Lignes directrices pour les restaurants 

Lignes directrices pour les restaurants

  • Le nombre maximal de places assises à l’intérieur et à l’extérieur pour tous les établissements de services alimentaires est de 50, à moins d’avoir reçu l’approbation d’ajouter des cohortes supplémentaires. La capacité maximale de 50 personnes par cohorte facilitera la tâche au Bureau du médecin hygiéniste en chef pour retrouver les personnes ayant pu être exposées au virus si un cas lié à un établissement de services alimentaires se déclare.
  • Les établissements de services alimentaires peuvent avoir un maximum de trois cohortes de 50 clients à l’intérieur (ou à l’extérieur) en respectant les lignes directrices pour les rassemblements multiples. Cela est permis seulement avec un plan opérationnel approuvé.

Durant la pandémie de COVID-19, toutes les entreprises et les organisations doivent avoir un plan opérationnel en place. Assurez-vous que tous les employés connaissent bien le contenu du plan opérationnel.

Mesures de prévention

En ce qui concerne les mesures de prévention exigées dans le plan opérationnel, les exploitants doivent :

  • prendre toutes les mesures raisonnables pour réduire au minimum les interactions entre les personnes (y compris les employés et/ou les clients) à moins de deux mètres (six pieds);
  • prendre toutes les mesures raisonnables pour empêcher les employés qui sont tenus de s’auto-isoler de se présenter au travail;
  • développer et appliquer une politique d’exclusion afin que les employés symptomatiques soient immédiatement exclus des activités de travail;
  • veiller à nettoyer et à désinfecter en profondeur les aires et les surfaces communes;
  • veiller à ce que des stations pour le lavage des mains ou des produits désinfectants pour les mains soient disponibles.
  • prendre toutes les mesures raisonnables pour prévenir les interactions entre les cohortes ou rassemblements multiples (le cas échéant).

Ces lignes directrices pourraient changer. Les exploitants d’établissements de services alimentaires doivent se tenir informés des ordonnances et des directives émises par le Bureau du médecin hygiéniste en chef.

Pour connaître les lignes directrices et les mesures de santé publique que les entreprises doivent suivre, visitez la page d’orientation sur les mesures de santé publique.

Considérations générales

  • L’éloignement physique (2 mètres ou 6 pieds) doit être maintenu entre les clients assis à différentes tables ainsi qu’entre les clients assis au bar ou dans les aires d’attente. Ce règlement s’applique tant à l’intérieur qu’à l’extérieur.
  • Le nombre maximal de clients par table est de vingt.
  • Les activités récréatives interdites dans les établissements de services alimentaires comprennent entre autres les pistes de danse, les aires de jeu intérieures et le karaoké. Certaines activités récréatives sont toutefois permises, notamment les tables de billard, les aires de jeu extérieures, les appareils de loterie vidéo et le bingo.
  • Le chant est permis si les chanteurs demeurent à une distance de 3,5 mètres (12 pieds) les uns des autres et de toute autre personne sur les lieux sauf s’ils portent un masque non médical, auquel cas les chanteurs doivent demeurer à une distance minimale de 2 mètres (6 pieds) les uns des autres et de toute autre personne sur les lieux.
  • Les clients d’un restaurant, d’une salle à manger ou d’un autre établissement détenteur d’un permis d’alcool doivent demeurer assis pendant le service, sauf pour aller aux toilettes et entrer/sortir.
  • Réaménagez les aires d’attente : envisagez d’enlever des chaises et des bancs ou de demander aux clients d’attendre à l’extérieur; installez des affiches, des guide-files, du ruban adhésif sur le sol, etc. pour favoriser l’éloignement physique.
  • Créez des directives distinctes pour les commandes à emporter et pour la salle à manger. Désignez une porte ou un trajet distinct de celui des clients de la salle à manger pour le paiement et/ou pour le ramassage des commandes, si possible. Ajouter une signalisation précise (par exemple, des marquages au sol) pour les commandes à emporter et pour les clients des salles à manger ainsi que pour les entrées et les sorties des établissements de services alimentaires.
  • Les allées devraient être suffisamment larges pour permettre l’éloignement physique. Envisagez de mettre en place un système de circulation à sens unique dans l’ensemble de l’établissement de services alimentaires.
  • Restez à une distance de deux mètres (six pieds) des autres employés et clients.
  • Des barrières physiques devraient être en place là où il n’est pas possible de conserver une distance de deux mètres (six pieds) (par exemple, cloisons surélevées entre les box, aux stations de travail, aux stations de paiement).
  • Fournissez une station temporaire de lavage des mains ou du désinfectant pour les mains, signalés par des affiches, à la porte pour les clients lorsqu’ils entrent dans le restaurant.
  • Dans les toilettes, envisagez de limiter le nombre de cabines et d’urinoirs disponibles pour favoriser l’éloignement physique.
  • Il faut nettoyer à fond les toilettes.
  • Prévoyez des périodes de pause et des horaires décalés pour favoriser le maintien de l’éloignement physique entre les membres du personnel.
  • Envisagez de créer des équipes au sein du personnel qui travaillent ensemble et qui n’interagissent pas avec d’autres équipes de personnel. Cela permettra de réduire la transmission sur le lieu de travail et facilitera la recherche des contacts si jamais un membre du personnel tombait malade.
  • Mettez des affiches et de l’information pour les clients concernant l’éloignement physique, l’interdiction d’entrer dans l’établissement de services alimentaires s’ils sont malades et d’autres messages concernant les consignes liées à la COVID-19.
  • Encouragez le paiement sans contact.

