Lignes directrices pour les camps et les programmes de jour

Lignes directrices pour les camps et les programmes de jour

Ce guide s’applique aux camps pour enfants et jeunes, et aux programmes de jour pour jeunes et adultes handicapés. Les exploitants de camps, y compris les camps de jour et les camps de plusieurs jours, et de programmes de jour peuvent se référer aux présentes lignes directrices et aux autres lignes directrices pour déterminer comment mener à bien leurs opérations et protéger leur personnel, leurs bénévoles et leurs participants contre l’exposition à la COVID-19.

Mesures de base que doivent suivre tous les entreprises, services et organisations :

  • Élaborer un plan opérationnel précisant les méthodes pour prévenir la transmission de la maladie.
  • Prendre toutes les mesures raisonnables pour veiller à l’éloignement physique d’une distance de deux mètres (six pieds) entre chaque personne, y compris entre les employés et/ou les clients.
  • Élaborer et suivre une politique d’exclusion pour empêcher les employés qui doivent s’auto-isoler d’entrer sur le lieu de travail.
  • Élaborer et appliquer une politique d’exclusion pour empêcher que les employés qui sont tenus de s’auto-isoler de se présenter au travail.
  • Élaborer et appliquer une politique d’exclusion afin que les employés symptomatiques soient immédiatement exclus des activités de travail.
  • Veiller à nettoyer et à désinfecter en profondeur les aires et les surfaces communes.
  • S’assurer que tous les employés ont accès à des postes de lavage des mains ou à des produits désinfectants pour les mains.

Mesures de santé publique pour les camps et les programmes de jour

  • Suivez le lignes directrices sur les mesures de santé publique
  • Il faut prendre toutes les mesures raisonnables pour assurer l’éloignement physique parmi le personnel, les bénévoles et les participants de ménages différents, étant entendu que dans le contexte d’un camp ou d’un programme de jour, il y aura des activités et des moments où l’éloignement physique ne sera pas possible ou réalisable.
  • Il faut prendre toutes les mesures raisonnables pour empêcher le personnel, les bénévoles et les participants qui doivent s’isoler d’entrer dans les locaux du camp ou du programme de jour.
  • Il faut prendre toutes les mesures raisonnables pour vous assurer que le personnel, les bénévoles et les participants qui sont malades ou qui présentent des symptômes de la COVID-19 sont exclus des activités du camp ou du programme de jour.
  • Les exploitants de camps et de programmes de jour doivent élaborer un plan d’intervention en cas de COVID-19 décrivant les mesures qui seront prises si le personnel, les bénévoles et/ou les participants développent des symptômes pendant leur participation au camp ou au programme de jour. Vous trouverez un exemple de plan d’intervention dans les lignes directrices sur la COVID-19 et les maladies qui s’y apparentent dans les écoles.
  • Le plan d’intervention en cas de COVID-19 d’un camp ou d’un programme de jour doit inclure des dispositions pour la gestion d’un cas symptomatique ou positif qui n’est pas un résident de l’Île-du-Prince-Édouard.
  • Les participants d’un même ménage doivent être gardés dans la même cohorte lorsque possible.
  • Les exploitants doivent tenir un registre quotidien de tous les employés, bénévoles et participants du camp ou du programme de jour. Les registres comprenant les noms et les numéros de téléphone doivent être conservés pendant un mois afin de faciliter la recherche des contacts en cas d’éclosion. Les exploitants doivent avoir mis en place un processus interne permettant de récupérer rapidement ces dossiers, en cas de besoin, même la fin de semaine. Ces dossiers doivent être conservés dans un endroit sûr et sécurisé pendant un mois après leur création, puis éliminés selon une méthode de destruction sécurisée afin de préserver la confidentialité des participants. Pour les dossiers papier, la destruction sécurisée signifie, au minimum, un déchiquetage transversal.
  • Les exploitants doivent imprimer et afficher des affiches décrivant les politiques et procédures du camp ou du programme de jour, telles que :
    • les attentes en matière d’éloignement physique,
    • l’hygiène des mains,
    • l’étiquette respiratoire (toux et éternuements),
    • les pratiques et les attentes en matière de nettoyage et de désinfection, et
    • les exigences relatives au port du masque.
  • Les exploitants doivent imprimer et afficher des affiches informant les personnes qu’elles ne doivent pas se présenter si elles ont des symptômes de la COVID-19, notamment de la fièvre, des frissons, une toux, un essoufflement, un mal de gorge, un nez bouché ou qui coule, une faiblesse ou une perte aiguë du goût et de l’odorat.
  • Il est de la responsabilité de l’exploitant de s’assurer que les protocoles de santé et de sécurité appropriés sont suivis, conformément à l’ordonnance sur la prévention de la COVID-19 et l’auto-isolement du Bureau du médecin hygiéniste en chef.

