Centre de recherche sur la santé mentale et la toxicomanie

Le Centre de recherche sur la santé mentale et la toxicomanie vise à développer les connaissances au sujet de la santé mentale et de la toxicomanie et à permettre de mieux les comprendre dans le but d’appuyer des services de santé mentale et de toxicomanie de première qualité axés sur les faits.

Les chercheuses et chercheurs travaillent étroitement avec le personnel médical pour s’assurer que la recherche est mise en pratique de façon efficace et juste. L’accent sur l’application rapide de la recherche appuie la prestation de soins innovants et axés sur les meilleures pratiques pour les patients et les familles.

Sur quoi le Centre de recherche sur la santé mentale et la toxicomanie se concentre-t-il?

Recherche

Le Centre de recherche sur la santé mentale et la toxicomanie concentre ses travaux sur la création et la diffusion de savoir qui améliorera les soins offerts aux individus ayant besoin d’aide pour des problèmes de santé mentale et de toxicomanie.

Le centre, qui collabore avec un éventail de chercheuses et chercheurs, de cliniciennes et cliniciens et de personnes ayant vécu des expériences pertinentes, travaille à l’avancement de la science et de la pratique, en priorisant les expériences et les besoins des patientes et patients.

Projets en cours :

  • Services de santé mentale en ligne pour les parents et les personnes prenant soin de quelqu’un souffrant d’anxiété et de dépression pendant la pandémie de COVID-19 : amélioration de l’accès et alignement des services et des besoins
  • Présentations sur la psychiatrie liée au cannabis : tendances démographiques et modèles prédictifs
  • Présentations sur la psychiatrie liée au cannabis concernant les différences entre les sexes et les fluctuations dans les phases menstruelles
  • Comparaison des modèles de soins dans la gestion du mauvais usage des opioïdes d’ordonnance : dysfonction sexuelle et respect des traitements chez les hommes et les femmes recevant de la méthadone versus buprénorphine
  • Effets du cannabis chez les jeunes ayant déjà consommé des substances psychoactives ou eu des problèmes de santé mentale
  • Amélioration des services pour les individus ayant un trouble d’usage d’opioïdes à l’Île-du-Prince-Édouard : étude à méthode mixte

Évaluation

Le centre reconnaît l’importance d’assurer le suivi des résultats pour toutes les populations de patients et dans tous les secteurs de services. L’évaluation des services est essentielle à leur amélioration.

Notre cadre d’évaluation met l’accent sur les méthodes mixtes, et se concentre sur des indicateurs clés, tout en valorisant la rétroaction qualitative des patients, des familles et du personnel de première ligne.

Évaluations récentes et en cours :

  • Élaboration et évaluation d’un nouveau programme d’unités mobiles pour les situations de crise en santé mentale et en toxicomanie
  • Examen et recommandations visant le programme de thérapie de remplacement des opioïdes provincial
  • Dépistage des problèmes de santé mentale chez les enfants et les jeunes : applications cliniques et incidences du programme
  • Évaluation de l’efficacité des groupes d’entraînement aux compétences TCD au sein des services et populations
  • Faire le suivi et évaluer les initiatives liées à la COVID-19 en santé mentale et en toxicomanie

Éducation

Le centre développera une capacité pour la recherche, le partage de connaissances, la croissance multidisciplinaire et des possibilités de formation, à l’interne et avec des établissements d’enseignement affiliés.

Le centre fait partenariat avec le département de la formation clinique en santé mentale et en toxicomanie pour appuyer la formation basée sur les faits destinée au personnel.

Pour atteindre l’excellence en formation, il faut promouvoir l’éducation continue pour le personnel et investir dans le développement professionnel des stagiaires.

Le centre recherche la participation d’étudiantes et d’étudiants exceptionnels de programmes pertinents aux domaines de la santé mentale et de la toxicomanie. Ces personnes travailleront de près avec le Dr Hudson pour élaborer un nouveau projet ou contribuer à un projet en cours. Pour plus d’information sur les opportunités s’offrant aux étudiantes et étudiants, vous pouvez faire parvenir un courriel à : ahudson@ihis.org 

Qui sont les membres de l’équipe?

Directrice

Amanda Hudson est la directrice du Centre de recherche en santé mentale et en toxicomanie de Santé Î.-P.-É. et est une professeure associée à l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (département de la gestion de la santé). Sa recherche est axée sur les façons dont les facteurs biopsychosociaux contribuent à l’étiologie et au traitement des troubles liés à l’usage de substances psychoactives. Mme Hudson s’intéresse aux traumatismes, au développement et à l’usage de substances psychoactives – des sujets sur lesquels elle a beaucoup écrit et a enseigné plusieurs cours universitaires et formations pour fournisseurs de soins de santé. Dre Hudson est une membre du comité de planification fondée sur les besoins national du Centre de toxicomanie et de santé mentale, du comité consultatif de l’Initiative canadienne de recherche sur l’abus de substances (pôle Québec-Maritimes) et du groupe de travail sur les indicateurs nationaux de traitement du Centre canadien sur les dépendances et l’abus de substance. Dre Hudson a reçu des prix et du financement de divers organismes, y compris le Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada, les Instituts canadiens de recherche en santé du Canada, la Nova Scotia Research Foundation, Movember Canada et la Société canadienne de psychologie. Elle possède un B. Sc. en biologie avec distinction de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard ainsi qu’une M. Sc et un doctorat en psychologie de l’Université Dalhousie. Elle a également obtenu des bourses postdoctorales des départements de psychiatrie, de psychologie et de neuroscience de l’Université Dalhousie.