Service aux tables

  • Envisagez de contrôler l’accès à la salle à manger en demandant aux clients d’attendre qu’on leur attribue une place.
  • Les réservations sont encouragées pour la salle à manger.
  • En ce qui a trait au service aux tables, les établissements de services alimentaires doivent consigner au minimum le nom et le numéro de téléphone d’une personne par table et le nombre total de clients à cette table. Pour ce faire, un responsable peut soit prendre les présences sur les lieux, soit les prendre de façon électronique puis confirmer les présences sur les lieux. Le registre comprenant le nom et le numéro de téléphone des personnes concernées doit être conservé dans un lieu sûr pendant un mois pour faciliter la recherche des contacts au cas où des cas se manifesteraient. Un processus interne devrait permettre d’aller chercher ces données rapidement au besoin, même la fin de semaine. Tout registre doit être conservé dans un endroit sûr pendant un mois, puis détruit selon une méthode sécuritaire afin de protéger la confidentialité de l’information des participants. Dans le cas de documents papier, une destruction sécuritaire implique à tout le moins le déchiquetage transversal.
  • Évitez de toucher les verres d’eau et/ou les tasses de café lorsque vous les remplissez.
  • Si un client demande à emporter ses restes, fournissez-lui l’emballage nécessaire et laissez-le mettre ses restes dans le contenant.
  • Utilisez des menus électroniques, de grandes ardoises ou des solutions de précommande en ligne au lieu des menus traditionnels. Si cela n’est pas possible, envisagez l’utilisation de menus à usage unique ou de menus réutilisables qui peuvent être nettoyés et désinfectés entre les utilisations.
  • S’il y a des clients assis au bar et que l’éloignement physique ne peut être maintenu entre les clients assis et les stations de travail du personnel, une barrière physique est requise.

Buffets

  • Les buffets libre-service sont interdits pour l’instant.
  • Il est permis de servir un buffet, tant que : 
    • les clients portent des masques non médicaux;
    • l’achalandage et le contact entre les gens sont minimisés près du buffet servi (p. ex., un groupe ou une table à la fois);
    • la queue est à six pieds de toute autre personne assise ou participant d’une façon quelconque au rassemblement;
    • les personnes faisant la queue se tiennent à six pieds de la nourriture (sinon, veiller à ce qu’il y ait une vitre hygiénique en place ou que les aliments soient emballés);
    • la personne servant la nourriture du buffet porte un masque non médical, pratique fréquemment l’hygiène des mains et se soumet au dépistage des symptômes de la COVID-19;
    • Il est permis d’avoir des stations d’aliments ou de boissons sans alcool en libre-service, tant que : 
      • les produits alimentaires sont emballés individuellement;
      • des postes de lavage des mains ou des désinfectants à base d’alcool sont installés à proximité des stations;
      • les stations sont supervisées;
      • des affiches sont bien en vue aux stations libre-service pour rappeler aux gens de se laver/désinfecter les mains avant de toucher les aliments, les boissons ou tout autre article, et de garder une distance de deux mètres les uns des autres;
      • toutes les surfaces souvent touchées sont nettoyées et désinfectées régulièrement;
      • l’achalandage est minimisé (p. ex., un groupe ou une table à la fois);
      • les personnes qui se servent portent un masque non médical.

