Réponse aux éclosions de COVID-19 et de maladies qui s’y apparentent selon les lignes directrices pour les écoles

Pour aider à briser la chaîne de transmission de la COVID-19 à l’Î.-P.-É., des mesures des Fêtes « post-coupe-circuit » actualisées sont en vigueur du 6 au 25 janvier 2021.

Ces MESURES « COUPE-CIRCUIT » ont des répercussions sur les entreprises et sur les rassemblements et sont différentes des restrictions que les Insulaires devaient suivre durant la phase de nouvelle normalité.

Les restrictions de la phase de mesures « coupe-circuit » ont préséance sur toutes les autres lignes directrices de santé publique propres aux différents secteurs. Les MESURES « COUPE-CIRCUIT » pourraient avoir une incidence sur les recommandations et les directives du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard concernant la COVID-19.

Personnes ayant des symptômes

Si une personne développe des symptômes de la COVID-19 à l’école, elle sera isolée dans un local désigné. Si un local n’est pas disponible, elle doit demeurer à au moins deux mètres des autres.

Les symptômes les plus communs chez les enfants comprennent :

  • Faire de la fièvre/avoir des frissons
  • Ne pas se sentir bien/avoir une fatigue inhabituelle
  • Avoir des mots de tête
  • Ressentir de la douleur dans son corps, ses muscles, ses jointures
  • Avoir une toux (nouvelle ou qui s’empire)
  • Avoir des écoulements nasaux/une congestion nasale/des éternuements
  • Perdre son sens du goût ou de l’odorat
  • Avoir mal à la gorge
  • Respirer difficilement ou avoir le souffle court

Lorsqu’on évalue la présence de symptômes de COVID-19 chez quelqu’un, il est important de prendre en considération le temps de l’année et ce qui est normal pour la personne.

  • Est-ce que ces symptômes sont normaux chez la personne? (ex. : toux en raison de problèmes d’asthme, écoulements nasaux chroniques)

OU

  • Est-ce que les symptômes sont nouveaux ou empirent?
  • Est-ce que la personne ne se sent pas bien? (fièvre, début de toux, etc.)

Un masque médical fourni sera porté par les élèves, membres du personnel ou bénévoles symptomatiques, à moins que des problèmes de sécurité ne les empêchent de le porter.

Pour les élèves symptomatiques :

  • Les parents ou personnes s’occupant de l’enfant seront avisés qu’ils doivent venir le chercher immédiatement. Il sera possible de faire tester l’enfant en se rendant à une clinique de dépistage sans rendez-vous ou en téléphonant au 811 ou au fournisseur de soins de l’enfant pour obtenir des directives, au besoin. L’enfant devrait s’isoler à la maison jusqu’à l’obtention d’un résultat de test négatif.
    • Si l’enfant ne peut s’isoler seul dans la maison, un parent peut s’isoler avec l’enfant s’ils peuvent s’isoler des autres membres du ménage.
    • Le reste du ménage n’a pas besoin de s’isoler pendant l’attente des résultats du test si la personne symptomatique peut s’isoler des autres membres de sa famille.
  • Si l’élève est jeune et requiert des contacts étroits et des soins pendant qu’il est en isolement à l’école, le personnel peut continuer à s’occuper de l’enfant jusqu’à ce que ses parents viennent le cherche. Les personnes s’occupant de l’enfant ne doivent pas oublier de se laver ou se désinfecter les mains et d’éviter d’entrer en contact avec les sécrétions respiratoires de l’élève. Le membre du personnel e s’occupant de l’enfant doit porter un masque.

Pour les membres du personnel :

  • Si un membre du personnel ou un bénévole dans une école devient symptomatique, il s’isolera immédiatement du reste des adultes et des élèves, avisera l’administration et se rendra à une clinique de dépistage sans rendez-vous ou téléphonera au 811.

Pour toute personne qui devient symptomatique à l’école :

  • Le personnel, les élèves et les bénévoles doivent se laver les mains avant de toucher et après avoir touché leur masque, conformément aux lignes directrices sur le port du masque. Ils doivent faire de même aussi avant de toucher et après avoir touché un objet utilisé par la personne symptomatique.
  • Tous les objets touchés par la personne lorsqu’elle était symptomatique doivent être lavés et désinfectés aussitôt que la personne quitte les lieux. Les objets qui ne peuvent être lavés et désinfectés (ex. : papier, livres, casse-têtes) doivent être jetés ou ramassés pour au moins 24 heures.
  • Lorsqu’un élève, un membre du personnel ou un bénévole est symptomatique et a reçu un résultat négatif au test de la COVID-19, il devrait retourner à l’école lorsqu’il se sent mieux et que ses symptômes ont diminué.

Les écoles ne devraient pas aviser le personnel ni les familles des élèves si un membre du personnel ou un élève devient malade à la maison ou à l’école, y compris s’ils développent des symptômes de la COVID-19, à moins que la Santé publique leur demande de le faire.

