Questions sur les doses de rappel

Pourquoi a-t-on besoin de doses de rappel du vaccin contre la COVID-19?

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) du Canada a publié des lignes directrices

(en anglais seulement) sur les doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 au Canada avec les objectifs suivants : minimiser les infections graves et les décès, préserver la capacité des soins de santé et réduire la transmission pour protéger les populations à risque élevé.

Les doses de rappel du vaccin contre la COVID-19 peuvent augmenter la réponse immunitaire et offrir une meilleure protection plus durable contre l’infection.


Qui devrait obtenir une (première) dose de rappel initiale du vaccin contre la COVID-19?

Les personnes âgées de 18 ans et plus qui ont reçu une série primaire de vaccin contre la COVID-19 sont admissibles à obtenir une dose de rappel initiale de vaccin à ARNm contre la COVID-19 (Pfizer ComirnatyMD ou Moderna SpikevaxMD) au moins 5 ½ mois après avoir reçu la deuxième dose de la série primaire du vaccin contre la COVID-19.

Récemment, le CCNI a recommandé une dose initiale de rappel d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 aux adolescents de 12 à 17 ans à recevoir au moins 6 mois après avoir reçu une série primaire de vaccin contre la COVID-19 dans les cas suivants :

  1. Personnes qui ont un problème de santé sous-jacent et ont un risque élevé d’être gravement malades en raison de la COVID-19 (y compris, les personnes immunodéprimées qui ont reçu une série primaire à trois doses);
  2. Personnes qui sont des résidents de milieux de vie commune (ex. : refuges, foyers de groupe, appartements pour travailleurs migrants, établissements correctionnels);
  3. Personnes qui font partie de communautés racisées ou marginalisées disproportionnellement touchées par la COVID-19.

Les adolescents de 12 à 17 ans qui désirent recevoir une dose de rappel de vaccin Pfizer et qui ne font pas partie des groupes recommandés ci-dessous pourront recevoir une dose de rappel avec leur consentement éclairé.

Les autres groupes admissibles à une dose de rappel comprennent :

  • Les personnes qui ont besoin de voyager à l’étranger pour des raisons essentielles (pour le travail ou pour les études) et qui ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19 peuvent obtenir une dose appariée d’un vaccin à ARNm (Pfizer ComirnatyMC ou Moderna SpikevaxMC).
  • Toute personne ayant reçu une ou deux doses d’un vaccin non autorisé par Santé Canada (ex. Covaxin, Sinovac or Sinopharm) pour offrir une protection optimale contre la COVID-19.
  • Voyages essentiels à l’étranger – Certains pays ne considèrent pas les personnes comme entièrement vaccinées si elles ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19. Cela a des implications pour les personnes qui peuvent avoir besoin de voyager pour le travail ou les études. Le Bureau du médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard recommande donc que les personnes qui ont reçu un mélange de vaccins contre la COVID-19 reçoivent une dose d’un vaccin à ARN messager (ARNm) appariée (Pfizer-BioNTech ComirnatyMC ou Moderna SpikevaxMC) afin de faciliter leurs voyages à l’étranger pour le travail ou les études.

Une dose de rappel (2e dose) du vaccin Janssen (Johnson & Johnson) contre la COVID-19 peut être administrée aux personnes de 18 ans et plus au moins deux mois après qu’elles ont reçu la première dose.

Le vaccin Janssen (J&J) peut être administré comme vaccin de rappel aux personnes qui ont une contre-indication (par exemple, une allergie) à un vaccin à ARNm ou au vaccin Nuvaxovid de Novavax, ou à l’un de ses composants. Dans ces cas seulement, le Comité consultatif national de l’immunisation recommande qu’on offre à ces personnes des vaccins à vecteur viral contre la COVID-19 en guise de dose de rappel.


Qui devrait obtenir une deuxième dose de rappel du vaccin contre la COVID-19?

Récemment, le CCNI a recommandé une deuxième dose de rappel de vaccin contre la COVID-19 pour des populations particulières à risque plus élevé de maladie grave et d’hospitalisation en raison du virus de la COVID-19 et de ses variants, y compris :

  • Les personnes vivant dans des milieux de vie collectifs, y compris les établissements de soins de longue durée et de soins communautaires
  • Les personnes âgées de 60 ans et plus vivant dans la communauté
  • Les adultes autochtones de 18 ans et plus

Les personnes admissibles peuvent recevoir leur deuxième dose de rappel de 4 à 6 mois après leur dose initiale de rappel de vaccin contre la COVID-19.

