Travailleurs de la santé : Foire aux questions sur la COVID-19

L'information ci-dessous est en vigueur depuis le 7 septembre 2021.

La présente Foire aux questions a été élaborée par l’équipe mixte d’intervention de la COVID-19 et les ressources humaines (RH) de Santé Î.-P.-É. dans le but de renseigner le personnel et les médecins de Santé Î.-P.-É. sur la démarche provinciale présentée dans le plan Aller de l’avant en 2021 pour alléger les mesures de santé publique liées à la COVID-19. 

Cette FAQ peut changer au fil du temps et sera mise à jour au fur et à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles. De nouvelles versions seront transmises au personnel et publiées sur les sites Web de Santé Î.-P.-É. et du gouvernement.

Les questions concernant les avantages sociaux, les congés et les exigences relatives au travail devraient être acheminées à votre gestionnaire des RH. Si vous avez d’autres questions relatives aux RH auxquelles la présente FAQ n’offre pas de réponse, vous pouvez les transmettre à l’adresse de courriel suivante : COVID-19 Employee Information@ihis.org. Ces questions pourraient être ajoutées à la présente section lors d’une mise à jour. Vous pouvez aussi communiquer avec votre gestionnaire des RH si vous avez besoin d’une réponse directe.

Est-ce que Santé Î.-P.-É. va continuer de recourir au masquage universel?

Santé Î.-P.-É. a décidé de maintenir le masquage universel dans ses établissements de soins de santé pour l’instant. Même si la vaccination complète réduit considérablement le risque de maladie grave, d’hospitalisation et de décès, des études récentes montrent qu’elle ne nous empêche pas complètement d’être porteurs du variant Delta et de le transmettre aux autres.

Je travaille dans les soins de longue durée et je n’ai pas obtenu le vaccin. Est-ce que je dois subir le test de dépistage de la COVID-19?

À compter du 7 septembre 2021, conformément aux directives du Bureau du médecin hygiéniste en chef, tous les travailleurs de la santé dans les établissements de soins de longue durée qui ont des contacts directs avec les résidents qui n’ont reçu qu’une première dose de vaccin ou qui ne sont pas vaccinés doivent être soumis à un test rapide COVID-19.

Je travaille dans les soins de longue durée et je n’ai pas obtenu le vaccin. À quelle fréquence devrai-je subir le test de dépistage de la COVID-19?

Tous les travailleurs de la santé dans les établissements de soins de longue durée qui ont des contacts directs avec les résidents qui n’ont reçu qu’une première dose de vaccin, ou qui ne sont pas vaccinés, seront testés jusqu’à un maximum de trois fois par semaine, selon l’horaire de travail. Le personnel qui travaille à temps plein devra répartir les trois tests requis au mieux de ses capacités tout au long de la semaine.

Exemples d’horaires de travail

  • Le travailleur de la santé travaille à temps plein chaque semaine : Les tests seront répartis de façon qu’il y en ait un maximum de trois par semaine.
  • Le travailleur de la santé travaille un quart par semaine : un test sera réalisé par quart de travail.
  • Le travailleur de la santé travaille deux quarts consécutifs par semaine : il subira deux tests, une fois par quart de travail.
  • Le travailleur de la santé travaille trois quarts consécutifs par semaine : il subira trois tests, une fois par quart de travail.

Je travaille dans les soins de longue durée, je n’ai pas de contacts directs avec les résidents et je n’ai pas obtenu le vaccin. Est-ce que je dois subir le test de dépistage de la COVID-19?

Tous les travailleurs de la santé dans les établissements de soins de longue durée qui n’ont pas de contacts directs avec les résidents qui n’ont pas encore reçu leur première dose de vaccin, ou qui ne sont pas vaccinés, ne sont pas tenus de participer au test rapide.

Exemples d’employés qui n’ont pas besoin de subir de tests :

  • Personnel des services d’entretien et de nutrition qui n’a pas de contacts directs avec les résidents.
  • Fournisseurs qui entrent dans l’établissement.

Je travaille dans les soins de longue durée et je dois subir régulièrement un test de dépistage rapide de la COVID-19. Que se passe-t-il si j’ai un résultat positif?

Si un travailleur de la santé en soins de longue durée obtient un résultat positif au test rapide (considéré comme un présumé positif), il doit en informer son superviseur et obtenir un test (réaction en chaîne de la polymérase – PCR) dans un site approuvé de dépistage de la COVID-19. Les travailleurs de la santé qui obtiennent un résultat positif au test rapide doivent s’identifier au site de dépistage. Ils doivent s’isoler immédiatement jusqu’à ce qu’ils reçoivent un résultat négatif au test (PCR) dans un site de dépistage.

Je travaille dans les soins de longue durée, je n’ai pas été entièrement vacciné et je dois subir régulièrement un test de dépistage de la COVID-19, conformément à l’ordonnance du Bureau du médecin hygiéniste en chef. Serai-je rémunéré pour le temps consacré à la réalisation du test rapide?

Comme pour les directives précédentes du Bureau du médecin hygiéniste en chef, lorsque les employés devaient subir un test de dépistage par semaine s’ils travaillaient dans plusieurs établissements, le test était effectué ailleurs, dans une clinique de dépistage de la COVID-19 et l’employeur ne versait aucune rémunération supplémentaire, car il ne s’agissait pas d’une exigence de l’employeur, mais plutôt du respect d’une ordonnance de santé publique.