Cuisine

  • Limitez le nombre de membres du personnel dans l’aire de préparation d’aliments en même temps.
  • Envisagez d’attribuer certaines zones à certains employés dans la cuisine pour veiller à ce que les exigences d’éloignement physique puissent être respectées.
  • Lorsque l’éloignement physique entre les stations de travail n’est pas possible, il est fortement recommandé que le personnel de cuisine porte un masque non médical. Aussi, envisagez l’utilisation de barrières physiques faites de matériel non poreux comme le plexiverre. Avant d’installer les barrières physiques, communiquez avec les services nécessaires (par exemple, le Service de sécurité incendie de Charlottetown ou de Summerside, le Bureau du commissaire aux incendies, la Commission des accidents du travail) pour veiller à vous conformer à leurs exigences.
  • Installez des flèches sur le plancher de la cuisine pour gérer la circulation et réduire les interactions entre les aires de cuisine et de nettoyage.
  • Le cas échéant, indiquez clairement les portes d’entrée et de sortie entre la cuisine et les aires de service pour éviter les interactions entre les personnes se trouvant dans les espaces pour la nourriture à servir et les espaces pour la vaisselle à nettoyer.
  • Limitez l’accès aux aires de préparation des aliments par les livreurs, les membres du public et les autres employés.
  • Autant que possible, les cuisiniers et les chefs devraient avoir leurs propres ustensiles à usage fréquent, comme les couteaux.

Livraison

  • Échelonnez dans le temps les heures de début des livreurs pour éviter une trop grande affluence dans le restaurant.
  • Déposez les sacs ou les boîtes à la porte ou à l’extérieur des bâtiments; téléphonez au préalable et/ou textez les instructions pour que le livreur soit au courant des exigences du site et que le client soit prêt à accepter la livraison.
  • Ajustez les pratiques en ce qui a trait à la preuve de livraison pour éviter les signatures en personne et utiliser plutôt une confirmation en ligne de la réception de la livraison.

Nettoyage et hygiène

  • Concevez et mettez en place des politiques et des procédures d’hygiène pour tous les membres du personnel. Posez des affiches concernant le lavage des mains près de tous les éviers.
  • Mettez en place des pratiques d’hygiène qui répondent aux besoins du milieu de travail.
  • Ayez du désinfectant pour les mains (contenant de 60 à 80 % d’alcool) à la disposition des clients et des membres du personnel (y compris dans les véhicules de livraison). Installez des distributrices additionnelles au besoin.
  • Clarifiez les procédures de nettoyage des aires du personnel et formez les employés en conséquence.
  • Suivez le plan d’assainissement écrit pour les lieux. 
  • Il est nécessaire d’augmenter le nettoyage de toutes les surfaces fréquemment touchées et de l’équipement partagé. Cela comprend les murs, les tables, les chaises, les tabourets de bar, les sous-verres, les condiments, les crochets à manteaux, les toilettes, les terminaux de points de vente, les machines à cartes de débit, les poignées ou boutons de portes ou d’équipement, les salles de pause, etc.
  • Les tables, les menus plastifiés ou en vinyle et les sièges devraient être nettoyés et désinfectés entre les clients.
  • Enlevez les salières et poivrières, les sauciers, les chandelles et les autres articles laissés sur les tables ou désinfectez-les entre les clients. Envisagez les options à usage unique.
  • Installez dans les toilettes des distributrices de savon et de serviettes en papier qui fonctionnent sans contact, si possible.
  • Veillez à ce que les employés aient à leur disposition le matériel nécessaire, comme du savon, de l’eau, du désinfectant pour les mains et des lingettes désinfectantes.
  • Assurez-vous d’inclure les véhicules partagés de livraison dans votre protocole de nettoyage. Il faut notamment désinfecter toutes les surfaces touchées (par exemple, poignées de porte, volant, terminaux de cartes de crédit portatifs, sièges, fenêtres, escaliers, rampes, boutons d’ascenseur, poignées de porte, poignées de poubelles, téléphones).


