Lignes directrices pour les camps de jour

Les camps de jour (que l’on appelle aussi camp d’été ou camp pour enfants) pourront rouvrir durant la phase 3 de Renouveler l’Î.-P.-É. ensemble. Les exploitants de camps de jour peuvent reprendre leurs activités seulement lorsqu’ils seront en mesure de se conformer aux exigences énoncées dans les présentes lignes directrices.

Les exploitants de camps de jour ne peuvent offrir de camp avec hébergement durant la phase 3.

Même si les camps de jour sont généralement pour les enfants, les présentes lignes directrices s’appliquent aussi aux programmes de jour similaires pour les jeunes et les adultes handicapés.

Lundi 1er juin 2020

Tous les exploitants de camps de jour doivent élaborer un plan opérationnel. Le plan peut être soumis pour examen au Bureau de l’hygiène de l’environnement (envhealth@ihis.org) même si ce n’est pas nécessaire pour pouvoir procéder à la réouverture. Il faudra toutefois pouvoir présenter le plan à la demande d’un responsable de la santé publique lors d’une inspection.

Activités des camps de jour

Le risque de transmission de la COVID-19 augmente plus vous vous rapprochez d’autres personnes, plus vous passez du temps auprès d’elles et selon le nombre de personnes que vous côtoyez. Le risque de transmission par voie de surface augmente lorsque plusieurs personnes touchent la même surface contaminée (par exemple, poignées de porte, jouets partagés) en peu de temps.

Au moment d’élaborer la programmation ou d’organiser les activités du camp de jour, il faut réfléchir au type d’activités et au niveau de risque. Les activités qui entraînent moins de contact physique comportent vraisemblablement moins de risques, tandis que celles ayant une plus grande possibilité de contact physique présentent plus de risques. Les activités à l’intérieur pourraient être plus risquées que les activités à l’extérieur.

Voici quelques exemples d’activités répertoriées en fonction du contact physique potentiel :

Contact

Sport or Activity

Faible potentiel, contact bref

Permis

Arts visuels

Musique (sauf le chant)1

Tennis

Gymnastique

Curling

Théâtre (sauf le chant)1

Natation

Équitation

Toute activité individuelle

Potentiel modéré, contact bref

Permis avec modifications

Baseball

Flag-football

Volleyball

Potentiel élevé, contact fréquent

Permis avec modifications

Basketball

Soccer

Touch-football

Hockey sans mises en échec

Châteaux gonflables

Plein contact

 

Interdits2

Arts martiaux

Boxe

Lutte

Football

Rugby

Hockey avec mises en échec

1 Des données indiquent que le chant peut projeter des gouttelettes respiratoires beaucoup plus loin que d’autres activités. Le chant est seulement permis si les chanteurs/vocalistes sont à au moins 3,5 mètres (12 pieds) les uns des autres et de toute autre personne sur les lieux.

2 Les activités et les sports à plein contact pourraient être autorisés avec d’importantes modifications : par exemple, les formes et les routines d’arts martiaux pourraient être exécutées, mais les combats d’entraînement sont interdits sauf entre des personnes qui habitent ensemble.

Mesures de base

que doivent suivre tous les organismes, services et entreprises :

  • Élaborez un plan opérationnel qui précise les méthodes utilisées pour prévenir la transmission de la maladie.
  • Prenez toutes les mesures raisonnables pour veiller à l’éloignement physique (y compris entre les employés et/ou les clients) d’une distance de deux mètres (six pieds) entre chaque personne.
  • Élaborez et appliquez une politique pour empêcher les employés qui sont tenus de s’auto-isoler de se présenter au travail.
  • Développez et appliquez une politique d’exclusion afin que les employés symptomatiques soient immédiatement exclus des activités de travail.
  • Veillez à nettoyer et à désinfecter en profondeur les surfaces et les espaces partagés.
  • Assurez-vous que tous les employés ont accès à des postes de lavage des mains ou à des produits désinfectants pour les mains.