L’employeur adoptera la même approche; toutefois, les tests ne seront plus effectués à l’extérieur, mais bien sur place, dans les établissements de soins de longue durée. Il n’y aura aucune compensation supplémentaire pour les tests antérieurs.

Je travaille dans les soins de longue durée et j’arrive à l’Î.-P.-É. d’un voyage au Canada. Est-ce que je dois m’auto-isoler et subir un test de dépistage?

Les personnes qui travaillent dans les soins de longue durée et qui ont obtenu un laissez-passer pour l’Î.-P.-É. ne sont pas tenues de s’auto-isoler, ni de subir le test de dépistage. Par contre, les travailleurs de soins de longue durée qui ne sont pas vaccinés doivent subir le test de dépistage au jour 0 à 1 et au jour 8, et ne peuvent pas retourner au travail tant que la période d’auto-isolement n’est pas terminée.

Si j’ai voyagé dans la région de l’Atlantique, est-ce que je dois m’auto-isoler et subir un test de dépistage?

Les travailleurs de la santé qui habitent à l’Île-du-Prince-Édouard, qui sont entièrement ou partiellement vaccinés et qui ont un laissez-passer pour l’Î.-P.-É. n’ont pas besoin de s’auto-isoler en revenant à l’Île en provenance des provinces de l’Atlantique. Les travailleurs de la santé de l’Î.-P.-É. qui n’ont pas été vaccinés et qui reviennent dans la province en provenance des provinces de l’Atlantique doivent suivre le protocole d’auto-isolement en travaillant, y compris : 

  • remplir le formulaire de déclaration;
  • subir un test de dépistage aux jours 0 à 1, 4 et 8;
  • obtenir un résultat de test négatif avant de pouvoir commencer à travailler en s’auto-isolant.

Je suis un travailleur de la santé qui habite à l’Î.-P.-É., et je reviens d’un voyage au Canada. Est-ce que je dois m’auto-isoler et subir un test de dépistage?

Les travailleurs de la santé qui habitent à l’Île-du-Prince-Édouard, qui sont entièrement vaccinés et qui ont un laissez-passer pour l’Î.-P.-É. n’ont pas besoin de s’auto-isoler en revenant à l’Île en provenance du Canada. Les travailleurs de la santé de l’Î.-P.-É. qui n’ont pas été vaccinés ou qui ont reçu une seule dose du vaccin contre la COVID-19 et qui reviennent dans la province en provenance du Canada doivent suivre le protocole d’auto-isolement en travaillant, y compris : 

  • remplir le formulaire de déclaration;
  • subir un test de dépistage aux jours 0 à 1, 4 et 8;
  • obtenir un résultat de test négatif avant de pouvoir commencer à travailler en s’auto-isolant.

J’arrive à l’Î.-P.-É. en provenance de l’étranger. Quand dois-je subir le test de dépistage?

Les travailleurs de la santé qui ont reçu une exemption fédérale et obtenu un laissez-passer pour l’Î.-P.-É. n’ont pas besoin de s’auto-isoler en travaillant, ni de subir le test de dépistage. Les travailleurs qui ont reçu une exemption fédérale, mais n’ont pas le laissez-passer pour l’Î.-P.-É. doivent subir le test de dépistage au jour 0 à 1 et au jour 8, et il ne peuvent pas retourner au travail tant que la période d’auto-isolement n’est pas terminée. Les travailleurs qui ont ni l’exemption fédérale, ni le laissez-passer pour l’Î.-P.-É. doivent s’auto-isoler pendant 14 jours, dont une période de 8 jours à l’Î.-P.-É. avec des tests de dépistage.

Je suis un travailleur de la santé pleinement vacciné, mais j’ai reçu un diagnostic positif de COVID-19. Quand pourrai-je retourner au travail?

Les travailleurs de la santé qui ont reçu un diagnostic positif de COVID-19 peuvent retourner au travail lorsque le Bureau du médecin hygiéniste en chef leur en donne la permission.

Je suis un contact étroit d’un cas positif. Quel sera le suivi? Dois-je subir un test de dépistage?

Les travailleurs de la santé qui sont pleinement vaccinés doivent surveiller l’apparition de symptômes, et doivent seulement s’auto-isoler si des symptômes se présentent. Les travailleurs qui ne sont pas vaccinés ou qui ont reçu une seule dose du vaccin doivent s’auto-isoler pendant 14 jours et se faire tester.

Que dois-je faire si j’étais à un lieu d’exposition publique?

Si vous étiez à un lieu d’exposition publique, suivez toutes les directives émises par le Bureau du médecin hygiéniste en chef pour le lieu en question. Vous devez également en aviser votre superviseur ou votre gestionnaire. 
 

Programme d’aide aux employés

Le Programme d’aide aux employés continue d’offrir ses services par téléphone. Si vous avez besoin de soutien, veuillez faire appel au programme en composant le 902-368-5738 ou le 1-800-239-3826, ou envoyez un courriel à eap@gov.pe.ca.


Nous vous rappelons que vous devez signaler tout cas présumé de COVID-19 au Bureau du médecin hygiéniste en chef (BMHC) dès que possible. Les lignes directrices de l’Î.-P.-É. en ce qui concerne la COVID-19 sont évolutives et seront révisées afin de mettre à jour les recommandations. Les professionnels de la santé qui ont des questions peuvent communiquer avec le BMHC en composant le 902-368-4996.
 

Date de publication : 
le 8 Septembre 2021