Les personnes admissibles ayant eu la COVID-19 devraient attendre 3 mois après l’apparition des symptômes ou le test positif (si asymptomatique) tant que cela fait au moins 6 mois qu’elles ont complété la série primaire ou 4 à 6 mois depuis leur première dose de rappel.


Combien de doses sont recommandées pour les personnes modérément ou sévèrement immunodéprimées?

Le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) a récemment recommandé une dose additionnelle de vaccin contre la COVID-19 pour ceux qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimés (en anglais seulement) pour leur fournir une protection additionnelle contre le virus.

Les personnes modérément ou sévèrement immunodéprimées auront besoin de trois doses de vaccin pour compléter leur série primaire :

  • Traitement actif de malignités tumorales solides et hématologiques;
  • Transplantation d’organe plein et traitement immunosuppresseur;
  • Traitement par récepteurs d’antigènes chimériques (CAR-T) ou greffe de cellules souches hématopoïétiques (dans les deux ans suivant la greffe ou le traitement immunosuppresseur);
  • Immunodéficience primaire modérée à sévère (p. ex., syndrome de DiGeorge, syndrome de Wiskott-Aldrich);
  • Infection au VIH non traitée de stade 3 ou avancée et sujets atteints du syndrome d’immunodéficience acquise;
  • Traitement actif par l’une des catégories suivantes de traitement immunosuppresseur : thérapies anti-cellules B (anticorps monoclonaux ciblant le CD19, le CD20 et le CD22), corticostéroïdes généraux à fortes doses (p. ex. 20 mg/jour pendant ≥ 14 jours), agents alcoylants, antimétabolites ou inhibiteurs du facteur de nécrose tumorale (TNF) et autres agents biologiques significativement immunosuppresseurs;
  • Patients en dialyse.

5 ½ mois après avoir terminé la série primaire (3 doses), une injection de rappel d’un vaccin à ARNm contre la COVID-19 (Pfizer ComirnatyMD ou Moderna SpikevaxMD) est fortement recommandée.

Une deuxième injection de rappel est recommandée de 4 à 6 mois après l’administration de la première dose de rappel.


    Où et quand puis-je obtenir une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19?

    Les résidents des établissements de soins de longue durée recevront leur dose de rappel à ces établissements.

    Les personnes qui répondent aux critères d’admissibilité pour une première et/ou une deuxième dose de rappel peuvent prendre rendez-vous pour obtenir leur dose de rappel à une clinique de vaccination contre la COVID-19 ou à une pharmacie participante.

    Les personnes qui sont modérément ou sévèrement immunodéprimées devraient attendre au moins 28 jours après avoir reçu leur deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 avant de recevoir une troisième dose de la série primaire.


    Une dose de rappel est-elle recommandée pour les enfants de moins de 12 ans?

    Actuellement, une dose de rappel du vaccin contre la COVID-19 n’est pas recommandée pour les enfants de moins de 12 ans.


    J’ai déjà eu la COVID-19 et je suis entièrement vacciné. Ai-je besoin malgré tout d’une dose de rappel?

    Même si vous avez déjà eu la COVID-19 et que vous êtes guéri, vous devez quand même recevoir votre dose de rappel. Bien que vous puissiez bénéficier d’une certaine augmentation de votre immunité après avoir été infecté par la COVID-19, cela n’est pas suffisant pour augmenter votre immunité globale sur une longue période. L’administration d’une dose de rappel, même après avoir eu la COVID-19, offre une protection accrue et plus durable pour réduire les infections futures, la transmission communautaire et les maladies graves.

    Si vous avez été récemment infecté, vous pouvez recevoir votre première dose de rappel 3 mois après que vous ayez ressenti les premiers symptômes de la COVID-19 ou depuis la date de votre test positif (et il doit s’écouler au moins 5 ½ mois depuis votre deuxième dose avant que vous ne puissiez recevoir votre première dose de rappel).