Mesures de santé publique obligatoires

  • Le nombre maximum de personnes pouvant se rassembler dans un espace intérieur ou extérieur ne doit pas dépasser 50 personnes (cela comprend le personnel et les clients). On doit suivre les lignes directrices pour les rassemblements.
  • Les coordonnées de tous les clients et du personnel participant au programme doivent être consignées au quotidien. Pour ce faire, une personne responsable peut soit prendre les présences sur les lieux, soit les prendre de façon électronique puis confirmer les présences sur les lieux. Le registre doit comprendre le nom et le numéro de téléphone des personnes concernées et être conservé pendant un mois pour faciliter la recherche des contacts au cas où d’autres cas se manifesteraient. Un processus interne devrait permettre d’aller chercher ces données rapidement au besoin, même la fin de semaine. Tout registre doit être conservé dans un endroit sûr, puis détruit selon une méthode sécuritaire afin de protéger la confidentialité de l’information des participants. Dans le cas de documents papier, une destruction sécuritaire implique à tout le moins le déchiquetage transversal.
  • Pour les installations conçues pour accueillir diverses activités en même temps et/ou qui renferment des salles distinctes ou des espaces clairement délimités, il est possible de tenir plus d’un rassemblement en même temps. Un plan opérationnel qui prévoit que les groupes ne se mélangeront pas, que le personnel ne passera pas d’un groupe à l’autre, que les entrées et les sorties des groupes seront échelonnées sur une certaine période et qui précise la gestion des espaces partagés (par exemple, toilettes, vestiaires) doit être soumis au Bureau du médecin hygiéniste en chef pour examen.
  • Autant que possible, il faut respecter l’éloignement physique de deux mètres (six pieds). Cette exigence s’applique aussi aux membres du personnel.
  • Il faut interdire l’accès aux installations du camp de jour à tout client, employé ou parent ayant des symptômes de la COVID-19. Les symptômes à rechercher sont, entre autres, la fièvre, les frissons, la toux, l’essoufflement, le mal de gorge, l’écoulement nasal, la congestion nasale, la faiblesse et/ou la perte marquée des sens de l’odorat et du goût. Voir l’annexe A : Questionnaire de dépistage, pour connaître le processus de dépistage.
  • Si un client développe des symptômes pendant qu’il est au camp de jour, il doit être isolé et surveillé dans une salle ou une zone loin des autres clients. Le parent ou le tuteur doit être averti qu’il doit venir chercher le client immédiatement.
    • Si le client a besoin d’un contact étroit et de soins, les membres du personnel peuvent continuer de s’occuper de lui jusqu’à ce que le parent ou le tuteur arrive. Les employés doivent s’assurer de bien se laver les mains et éviter tout contact avec les sécrétions respiratoires du client.

    • Tous les articles, la literie, les jouets, etc. utilisés par le client cette journée-là doivent être retirés de l’aire de jeu et assainis, ou assainis sur place.

  • Avisez promptement le Bureau du médecin hygiéniste en chef des situations inhabituelles, par exemple, lorsqu’un enfant, un jeune ou un employé s’absente plus souvent que ce à quoi on s’attendrait ou en cas de maladie grave.

Nettoyage et hygiène

  • Faites la promotion des pratiques d’hygiène personnelle (par exemple, se laver les mains souvent, éviter de se toucher le visage, étiquette respiratoire).
    • Posez des affiches qui sont appropriées selon l’âge, le niveau en lecture et les préférences linguistiques pour rappeler aux personnes de bien se laver les mains.

    • Enseignez aux enfants et aux jeunes comment se laver les mains et se couvrir la bouche lorsqu’ils toussent et qu’ils éternuent, et veillez à la propreté des espaces personnels (par exemple, bureaux, casiers).