Comité de recherche provincial

Dre Heather E. Keizer est membre du Collège royal des médecins et des chirurgiens en psychiatrie. Elle a obtenu son doctorat en médecine de l’Université Dalhousie, où elle est professeure adjointe aux départements de psychiatrie et de médecine familiale. Lorsqu’elle était directrice de la psychiatrie dans le comté de Huron Perth en Ontario, elle a créé un programme de base en psychiatrie agréé par le Collège royal au Statford General Hospital pour l’University of Western Ontario, et, en 2016, elle a créé un programme facultatif en psychiatrie communautaire à l’Île-du-Prince-Édouard, qui a accueilli des résidents en psychiatrie de l’Université Dalhousie, de l’Université Memorial et de l’Université d’Ottawa. Mme Keizer a suivi une formation en leadership exécutif de la Schulich School of Business de l’Université York et un programme de maîtrise en traumatisme chez les réfugiés de l’Université Harvard. Ses champs d’intérêt comprennent l’assurance de la qualité, la mesure des résultats des soins aux patients hospitalisés et des soins externes et les changements organisationnels et l’innovation. Elle a reçu un prix national de rédaction en assurance de la qualité et a récemment été nommée pour le P1 Medical Leadership Award et a reçu le PI Community Service Award.

Dre Jacqueline Goodwin est une psychologue agréée et chef d’équipe fondatrice du programme de traitement de jour en santé mentale pour les jeunes INSIGHT. Grâce à des bourses de recherche universitaires et d’études supérieures du Conseil de recherches en sciences humaines, de l’Ontario Graduate Scholarship et de la Fédération canadienne des femmes diplômées des universités, parmi d’autres, sa recherche a exploré les expériences et les perceptions liées à la violence familiale et aux dynamiques des relations familiales chez les adolescents, les liens entre la dépression chez les mères et les relations familiales des enfants, les troubles alimentaires chez les enfants et les conversations parents-enfants au sujet d’expériences émotives passées. Elle a fait sa résidence au IWK Health Centre, un hôpital pédiatrique à Halifax (Nouvelle-Écosse). Parmi ces postes cliniques, elle a travaillé dans des cliniques de santé mentale spécialisées dans le système de santé d’IWK ainsi qu’au sein de la Direction des écoles publiques de langue anglaise de l’Île-du-Prince-Édouard, en services de santé mentale communautaires externes, en services psychiatriques pour patients adolescents hospitalisés, à l’unité de pédiatrie de l’hôpital Queen Elizabeth, et, récemment, au programme de traitement de jour pour les jeunes INSIGHT. Elle a conseillé divers comités provinciaux d’orientation et de promotion de la qualité en santé mentale et en toxicomanie, le groupe en psychologie de Santé Î.-P.-É., le comité de consultations communautaires sur la santé du premier ministre et l’Ordre des psychologues de l’Île-du-Prince-Édouard. Elle a dirigé l’élaboration de l’énoncé de position de l’Ordre concernant la légalisation du cannabis.

Nicole Peters-Vuozzo est une infirmière autorisée ayant plus de 20 ans d’expérience en santé mentale et en toxicomanie. Elle possède un baccalauréat en sciences infirmières de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et une maîtrise en sciences infirmières de l’Université Dalhousie. Mme Peters-Vuozzo a participé au programme de traitement d’entretien à la méthadone de l’Île-du-Prince-Édouard depuis son lancement en 2004, et est chef d’équipe pour le programme de thérapie de remplacement des opioïdes de centre provincial de traitement des toxicomanies depuis 2009. Dernièrement, elle a travaillé sur des initiatives de traitement pour la consommation d’opioïdes visant à améliorer les services pour les personnes ayant une dépendance aux opioïdes à l’Île-du-Prince-Édouard. Elle s’intéresse à la recherche en santé mentale et en toxicomanie, particulièrement la recherche axée sur les participations et les méthodes qualitatives portant sur des expériences vécues.

Verna Ryan est la directrice générale des Services de santé mentale et de toxicomanie pour Santé Î.-P.-É. Elle détient une maîtrise en travail social de l’Université McGill et un baccalauréat en travail social de l’Université St. Thomas. Elle détient également un certificat en développement de la gestion de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et un diplôme en ressources humaines de l’Université Queens. Au cours de sa carrière au gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard, Mme Ryan a travaillé dans les domaines de la protection des enfants et des services correctionnels, où elle a géré des établissements pour adultes et jeunes. Son intérêt pour les services correctionnels l’a menée dans divers rôles au sein de Service correctionnel Canada au Centre de recherche en toxicomanie à Montague (Île-du-Prince-Édouard) et récemment à Anciens combattants Canada où elle a travaillé en tant que conseillère en santé mentale nationale.

Publications

Partenaires de collaboration

Le Centre de recherche en santé mentale et en toxicomanie travaille de près avec divers organismes et groupes partenaires, notamment :

Personne-ressource

Dre Amanda Hudson, directrice
Centre de recherche en santé mentale et en toxicomanie

Courriel : ahudson@ihis.org
 

Date de publication : 
le 6 Novembre 2020
Santé Î.-P.-É.

Renseignements généraux

Santé Î.-P.-É​.
16, rue Garfield
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6130
Télécopieur : 902-368-6136

healthpei@gov.pe.ca

Vie privée et santé

Information aux médias
Téléphone : 902-368-6135

Conseil d’administration de Santé Î.-P.-É.

En cas d’urgence médicale, appelez au 911 ou rendez-vous aux urgences.

Si vous avez besoin d’aide ou d’information en matière de santé, appelez au 811.

811 logo