Questions concernant les troisièmes doses (doses de rappel)

Pourquoi une troisième dose ou une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 est-elle requise?

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) du Canada a publié des lignes directrices (en anglais seulement) sur les doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 au Canada avec les objectifs suivants : minimiser les infections graves et les décès, préserver la capacité des soins de santé et réduire la transmission pour protéger les populations à risque élevé.

Les doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 peuvent augmenter la réponse immunitaire et offrir une meilleure protection contre l’infection.


Qui devrait obtenir une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19?

Il est fortement recommandé que les membres des groupes suivants qui ont reçu une série primaire de vaccin contre la COVID-19 reçoivent une dose de rappel d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 (Pfizer ComirnatyMD ou Moderna SpikevaxMD) au moins 5 1/2 mois après l’administration de la deuxième dose :

  • Les adultes âgés de 18 ans et plus

Les groupes suivants sont à plus haut risque d’hospitalisation et il est fortement recommandé qu’ils obtiennent une dose de rappel 5 1/2 mois après l’administration de la dernière dose de vaccin :

  • Les résidents des établissements de soins de longue durée et de soins communautaires de 18 ans et plus
  • Les personnes modérément à sévèrement immunodéprimées (après la série primaire de trois doses)
  • Les adultes âgés de 50 ans et plus
  • Les personnes autochtones âgées de 18 ans et plus
  • Les travailleurs et travailleuses de la santé ayant un contact direct en personne avec les patients et patientes (quel que soit l’intervalle entre leur 1re et leur 2e dose);
  • Les personnes de 18 ans et plus qui ont reçu deux doses du vaccin AstraZeneca VaxeveriaMC ou une dose du vaccin Janssen;

Les autres groupes admissibles à une troisième dose comprennent :

  • Les personnes qui ont besoin de voyager à l’étranger pour des raisons essentielles (pour le travail ou pour les études) et qui ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19 peuvent obtenir une dose appariée d’un vaccin à ARNm (Pfizer ComirnatyMC or Moderna SpikevaxMC).
  • Toute personne ayant reçu une ou deux doses d’un vaccin non autorisé par Santé Canada (ex. Covaxin, Sinovac or Sinopharm) pour offrir une protection optimale contre la COVID-19.
  • Voyages essentiels à l’étranger – Certains pays ne considèrent pas les personnes comme entièrement vaccinées si elles ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19. Cela a des implications pour les personnes qui peuvent avoir besoin de voyager pour le travail ou les études. Le Bureau du médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard recommande donc que les personnes qui ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19 reçoivent une dose d’un vaccin à ARN messager (ARNm) apparié (Pfizer-BioNTech ComirnatyMC ou Moderna SpikevaxMC) afin de faciliter leurs voyages à l’étranger pour le travail ou les études.

Combien de doses sont recommandées pour les personnes modérément ou sévèrement immunodéprimées?

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) a récemment recommandé une dose additionnelle de vaccin contre la COVID-19 pour ceux qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimés (en anglais seulement) pour leur fournir une protection additionnelle contre le virus.

Pour les personnes modérément à sévèrement immunodéprimées qui sont dans le groupe d’âge autorisé qui n’ont pas encore été vaccinés, une série primaire de trois doses d’un vaccin à ARNm autorisé devrait être offerte.

Pour les personnes modérément à sévèrement immunodéprimées dans le groupe d’âge autorisé qui ont déjà reçu une série d’une ou de deux doses de vaccin contre la COVID-19 (selon un calendrier homologue ou hétérologue utilisant les vaccins à ARNm ou les vaccins à vecteur viral), une dose additionnelle d’un vaccin à ARNm autorisé contre la COVID-19 devrait être offerte. Cela s’applique aux personnes ayant les troubles suivants :

  • Traitement actif de malignités tumorales solides et hématologiques;
  • Transplantation d’organe plein et traitement immunosuppresseur;
  • Traitement par récepteurs d’antigènes chimériques (CAR-T) ou greffe de cellules souches hématopoïétiques (dans les deux ans suivant la greffe ou le traitement immunosuppresseur);
  • Immunodéficience modérée à sévère (p. ex., syndrome de DiGeorge, syndrome de Wiskott-Aldrich);
  • Infection au VIH non traitée de stade 3 ou avancée et sujets atteints du syndrome d’immunodéficience acquise;
  • Traitement actif par l’une des catégories suivantes de traitement immunosuppresseur : thérapies anti-cellules B (anticorps monoclonaux ciblant le CD19, le CD20 et le CD22), corticostéroïdes généraux à fortes doses (p. ex. 20 mg/jour pendant ≥ 14 jours), agents alcoylants, antimétabolites ou inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) et autres agents biologiques significativement immunosuppresseurs;
  • Patients en dialyse.

Les personnes qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimées devraient attendre au moins 28 jours après avoir reçu leur deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 avant de recevoir une troisième dose.

5 1/2 mois après avoir terminé la série primaire (3 doses), une injection de rappel d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 (Pfizer ComirnatyMD ou Moderna SpikevaxMD) est fortement recommandée.


    Où et quand puis-je obtenir une troisième dose de vaccin contre la COVID-19?

    Les résidents des établissements de soins de longue durée recevront leur troisième dose à ces établissements.

    Les personnes qui répondent aux critères d’admissibilité peuvent maintenant prendre rendez-vous pour recevoir la troisième dose du vaccin soit à une clinique de vaccination contre la COVID-19 ou à une pharmacie participante.

    Les personnes qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimées devraient attendre au moins 28 jours après avoir reçu leur deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 avant de recevoir une troisième dose. Toutes les autres personnes admissibles devraient attendre au moins 5 1/2 mois après avoir reçu leur deuxième dose avant de recevoir leur troisième dose.

    Date de publication : 
    le 20 Janvier 2022
    Santé et Mieux‑être

    Renseignements généraux

    Ministère de la Santé et du Mieux-être
    Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
    105, rue Rochford
    Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

    Téléphone : 902-368-6414
    Télécopieur : 902-368-4121

    DeptHW@gov.pe.ca