  • Respectez les lignes directrices suivantes concernant le lavage des mains :
    • Rincez les saletés visibles des mains avec de l’eau chaude.
    • Faites mousser vos mains avec du savon liquide et de l’eau chaude; frottez vigoureusement pendant au moins 20 secondes. Prêtez une attention particulière aux endroits suivants : sous les ongles, entre les doigts, sur le dessus des mains et les poignets.
    • Rincez avec de l’eau courante.
    • Séchez vos mains avec un essuie-tout à usage unique provenant d’un distributeur, un séchoir à air ou une serviette à main (qui doit seulement servir une fois avant d’être lavée).
  • Mettez en place une routine régulière pour le lavage des mains. Il est essentiel que les employés et les enfants se lavent les mains correctement :
    • en début de journée et avant de rentrer chez soi;
    • avant et après avoir participé à des activités à l’extérieur;
    • après avoir utilisé les toilettes;
    • après avoir aidé un client qui a utilisé les toilettes;
    • après avoir changé une couche;
    • avant de préparer et/ou de servir de la nourriture;
    • avant et après avoir mangé ou nourri un client;
    • après s’être sali les mains;
    • après s’être essuyé le nez, s’être mouché ou avoir mouché un enfant;
    • après avoir éternué ou toussé;
    • avant de donner des médicaments à un client;
    • après avoir soigné un client;
    • après avoir nettoyé (s’applique uniquement aux membres du personnel);
    • après toute autre activité susceptible de contaminer les mains.
  • Les surfaces (les planchers, les tables, les comptoirs, les jouets, etc.) dans les installations de camp de jour doivent être lisses, non absorbantes, durables et faciles à nettoyer. Les exploitants de camp de jour doivent nettoyer et désinfecter souvent chaque jour, y compris les surfaces souvent touchées comme les poignées de porte, les interrupteurs, les téléphones (y compris les cellulaires personnels), les robinets d’évier, les chasses d’eau, les rampes, les balles, les ballons et les autres équipements sportifs, etc.
  • Nettoyez et désinfectez les toilettes plus souvent, et limitez le nombre de personnes qui peuvent s’y trouver en même temps (si une salle de toilettes est conçue pour accueillir plusieurs utilisateurs).
  • Consultez Comment nettoyer et assainir, pour connaître la marche à suivre pour bien nettoyer et désinfecter.
  • Imprimez et posez des affiches indiquant les politiques et les procédures, par exemple :
    • attentes concernant l’éloignement physique;
    • hygiène des mains;
    • étiquette respiratoire (comment tousser et éternuer);
    • attentes en matière de nettoyage et de désinfection.
  • Imprimez et posez des affiches pour aviser les personnes qu’elles ne doivent pas se présenter sur les lieux si elles ont des symptômes de la COVID-19.

Mesures pour les sports d’équipe et les activités récréatives organisées dans les camps de jour

  • Suivez les Lignes directrices pour les sports d’équipe et les activités récréatives organisées, le cas échéant.
  • Il faut maintenir l’éloignement physique autant que possible, sauf pour de brefs échanges où il est impossible de faire autrement.
  • Les activités présentant un potentiel moyen à élevé de contacts doivent être modifiées de façon à favoriser l’éloignement physique et à prévenir l’exposition aux gouttelettes respiratoires.
  • Les activités à plein contact (par exemple, arts martiaux, boxe, lutte, football, rugby et hockey avec mises en échec) sont interdites, sauf si elles sont grandement modifiées (par exemple, routines et formes seulement, sans combat d’entraînement).
  • Il faut réduire au minimum autant que possible les cris d’encouragement, les sifflements, le chant et autres types de vocalisations puissantes afin de limiter la transmission de gouttelettes respiratoires. Le chant est seulement permis si les chanteurs/vocalistes sont à au moins 3,5 mètres (12 pieds) les uns des autres et de toute autre personne sur les lieux.
  • Les personnes peuvent partager de l’équipement (par exemple, ballons de soccer, balle de baseball, équipement de gymnastique, etc.) entre elles même si elles n’habitent pas ensemble lorsque c’est nécessaire et en prenant des précautions.
  • Nettoyez et désinfectez souvent l’équipement partagé. Selon l’activité, cela pourrait avoir lieu après chaque utilisation par un joueur ou pendant des pauses désignées.

Questionnaire de dépistage

Le questionnaire de dépistage est fourni en guise de ressource pour les exploitants de camps de jour qui désirent effectuer un dépistage chez le personnel et les clients avant de leur permettre d’entrer sur les lieux.

