Parler de cannabis avec son ado

Qu’il soit légal ou non, le cannabis est un sujet d’une brûlante actualité. Comme parents, vous pouvez donner des informations équilibrées à vos enfants sur les effets associés au cannabis pour les aider à prendre des décisions éclairées.1

La protection de la sécurité et de la santé du public, surtout celles des enfants et des jeunes, était une grande priorité pour déterminer les limites de possession de cannabis. Il est important que la méthode d’approche en matière de possession de cannabis par les jeunes fasse contrepoids au préjudice de la criminalisation, tout en ayant un effet dissuasif sur la consommation et la possession illégales de cannabis.

Quel est l’âge minimum pour acheter du cannabis?

19 ans.

Avez‑vous besoin d’aide pour parler aux ados au sujet du cannabis?

La consommation de drogues et d’alcool par les ados ne devrait pas être prise à la légère. Simplement parler aux jeunes peut déjà s’avérer difficile. Leur parler de drogues et d’alcool peut l’être encore davantage, mais si vous gardez le contact, cela peut faire une grande différence. Il n’y a pas de « scénario » parfait, mais vous trouverez d’excellentes ressources sur le site suivant : https://www.jeunessesansdroguecanada.org/drug-info/cannabis/.

Pourquoi le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a-t-il établi l’âge légal à 19 ans?

Tous les autres gouvernements provinciaux de la région établissent à 19 ans l’âge légal pour acheter et consommer du cannabis. Si nous fixons un âge plus élevé (à 25 ans par exemple), des jeunes de moins de 25 ans achèteront du cannabis dans d’autres provinces ou auprès de sources illégales liées au crime organisé.

Quelles mesures sont en place pour protéger les jeunes?

  • Les personnes de moins de 19 ans ne sont pas autorisées à acheter ou à consommer du cannabis, ni à en avoir en leur possession.
  • Les Insulaires ne peuvent pas donner, vendre ou distribuer du cannabis à des personnes ayant moins de 19 ans. Un adulte qui autorise une jeune personne sous sa surveillance à consommer du cannabis commet une infraction à la Cannabis Control Act (loi sur le contrôle du cannabis).
  • Le cannabis doit être entreposé et cultivé dans un endroit non accessible aux personnes ayant moins de 19 ans.

Qu’en est‑il si un agent de police arrête une jeune personne ayant en sa possession du cannabis?

L’agent saisira le cannabis. Il peut aussi donner un avertissement à la jeune personne, la diriger vers un programme de déjudiciarisation approuvé ou lui remettre une contravention. Si le jeune est reconnu coupable, un juge peut le référer à un programme de déjudiciarisation approuvé ou lui imposer une amende.

Qu’en est‑il si un adulte est arrêté pour avoir acheté de la marijuana pour une personne mineure?

La pénalité pour une infraction à la Cannabis Control Act impliquant des personnes ayant moins de 19 ans est une amende pouvant aller de 500 $ à 1 250 $. Pour une deuxième ou une nouvelle infraction, l’amende se situe entre 1 250 $ et 2 500 $. Selon la quantité de drogues, l’infraction peut constituer une violation à la loi fédérale.

Le cannabis est souvent l’une des premières drogues offertes aux adolescents.

Pourquoi s’en fait-on tant avec la marijuana?

Grandes lignes : Enquête sur la consommation de drogues par les élèves de l’Île-du-Prince-Édouard (7e-12e année)

  • Environ 35 pour cent des utilisateurs ont consommé du cannabis pour la première fois à l’âge de 12 ou 13 ans, et environ 22 pour cent l’ont consommé pour la première fois à l’âge de 14 ou 15 ans.
  • La moitié des élèves de la 12e année disent avoir consommé du cannabis au moins une fois.
  • De 25 à 30 pour cent des élèves disent avoir consommé du cannabis dans les 12 derniers mois, pourcentage qui augmente en fonction du niveau scolaire.2

Parmi les Insulaires ayant consommé du cannabis, plus de la moitié l’ont fait pour la première fois avant l’âge de 16 ans.

La consommation de cannabis peut nuire aux adolescents, car leur corps et leur cerveau sont encore en développement. Chez les adolescents, la consommation régulière de cannabis peut s’accompagner de symptômes d’ordre psychotique, c’est-à-dire avoir une incidence sur les pensées, les sentiments et les comportements, surtout lorsqu’il y a des antécédents familiaux ou personnels de psychoses. Certaines études semblent indiquer que le cannabis peut aussi augmenter le risque de dépression et d’anxiété.3

Comme parent, où puis-je trouver des renseignements fiables pour m’aider à discuter du cannabis avec mes enfants?

N’attendez pas : ouvrez le dialogue sur le cannabis avec vos adolescents!

Coordonnées

Comité provincial sur le cannabis
Courriel : cannabis@gov.pe.ca

Le gouvernement du Canada se prépare à légaliser et à réglementer le cannabis et à en restreindre l’accès. D’ici l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation, il est illégal d’acheter, de vendre ou de produire du cannabis à des fins autres que médicales.

1 Parler cannabis (2018) Jeunesse sans drogue Canada.org

2 Enquête canadienne sur le tabac, l’alcool et les drogues (2105)

3 Les effets de la consommation de cannabis pendant l’adolescence (2015), George, T. et F. Vaccarino

Date de publication : 
le 3 Janvier 2019
Santé et Mieux-être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

healthweb@gov.pe.ca