    Si vous avez été récemment infecté, que vous avez déjà reçu votre première dose de rappel et que vous êtes maintenant admissible à recevoir une deuxième dose de rappel, vous devriez aussi attendre 3 mois après que vous ayez ressenti les premiers symptômes de la COVID-19 ou depuis la date de votre test positif pour recevoir votre deuxième dose de rappel (et il doit s’écouler au moins 4 à 6 mois depuis votre première dose de rappel avant que vous ne puissiez recevoir votre deuxième dose de rappel).


    Est-ce que je suis malgré tout considéré comme « entièrement vacciné » si je n’ai pas reçu de dose de rappel?

    Oui, vous êtes malgré tout considéré comme entièrement vacciné deux semaines après avoir reçu votre deuxième dose d’une série à deux doses (p.·ex., vaccins Pfizer-BioNTech ComirnatyMC, Moderna SpikevaxMC, AstraZeneca VaxzevriaMC, Novavax NuvaxovidMC), ou deux semaines après un vaccin à une dose, comme le vaccin J&J/Janssen.


    Si nous avons besoin d’une dose de rappel, est-ce que les vaccins fonctionnent?

    Oui. Les vaccins contre la COVID-19 fonctionnent bien pour prévenir les maladies graves, les hospitalisations et les décès. Toutefois, les experts de la santé publique commencent à constater une diminution de la protection conférée par la série de vaccins primaires au fil du temps contre les maladies légères et modérées, en particulier parmi certaines populations à haut risque. L’administration d’une dose de rappel au moins 5 ½ mois après avoir reçu la série primaire du vaccin augmentera et prolongera la protection contre le virus.


    Comment la dose de rappel me protège-t-elle mieux des variants de la COVID-19?

    Les essais cliniques montrent qu’une dose de rappel augmente la réponse immunitaire chez les personnes qui ont terminé une série primaire de vaccins contre la COVID-19 6 mois auparavant ou qui ont reçu un vaccin à une dose J&J/Janssen 2 mois auparavant. Avec une réponse immunitaire accrue, les gens devraient avoir une meilleure protection contre l’infection par la COVID-19.


    J’ai reçu le vaccin Pfizer-BioNTech ComirnatyMC pour mes deux premières doses, est-il sûr/efficace de recevoir le vaccin Moderna SpikevaxMC pour ma ou mes doses de rappel?

    Oui. Les vaccins Moderna Spikevax ou Pfizer-BioNTech Comirnaty peuvent être utilisés comme dose de rappel (quel que soit le vaccin contre la COVID-19 utilisé dans la série primaire).


    Est-ce que je peux recevoir le vaccin Novavax Nuvaxovid comme dose de rappel après avoir reçu un vaccin à ARNm ou à vecteur viral?

    Oui. Novavax Nuvaxovid peut être administré comme dose de rappel aux personnes qui ne peuvent pas ou qui ne veulent pas recevoir une dose de rappel d’un vaccin à ARNm ou à vecteur viral.


    Les vaccins permettent-ils de prévenir la propagation du variant Omicron?

    Selon une déclaration récente du Conseil des médecins hygiénistes en chef du Canada, « bien que les données restent limitées à l’heure actuelle, il existe des preuves émergentes que deux doses d’un vaccin à ARNm sont moins efficaces pour prévenir l’infection par Omicron par rapport aux variants précédents. Les données indiquent toutefois qu’une bonne protection est offerte contre les maladies plus graves nécessitant une hospitalisation. Nous savons également qu’une dose de rappel constitue un outil précieux pour offrir une protection contre l’infection, et nous nous attendons à ce qu’elle offre une très bonne protection contre les maladies graves. Bien que nous ne sachions pas combien de temps durera la protection offerte par les doses de rappel, il s’agit d’un outil important à l’heure actuelle pour contribuer à préserver nos progrès collectifs contre la COVID-19 et la capacité des systèmes de soins de santé. » Lisez la déclaration complète ici

    Date de publication : 
    le 20 Septembre 2022
    Santé et Mieux‑être

    Renseignements généraux

    Ministère de la Santé et du Mieux-être
    Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
    105, rue Rochford
    Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

    Téléphone : 902-368-6414
    Télécopieur : 902-368-4121

    DeptHW@gov.pe.ca