoptions.

 

Annuaires

Les Archives possèdent une collection d’annuaires provinciaux et de ville qui remontent à 1864. Les annuaires, qui étaient publiés de façon sporadique, souvent environ tous les dix ans, contiennent habituellement une liste alphabétique des résidents par communauté ou endroit, indiquant aussi leur occupation. Ceux de Charlottetown et de Summerside peuvent aussi fournir une liste par adresse municipale. 

 

Généalogie et dossiers familiaux

Les Archives possèdent une grande collection de dossiers familiaux et de documents généalogiques reliés. Les dossiers familiaux contiennent divers documents, notamment des notes généalogiques, des tableaux d’ascendance, des fiches de famille, des coupures de journaux et des lettres reçues de nombreux donateurs. Le personnel des Archives n’a pas vérifié l’information, mais les dossiers familiaux et les documents généalogiques reliés peuvent fournir des indices utiles aux chercheurs.

 

Histoires des églises et des communautés

Les histoires des communautés portent surtout sur les individus et les familles qui la composent. Elles contiennent pour la plupart des sections sur les généalogies de familles locales, et de l’information sur les membres de la communauté, par exemple la maîtresse d’école locale, le maître de poste ou un cultivateur. L’église était souvent au cœur de la vie religieuse et sociale de la communauté. Les histoires des églises sont une autre ressource utile. Les Archives possèdent de nombreuses histoires des églises et des communautés dont un grand nombre sont accessibles par l’entremise du Service des bibliothèques publiques de l'Î.P.É.

 

Généalogie à distance

Les ressources suivantes sont à la disposition de ceux qui ne peuvent se rendre aux Archives :

Date de publication : 
le 24 Mai 2015
Éducation, Développement préscolaire et Culture

Renseignements généraux

Public Archives and Records Office
4th Floor, Hon. George Coles Building
175 Richmond Street
PO Box 1000
Charlottetown, PE   C1A 7M4

Phone: (902) 368-4290
Fax: (902) 368-6327

archives@gov.pe.ca

June to September:
Monday to Friday, 9am - 4pm

October to May:
Monday, Closed
Tuesday to Friday, 10am - 5pm
Thursday evenings, 6:30pm - 9pm

Closed weekends and holidays.

All visitors to the Coles Building are required to sign in at the Security Desk on the main level.

Wheelchair access is available through the ramp on the Church Street side of the building.

Holiday Hours:

Friday, Dec. 22: 10am - 12pm
​Monday, Dec. 25: CLOSED
Tuesday, Dec. 26: CLOSED
Wednesday, Dec. 27: 10am - 5pm
​Thursday, Dec. 28: 10am - 5pm (note: no evening hours)
Friday, Dec. 29: 10am - 5pm
​Monday, Jan. 1: CLOSED