Activités récréatives

  • Les activités récréatives doivent suivre lignes directrices sur les mesures de santé publique
  • Les exploitants de camps et de programmes de jour peuvent déterminer comment modifier raisonnablement les activités qui incluent un contact physique, en reconnaissant que les activités avec un contact rapproché et/ou soutenu, des conversations fortes, des cris, des chants, des encouragements, et/ou un grand nombre de participants présentent un risque plus élevé de transmission de la COVID-19. Il faut également tenir compte de la vulnérabilité des participants à une manifestation plus grave de la COVID-19.
  • Choisissez des activités qui favorisent l’éloignement physique lorsque possible.
  • Choisissez des activités qui se déroulent à l’extérieur lorsque possible.
  • À l’intérieur, ouvrez les fenêtres et les portes pour augmenter la circulation de l’air lorsque cela ne présente aucun danger.
  • Les participants peuvent partager le matériel récréatif lorsqu’ils participent à des activités, si nécessaire. Le matériel partagé doit être nettoyé et désinfecté souvent, et les participants qui partagent le matériel doivent se laver ou se désinfecter les mains fréquemment.
  • Il faut éviter de réutiliser des articles qui ne peuvent pas être facilement nettoyés et désinfectés.

Couchage et hébergement

  • Des personnes appartenant à des ménages distincts peuvent partager une chambre ou un local d’hébergement.
  • Planifiez l’organisation du couchage de manière à réduire au maximum le nombre de personnes par chambre et à maintenir l’éloignement physique le plus possible. Il peut être utile d’organiser le couchage tête-bêche afin de maintenir une distance supplémentaire entre les participants qui dorment dans des couchettes.
  • Ouvrez les fenêtres et les portes des locaux où dorment les participants (lorsque cela ne présente aucun danger) afin d’augmenter la circulation de l’air.

Port du masque

  • Les masques sont recommandés dans les espaces intérieurs pour toutes les personnes de 12 ans et plus qui ne sont pas encore entièrement vaccinées.

  • Les masques sont optionnels pour les enfants âgés de 2 à 12 ans.

  • Les enfants de moins de deux ans (et les autres personnes incapables d’enlever leur masque elles-mêmes) ne devraient pas porter de masques.

  • Les masques doivent être rangés correctement lorsqu’ils ne sont pas utilisés.

  • Le personnel, les bénévoles et les participants doivent remplacer leurs masques lorsqu’ils sont sales et s’assurer qu’ils ont suffisamment de masques pour la durée de leur séjour.
  • Vous pouvez vous renseigner davantage sur le port de masques non médicaux en ligne.

Dépistage

  • Le personnel, les bénévoles et les participants doivent rester à la maison s’ils sont malades ou présentent des symptômes de la COVID-19.
  • Les familles sont encouragées à faire un contrôle auprès de leurs enfants à la maison avant de les déposer au camp, et doivent garder les enfants présentant des symptômes de la COVID-19 à la maison.
  • À l’arrivée dans un camp ou un programme de jour, tous les membres du personnel, les bénévoles et les participants doivent subir un contrôle. Voici un exemple de questionnaire de contrôle :

Questionnaire de contrôle sur la COVID-19

1. Est-ce que vous, ou une personne de votre ménage, présentez l’un des symptômes suivants ?
- Toux nouvelle ou qui empire
- Essoufflement ou difficulté à respirer
- Fièvre
- Frissons
- Maux de gorge
- Écoulement nasal, éternuements, congestion
- Maux de tête
- Douleurs musculaires
- Fatigue inhabituelle
- Perte aiguë de l’odorat ou du goût
 