Évaluation du risque : Questions initiales de dépistage
 
Veuillez encercler
1. Est-ce que votre enfant, ou toute autre personne qui habite à votre domicile, présente l’un des symptômes suivants :

-    nouvelle toux ou toux qui empire

-    essoufflement ou difficulté à respirer
-    fièvre
-    frissons
-    mal de gorge
-    congestion, écoulement nasal, éternuements
-    mal de tête
-    douleurs musculaires
-    fatigue inhabituelle
-    perte marquée du sens de l’odorat ou du goût
-    autre (comprend des symptômes non énumérés ci-dessus) :

 
 
Oui
 
 

No

2. Y a-t-il quelqu’un chez vous qui est tenu de s’isoler?
Oui
No
3. Au cours des 14 derniers jours, est-ce que vous, ou quelqu’un de votre ménage, avez été en contact avec une personne potentiellement atteinte de la COVID-19 ou dont le cas de COVID-19 a été confirmé?
Oui
No
Si vous avez répondu « Oui » à n’importe quelle question ci-dessus, n’entrez PAS sur les lieux en ce moment.
Si vous avez répondu « Non » à toutes les questions ci-dessus, veuillez signer le formulaire et vous laver les mains pendant au moins 20 secondes (ou utiliser un désinfectant pour les mains) avant et après votre visite.
Nom de la personne dépistée :
Nom du parent our du tuteur (s'il y a lieu) :
Signature :                                                     Date :
Nom de l'employé :
Signature :                         Date :

Comment nettoyer et assainir

Voici les quatre étapes pour nettoyer et assainir un objet ou une surface adéquatement :

  1. Laver : Enlever toute la saleté visible avec de l’eau chaude et du savon.
  2. Rincer : Rincer l’objet pour enlever la saleté et le savon.
  3. Assainir : Soit faire tremper les petits articles, soit essuyer les gros articles et les grandes surfaces avec un agent d’assainissement approuvé. L’agent d’assainissement doit rester sur l’article ou la surface pendant la période précisée dans les directives du fabricant pour lui permettre de détruire tout microbe nocif présent.
  4. Sécher : Les articles doivent uniquement être séchés à l’air. Cela permet d’éviter une éventuelle recontamination par l’utilisation d’une serviette réutilisable et d’augmenter temps de contact avec l’agent d’assainissement. Si un article ne peut pas être séché à l’air, utilisez une serviette en papier propre à usage unique.
Mélanger un agent d’assainissement
Zone à assainir Dilution (mélange de l’agent d’assainissement)
Eau de Javel domestique Ammonium quaternaire
Cuisine, surfaces qui entrent en contact avec des aliments et jouets 100 ppm1 200 ppm2
Salles de bain, zones de changement de couches, lits de bébé/lits portatifs/matelas et meubles 200 ppm2 400 ppm3
Surfaces contaminées avec du sang ou des fluides corporels 1:10 solution4 1:10 solution4
  1. 100 ppm = 2 mL (1/2 c. à thé) d’eau de Javel dans 1 L (4 tasses) d’eau
  2. 200 ppm = 5 mL (1 c. à thé) d’eau de Javel ou d’ammonium dans 1 L (4 tasses) d’eau
  3. 400 ppm = 10 mL (2 c. à thé) d’ammonium dans 1 L (4 tasses) d’eau
  4. 1:10 solution = 1 part d’eau de Javel ou d’ammonium pour 10 parts d’eau (5000 ppm)
  • Utilisez toujours de l’eau potable.
  • Videz toujours le produit chimique dans l’eau.
  • N’utilisez pas de bouteilles transparentes pour les solutions d’eau de Javel, car la lumière du soleil en affaiblira rapidement la puissance.
  • Utilisez toujours les bandelettes réactives appropriées pour vérifier la concentration de l’agent d’assainissement.
  • Étiquetez tous les récipients.
  • Préparez l’agent d’assainissement aussi souvent que nécessaire pour vous assurer qu’il est disponible à la concentration appropriée.
  • Conservez les solutions dans un endroit non accessible aux enfants.

 

Date de publication : 
le 3 Juillet 2020
Santé et Mieux‑être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

DeptHW@gov.pe.ca