Masques

Quelles sont les exigences à l’égard du port du masque?

Le masque est obligatoire dans tous les espaces publics fermés de l’Île-du-Prince-Édouard. Une foire aux questions générales sur les nouvelles exigences est présentée en ligne à la page suivante : Le port de masques non médicaux dans la communauté.

Mon plan opérationnel doit-il être mis à jour en fonction des exigences concernant le port du masque?

Les entreprises et les exploitants devraient mettre à jour leur plan opérationnel pour refléter le port du masque obligatoire sur les lieux. Il n’est toutefois pas nécessaire de resoumettre le plan pour approbation.

Les clients doivent-ils porter leur masque lorsqu’ils sont assis dans un restaurant, un établissement détenant un permis d’alcool ou un autre établissement où l’on sert à manger et à boire?

Il faut porter un masque en tout temps dans un lieu public, assis comme debout. Il est toutefois permis d’enlever le masque pour manger ou boire dans un lieu public.

En tant que propriétaire d’un établissement, suis-je responsable de fournir des masques aux clients?

Non, mais vous voudrez peut-être garder une certaine quantité de masques non médicaux jetables sur les lieux pour les clients qui n’ont pas de masque, mais qui sont prêts à en porter un.

Que dois-je faire si un client dit ne pas être tenu de porter un masque pour des raisons médicales?

On ne s’attend pas à ce que les employés demandent de voir une preuve d’exemption médicale. Dans ce cas, le client ne devrait pas se promener dans l’établissement sans raison et devrait éviter d’interagir avec des gens à l’extérieur de son groupe tant que possible.

Qu’arrive-t-il si un client refuse de porter un masque?

Les employés qui accueillent les clients à la porte devraient leur rappeler que le port du masque est maintenant obligatoire. Si un client refuse toujours d’en porter un, il peut tout de même pénétrer dans les lieux, sans répercussion sur les employés ou l’entreprise.

Est-ce qu’un serveur peut assurer le service aux tables (remplir les verres d’eau, ramasser la vaisselle, etc.) lorsque les clients ne portent pas leur masque?

Plus le serveur passe de temps à la table lorsque les clients ne portent pas leur masque, plus il s’expose au risque. Chaque service demandé devrait être assuré rapidement tout en maximisant la distance autant que possible. Par exemple, il est recommandé d’apporter de nouveaux verres d’eau au lieu de remplir les premiers verres afin de limiter le temps passé à la table. Si possible, vous pouvez demander aux clients de poser la vaisselle sale au bout de la table afin de faciliter et d’accélérer le processus pour le serveur, ou encore adopter une politique selon laquelle la vaisselle sale reste sur la table jusqu’à ce que tous les clients soient partis.

Le port du masque reste-t-il obligatoire à la caisse si une barrière physique y est aménagée?

Oui, le masque est toujours obligatoire. Le masque assure un surcroît de protection, mais il ne s’agit pas de la première ligne de défense.

Les employés peuvent-ils porter un écran facial au lieu d’un masque?

Non. Les autres articles, notamment les écrans couvrant le visage ou la bouche, les cache-cous et les écharpes, ne préviennent pas la transmission du virus aussi efficacement que les masques non médicaux. Les écrans ne contiennent pas efficacement la pulvérisation des gouttelettes respiratoires, tandis que les cache-cous et les écharpes ne sont pas bien fixés à la tête ou aux oreilles. Il est aussi plus difficile d’enlever ces derniers sans se contaminer.

Les employés doivent-ils porter leur masque pendant tout leur quart de travail?

Les employés doivent porter un masque lorsqu’ils sont dans des aires accessibles au public. S’ils ne sont pas dans une aire accessible au public à un moment donné pendant leur quart de travail (p. ex. lors d’une pause), il est permis d’enlever le masque. Il est important de renseigner l’ensemble du personnel sur la bonne façon de mettre, d’enlever et de ranger un masque pour prévenir la contamination. D’autres renseignements sont présentés en ligne : Le port de masques non médicaux dans la communauté.

