16
mai
2017

Le partage de la route est vital pour les cyclistes

Jenny Melanson does a one-hour bicycle commute to work each weekday. She is happy to see government legislation in place to make cycling safer for all.

 

Des améliorations à l’infrastructure cyclable et aux lois devraient faciliter et sécuriser les déplacements à vélo de Jenny Melanson.

Il y a trois ans, Jenny et son conjoint ont opté pour le transport actif, troquant la voiture contre le vélo pour se rendre au boulot. Il lui faut environ une demi-heure pour franchir les dix kilomètres qui séparent sa résidence, à Cornwall, de son bureau au centre-ville.

« Le trajet me réveille et c’est vraiment un très beau parcours, dit-elle. Sans compter que cela nous prépare aux plus longues randonnées que nous prévoyons pour les vacances d’été. »

Pendant ces trois dernières années où elle s’est rendue au travail à vélo, elle a constaté des améliorations tant dans les aménagements cyclables que dans les lois. L’été dernier, une piste cyclable a été ajoutée sur la route qu’elle emprunte. De plus, de récentes modifications à la Highway Traffic Act (code de la route) favoriseront le maintien d’une distance sécuritaire entre les conducteurs et les cyclistes.

Selon le nouveau libellé de la loi, les conducteurs doivent conserver une distance d’au moins un mètre lorsqu’ils dépassent un cycliste. L’Île-du-Prince-Édouard a adopté ces modifications à la suite d’une collision mortelle entre Ellen Watters, une coureuse cycliste, et une voiture à Sussex, au Nouveau-Brunswick. Cette province a d’ailleurs modifié sa loi un peu plus tôt ce mois-ci.

Les deux habitudes de conduite les plus dangereuses dont Jenny a été témoin sont de dépasser un cycliste sur une pente masquée ou en traversant les doubles lignes jaunes. Les conducteurs peuvent également recevoir une amende s’ils frappent un cycliste en ouvrant leur portière. L’amende prévue varie de 200 $ à 500 $.

Comme Jenny tient à sensibiliser davantage les conducteurs à la sécurité des cyclistes, elle est une fervente partisane de la nouvelle initiative provinciale de partage de la route. La province s’associe avec Cycling PEI et le Bureau d’assurance du Canada pour le lancement d’une campagne d’éducation visant à informer les conducteurs et les cyclistes de la nouvelle loi.

« Les cyclistes peuvent contribuer à la sécurité en portant des vêtements réfléchissants et en équipant leur vélo de réflecteurs et de feux de circulation pour être visibles, précise-t-elle. Quant aux conducteurs, vous risquez tout au plus d’arriver dix secondes plus tard que prévu si vous roulez de façon sécuritaire près d’un cycliste. »

Avec cette nouvelle loi et les températures à la hausse, Jenny s’attend à ce que son trajet matinal soit encore plus agréable.

« Si tous prennent conscience des règles de la route, alors tout ira mieux pour tout le monde. »

 

Les Insulaires peuvent aider à garder tous les usagers de la route en sécurité en se renseignant sur l’initiative Partagez la route.  

Renseignements généraux

Communiquez avec le gouvernement ou cliquez sur l’onglet Commentaires pour transmettre de vos commentaires.

island@gov.pe.ca