Recherche des contacts

Si un cas de COVID-19 lié à une école est confirmé, la Santé publique gérera la réponse à cette situation et fournira des directives – elle s’assurera notamment que le soutien en matière de santé publique nécessaire est en place pour coordonner la réponse. La recherche des contacts implique l’identification des contacts d’un cas positif et la communication avec ceux et celles qui ont possiblement été exposés. La Santé publique pourrait :

  • demander des documents qui identifient les cohortes/groupes d’enseignants, d’élèves, de bénévoles et de visiteurs dans une école pendant une période donnée;
  • offrir le test de dépistage aux membres du personnel, aux bénévoles et aux élèves qui ont possiblement été exposés au cas positif;
  • aviser le personnel, les bénévoles et les élèves qu’ils ont été en contact étroit avec un cas positif, qu’ils doivent s’isoler, surveiller l’apparition de symptômes et se faire tester, et quand ils peuvent retourner à l’école.

Auto-isolement

  • Les élèves et le personnel qui ont des symptômes qui s’apparentent aux symptômes du rhume, de la grippe ou de la COVID-19 doivent rester à la maison, s’auto-isoler et être évalués par un fournisseur de soins de santé. Il est recommandé de se faire tester si on développe ces symptômes, même s’ils ne sont pas prononcés.
  • L’auto-isolement et le dépistage sont requis pour ceux et celles qui ont des contacts étroits avec un cas positif. Le personnel de la Santé publique identifiera ces personnes et les avisera de l’existence du cas positif. Le Bureau du médecin hygiéniste en chef travaillera avec les autorités scolaires pour rapidement :
    • identifier les cas;
    • identifier les gens ayant eu des contacts étroits1;
    • appliquer les mesures d’isolement lorsque nécessaire;
    • fournir des recommandations de suivi.
  • Un cas unique de COVID-19 dans une école ne constitue pas nécessairement une éclosion et ne mènera donc pas automatiquement à la fermeture de l’école. Deux cas ou plus non liés dans une école est considéré comme étant un noyau de cas. Deux cas ou plus liés dans une école sont considérés comme étant une éclosion. Même dans le cas d’une éclosion, il est possible que seul le groupe d’élèves et de membres du personnel ayant été en contact étroit avec les cas positifs ait besoin de rester à la maison et de s’isoler pour 14 jours. La Santé publique communiquera avec les personnes ayant eu des contacts étroits.

1 Les personnes considérées comme ayant eu des contacts étroits avec un cas positif sont celles qui habitent avec le cas, qui ont eu des contacts étroits et prolongés (plus de 15 minutes) avec le cas jusqu’à 48 heures avant l’apparition des symptômes ou pendant qu’il était symptomatique et ne s’isolait pas OU qui ont eu un contact direct avec ses fluides corporels infectieux (ex. : le cas a toussé ou éternué sur elles) et qui n’étaient pas protégées par l’équipement de protection individuel approprié recommandé.

Gestion d’une éclosion dans une école

Définition d’une éclosion dans une école

  • Une éclosion dans une école est définie comme la présence de deux cas ou plus de COVID-19 confirmés en laboratoire parmi les élèves et/ou le personnel (ou des visiteurs) dans une école ayant un lien épidémiologique, dans une période de 14 jours, et dont au moins un des cas a possiblement attrapé le virus à l’école (y compris dans l’autobus ou les services avant ou après l’école).
  • On considère qu’une personne a possiblement attrapé le virus à l’école notamment :
    • lorsqu’il n’y a pas de sources possibles d’infection à l’extérieur du milieu scolaire;
    • lorsqu’il y a eu une exposition connue en milieu scolaire.

La Santé publique évaluera le besoin d’une fermeture partielle ou complète de l’école selon les critères et les plans suivants :

  1. Des cas sporadiques ou des noyaux de cas dans la communauté locale : tests, recherche de contacts et isolement, et isolement en groupe s’il y a lieu.
  2. Des cas sporadiques à l’école : tests, recherche de contacts et isolement, et isolement en groupe (ex. : classe, cohorte).
  3. Noyaux clairs dans l’école parmi les cohortes : considérer la fermeture complète de l’école et l’application des mesures de prévention des éclosions pour minimiser la continuation de la transmission et rouvrir l’école le plus rapidement possible.  
  4. Transmission répondue dans la communauté locale : considérer la fermeture des écoles à l’échelle provinciale.

Le Bureau du médecin hygiéniste en chef travaillera de près avec le ministère de l’Éducation sur toute décision relative à la fermeture des écoles.

Communication

Les communications avec les parents, tuteurs et membres du personnel concernant un ou des cas de COVID-19 dans une école seront la responsabilité de la direction scolaire, avec l’appui du Bureau du médecin hygiéniste en chef. Toutes les communications publiques seront coordonnées par l’école, l’autorité scolaire et le Bureau du médecin hygiéniste en chef.

Déclaration de la fin d’une éclosion

Le Bureau du médecin hygiéniste en chef déterminera quand une éclosion est considérée comme étant terminée.

Au moins 28 jours ont passé sans signe de transmission pouvant possiblement être liée à une exposition dans l’école;

ET

Aucune autre personne malade liée avec les cohortes exposées au départ avec des résultats à venir.

Date de publication : 
le 7 Décembre 2020
Santé et Mieux‑être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

DeptHW@gov.pe.ca