Peut-on porter un masque qui est humide?

Les employés devraient être encouragés à apporter plus d’un masque chaque jour. Une fois que le masque devient humide, il devrait être remplacé par un masque propre et sec.

Le personnel de cuisine doit-il porter le masque?

Le personnel de cuisine n’est pas tenu de porter un masque pendant qu’il travaille dans la cuisine. Si le personnel de cuisine entre dans des aires accessibles au public (salle à manger, toilettes, etc.), il doit porter le masque.

Si le personnel qui travaille avec le public doit entrer dans la cuisine dans le cadre de son travail, peut-il enlever son masque lorsqu’il effectue ces tâches?

Le personnel, quand il travaille dans la cuisine ou dans les aires qui ne sont pas accessibles au public, n’est pas tenu de porter un masque tant que l’éloignement physique est respecté. Si le personnel de service entre rapidement dans la cuisine puis en ressort (pour aller chercher des plats pour une table, pour aller chercher un contenant pour emporter, etc.), il est préférable qu’il continue de porter le masque.

Le personnel des camions-restaurants doit-il porter un masque?

Le personnel qui prépare et/ou sert de la nourriture et des boissons depuis un camion-restaurant est tenu de porter le masque étant donné les défis posés par le petit espace et l’impossibilité de toujours respecter l’éloignement physique avec les autres membres du personnel.

Le personnel de bar doit-il porter un masque?

Oui, le personnel de bar doit porter un masque lorsqu’il est dans les aires publiques de l’établissement.

Les livreurs, inspecteurs, techniciens à l’entretien, etc. sont-ils obligés de porter un masque s’ils entrent dans mon restaurant?

Oui. Toute personne qui pénètre dans les lieux et qui pourrait entrer en contact avec des clients ou des employés doit porter un masque.

Les employés doivent-ils porter un masque s’ils sortent porter des commandes aux véhicules dans le stationnement?

Pour respecter les meilleures pratiques, les employés devraient porter un masque lorsqu’ils assurent le service au volant.

Les employés doivent-ils porter un masque lorsque le restaurant est fermé au public?

S’il est possible pour tout le monde de pratiquer l’éloignement physique, les employés ne sont pas obligés de porter un masque lorsque l’établissement est fermé au public.

Sommes-nous obligés de poser des affiches sur le port du masque obligatoire?

Aux termes de l’ordonnance de santé publique, les exploitants d’entreprises doivent mettre tout en œuvre afin de prévenir la transmission de la COVID-19 dans leur établissement. L’affichage à l’intention des clients et des employés fait partie de ces mesures. On peut se procurer l’affiche sur le port du masque obligatoire en ligne : Le port de masques non médicaux dans la communauté.

Traite-t-on le masque comme un tablier? Est-ce que je dois enlever mon masque pour aller aux toilettes?

Il faut porter le masque pour se rendre aux toilettes et en revenir. Le masque devrait également être porté dans la salle de toilette au cas où il y aurait un contact avec une autre personne. Le risque de contamination d’un masque dans cet environnement reste peu élevé. On doit rappeler aux employés de pratiquer une bonne hygiène des mains avant d’enlever ou de mettre leur masque, ainsi qu’avant et après être allés aux toilettes.

La mise en application de ces nouvelles mesures fera l’objet d’une approche de collaboration. Nous comptons sur les Insulaires pour prendre les bonnes décisions afin de se protéger et de protéger les autres contre la COVID-19. L’objectif premier est d’informer et de sensibiliser les Insulaires pour les amener à respecter volontairement le port du masque.
 

Ressources additionnelles

Les associations pourraient avoir des ressources, des conseils ou des renseignements additionnels pour vous aider à élaborer votre plan opérationnel.

Coordonnées

Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires ou si vous avez des questions concernant les lignes directrices pour les établissements de services alimentaires de l’Î.-P.-É., communiquez avec :
Ministère de la Santé et du Mieux-être
Bureau de l’hygiène de l’environnement
16, rue Fitzroy, Charlottetown (Î.-P.-É.)  C1A 7N8
Courriel : envhealth@ihis.org
Téléphone : 902-368-4970
 

Date de publication : 
le 7 Juin 2021
Santé et Mieux‑être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

DeptHW@gov.pe.ca