Oui Non
2. Y a-t-il quelqu’un dans votre foyer qui doit s’auto-isoler ? Oui Non
3. Est-ce que vous, ou quelqu’un de votre ménage, avez été en contact au cours des 14 derniers jours avec une personne faisant l’objet d’une enquête ou confirmée comme étant un cas de COVID-19 ? Oui Non
Si vous avez répondu OUI à l’une des questions ci-dessus, N’ENTREZ PAS pour le moment.
Si vous avez répondu NON à toutes les questions ci-dessus, veuillez signer le registre en entrant et en sortant et pratiquer l’hygiène des mains (se laver les mains pendant au moins 20 secondes ou utiliser un désinfectant pour les mains) avant et après votre visite.
Nom de l’individu ayant fait l’objet du contrôle :
Nom du parent/tuteur (s’il y a lieu) :
Signature : Date :
Nom du membre du personnel :
Signature : Date :

Nettoyage et désinfection

  • Le nettoyage consiste à éliminer la saleté, la crasse et les impuretés visibles. Le nettoyage ne tue pas les germes mais permet de les éliminer de la surface. La désinfection consiste à utiliser des produits chimiques pour tuer les germes sur les surfaces. Elle est plus efficace après le nettoyage des surfaces. Les deux étapes sont importantes pour réduire la propagation des infections. Pour obtenir une liste des désinfectants approuvés, consultez le site https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sant....
  • Le nettoyage et la désinfection généraux doivent être effectués quotidiennement. Les surfaces très touchées (par exemple, les poignées de porte, les rampes, les tables, les interrupteurs, les objets partagés, les jouets, etc.) doivent être nettoyées et désinfectées fréquemment (au moins deux fois par jour). Les objets partagés doivent également être nettoyés et désinfectés s’ils sont mis en bouche ou visiblement souillés. Dans la mesure du possible, limitez les articles partagés à une seule cohorte.
  • Les jouets extérieurs et les équipements de jeu doivent être nettoyés et désinfectés selon votre programme de nettoyage habituel.
  • Les jouets sensoriels – comme le sable, l’eau, la « slime », la pâte à modeler – s’ils sont proposés, doivent être fournis dans des récipients individuels, qui peuvent ensuite être nettoyés et remplir à nouveau après une utilisation individuelle.
  • Il faut éviter de réutiliser des articles qui ne peuvent pas être facilement nettoyés et désinfectés.
  • Les déchets doivent être éliminés régulièrement et les mains doivent être lavées après l’élimination des déchets.

Nourriture et boissons

  • Les personnes doivent rester avec leur cohorte pour les collations et les repas.
  • Les collations et les repas doivent être servis individuellement aux participants par le personnel, et la nourriture doit être préparée par des adultes approuvés (tels que le personnel ou le personnel de service alimentaire).
  • Les participants ne doivent pas préparer la nourriture ou se servir eux-mêmes.
  • Les repas en plein air doivent être encouragés.
  • Si vous mangez à l’intérieur, ouvrez les portes et les fenêtres lorsque cela ne présente aucun danger.
  • Le personnel, les bénévoles et les participants doivent se laver les mains avant et après avoir mangé.

Participants de l’extérieur de la province

  • Les participants aux camps et aux programmes de jour provenant de l’extérieur de l’Île-du-Prince-Édouard doivent respecter toutes les restrictions liées aux voyages, les exigences en matière de tests et les exigences en matière d’auto-isolement de la province. Ces exigences sont susceptibles à changer.
  • Les exploitants de camps et de programmes de jour doivent s’assurer que tous les participants de l’extérieur de la province obtiennent un résultat négatif au test de la COVID-19 avant de se joindre aux autres participants. Dans certains cas, un jeune de 16 ans et plus peut être testé à son entrée dans la province.
  • Les exploitants de camp doivent vérifier auprès des participants de l’extérieur de la province qu’ils ont subi un test COVID-19 négatif à l’Île-du-Prince-Édouard avant qu’ils se joignent aux autres. Vous trouverez de plus amples renseignements sur le dépistage, y compris les emplacements et les heures d’ouverture des cliniques de dépistage, sur la page Web du dépistage de la COVID-19 à l’Île-du-Prince-Édouard.
  • Vous trouverez de plus amples renseignements sur les restrictions liées aux voyages pour l’été et l’automne 2021 dans le plan Aller de l’avant de la province.
Date de publication : 
le 9 Juillet 2021
Santé et Mieux‑être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

DeptHW@gov.pe.ca