Questions concernant les troisièmes doses

Pourquoi une troisième dose du vaccin contre la COVID-19 est-elle requise?

Certaines personnes, les résidents des établissements de soins de longue durée et de soins communautaires ainsi que les personnes ayant un système immunitaire affaibli en raison d’un problème de santé n’ont peut-être pas eu une réponse suffisamment forte aux premières doses du vaccin contre la COVID-19 pour qu’elles soient protégées contre une maladie grave, l’hospitalisation ou même le décès à cause du virus.

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) a recommandé une dose additionnelle de vaccin contre la COVID-19 pour ceux qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimés pour leur fournir une protection additionnelle contre le virus. Le CCNI a aussi récemment émis une nouvelle directive recommandant fortement une dose pour les personnes âgées de 80 ans et plus, ainsi que d’autres groupes qui sont essentiels pour maintenir la capacité du système de santé, courent un risque accru de développer une maladie grave ou pourraient être à risque accru de plus faible protection au fil du temps depuis la vaccination (anglais seulement).

Voyages essentiels à l’étranger – Certains pays ne considèrent pas les personnes comme entièrement vaccinées si elles ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19. Cela a des implications pour les personnes qui peuvent avoir besoin de voyager pour le travail ou les études. Le Bureau du médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard recommande donc que les personnes qui ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19 reçoivent une dose d’un vaccin à ARN messager (ARNm) apparié (Pfizer-BioNTech ComirnatyMC ou Moderna SpikevaxMC) afin de faciliter leurs voyages à l’étranger pour le travail ou les études.


Qui devrait obtenir une troisième dose du vaccin contre la COVID-19?

Il est recommandé que les résidents des établissements de soins de longue durée et de soins communautaires reçoivent une troisième dose de vaccin contre la COVID-19. Il est aussi recommandé que les personnes qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimées et qui ont les problèmes de santé suivants obtiennent une troisième dose du vaccin contre la COVID-19 :

  • Les résidents d’établissements de soins de longue durée et de soins communautaires qui ont reçu leur deuxième dose il y a au moins 6 mois;
  • Les personnes qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimées et qui ont les problèmes de santé suivants :
    • Traitement actif de malignités tumorales solides et hématologiques;
    • Transplantation d’organe plein et traitement immunosuppresseur;
    • Traitement par récepteurs d’antigènes chimériques (CAR-T) ou greffe de cellules souches hématopoïétiques (dans les deux ans suivant la greffe ou le traitement immunosuppresseur);
    • Immunodéficience modérée à sévère (p. ex., syndrome de DiGeorge, syndrome de Wiskott-Aldrich);
    • Infection au VIH non traitée de stade 3 ou avancée et sujets atteints du syndrome d’immunodéficience acquise;
    • Traitement actif par l’une des catégories suivantes de traitement immunosuppresseur : thérapies anti-cellules B (anticorps monoclonaux ciblant le CD19, le CD20 et le CD22), corticostéroïdes généraux à fortes doses (p. ex. 20 mg/jour pendant ≥ 14 jours), agents alcoylants, antimétabolites ou inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) et autres agents biologiques significativement immunosuppresseurs;
    • Patients en dialyse.
  • Les personnes qui ont reçu leur deuxième dose il y a au moins 6 mois :
    • Les personnes âgées de 70 ans et plus;
    • Les Autochtones;
    • Les travailleurs de la santé avec des contacts directs en personne avec les patients et qui ont reçu leur première et leur deuxième dose dans les 28 jours (ou moins);
    • Les personnes de 18 ans et plus qui ont reçu deux doses du vaccin AstraZeneca VaxeveriaMC ou une dose du vaccin Janssen;
  • Les personnes qui ont besoin de voyager à l’étranger pour des raisons essentielles (pour le travail ou pour les études) et qui ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19 peuvent obtenir une dose appariée d’un vaccin à ARNm (Pfizer ComirnatyMC or Moderna SpikevaxMC).

Où et quand puis-je obtenir une troisième dose de vaccin contre la COVID-19?

Les résidents des établissements de soins de longue durée recevront leur troisième dose à ces établissements.

Les personnes qui répondent aux critères d’admissibilité peuvent maintenant prendre rendez-vous pour recevoir la troisième dose du vaccin soit à une clinique de vaccination contre la COVID-19 ou à une pharmacie participante.

Les personnes qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimées devraient attendre au moins 28 jours après avoir reçu leur deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 avant de recevoir une troisième dose. Toutes les autres personnes admissibles devraient attendre au moins six mois après avoir reçu leur deuxième dose avant de recevoir leur troisième dose.


Comment puis-je savoir si j’ai besoin d’une troisième dose de vaccin contre la COVID-19?

Si vous n’êtes pas certain si vous avez besoin d’une troisième dose, vous devriez discuter avec votre ou vos fournisseurs de soins de santé qui pourront aider à déterminer si vous bénéficieriez d’une troisième dose de vaccin.


Est-ce que les personnes qui ne sont pas immunodéficientes ont besoin d’une troisième dose ou d’une injection de rappel du vaccin contre la COVID-19?

Le Comité consultatif national de l’immunisation continue d’examiner les données pour déterminer si une injection de rappel est nécessaire pour tous.

Date de publication : 
le 2 Novembre 2021
Santé et Mieux‑être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

DeptHW@gov.pe.ca