8
mar
2018

Mois de la sensibilisation au cancer colorectal : les tests de dépistage réguliers réduisent le risque

Le mois de mars est le Mois de la sensibilisation au cancer colorectal et est donc la parfaite occasion pour les Insulaires et leurs fournisseurs de soins de santé de parler de l’importance du dépistage précoce.

On recommande aux personnes âgées entre 50 et 74 ans qui présentent un risque moyen de développer le cancer colorectal de faire le TIF (test immunochimique fécal) tous les deux ans. On considère que les personnes présentent un risque moyen si elles n’ont pas d’antécédents familiaux de cancer colorectal (père, mère, frère ou sœur), ou n’ont pas de symptômes comme un changement dans les selles, du sang visible dans les selles ou des vomissements intenses.

« Je vais dire à tous mes amis de se procurer une trousse pour faire le TIF – c’est simple et il ne faut que quelques minutes pour le faire », a affirmé Donna Gallant, qui a reçu un diagnostic de cancer colorectal six ans passés après avoir fait le TIF. Elle a subi une chimiothérapie et une radiothérapie pendant quelques mois et a vaincu son cancer. « Trop de gens attendent de se sentir mal pour voir un fournisseur de soins, mais il pourrait déjà être trop tard. Personne ne devrait reporter un test de dépistage du cancer; c’est simple et peut vous sauver la vie. »

Les Insulaires peuvent prendre les mesures suivantes pour réduire les facteurs de risque du cancer colorectal :

  • adopter un régime alimentaire équilibré riche en fruits et légumes
  • maintenir un poids santé
  • faire de l’activité physique
  • ne pas fumer
  • limiter leur consommation d’alcool
  • prendre un supplément de vitamine D

 « Mars est toujours un bon temps pour rappeler aux Insulaires que la meilleure façon de prévenir le cancer colorectal, comme c’est le cas pour la plupart des cancers, est de subir un test de dépistage régulièrement et de faire des choix de vie sains », a souligné le ministre de la Santé et du Mieux-être, Robert Mitchell. « J’encourage tous les Insulaires à parler à leur fournisseur de soins primaires au sujet de leurs risques et de faire du dépistage une partie de leur routine médicale. »

Le cancer colorectal arrive au deuxième rang des cancers les plus courants chez les femmes de la province et au troisième rang chez les hommes. Il est la deuxième cause de décès dû au cancer chez les Insulaires. Bien que la population de l’Île-du-Prince-Édouard soit vieillissante, seulement 25 % des Insulaires âgés entre 50 et 74 ans admissibles ont fait le TIF au cours des deux dernières années.

« Le cancer colorectal ne cause pas toujours de symptômes dans les premiers stades – c’est pourquoi subir un test de dépistage régulièrement est si important », a mentionné Marguerite Arsenault, coordonnatrice provinciale de la lutte contre le cancer. « Le cancer du côlon touche autant les hommes que les femmes, et le risque de recevoir un diagnostic de cancer colorectal augmente avec l’âge. »

« Passer régulièrement un test de dépistage à l’aide de la trousse du TIF peut augmenter les chances d’une détection précoce et d’un rétablissement complet, a-t-elle ajouté. Dans certains cas, il est même possible de prévenir le cancer. »

Pour obtenir une trousse du TIF (test immunochimique fécal), on peut composer le numéro sans frais (1‑888‑561‑2233) du Programme de dépistage du cancer colorectal ou se rendre sur le site princeedwardisland.ca/fr/information/sante-i-p-e/soins-cancerologie, où l’on trouve également de plus amples renseignements sur ce programme provincial.

 

Information aux médias :

Amanda Hamel
ajhamel@gov.pe.ca 

 

Fiche d’information

Le cancer colorectal peut être dépisté au moyen d’une coloscopie ou du test immunochimique fécal (TIF).

Le TIF permet de détecter la présence de sang dans les selles, ce qui peut être un signe précurseur du cancer. Vous pouvez faire le test à la maison en suivant les instructions fournies avec la trousse. Si le test révèle la présence de sang, vous devrez consulter un médecin ou une infirmière praticienne pour connaître les procédures de suivi nécessaires (comme une coloscopie).

Une personne a peut-être un risque élevé de développer un cancer colorectal et devrait consulter un professionnel de la santé si :

  • elle a des antécédents familiaux de cancer colorectal;
  • elle a des antécédents de cancer colorectal ou de polypes;
  • elle présente l’un des symptômes suivants : un changement dans les selles, la présence de sang (rouge vif ou foncé) dans les selles, une diarrhée ou une constipation persistantes, une perte de poids ou de la fatigue, ou encore des vomissements intenses.

Renseignements généraux

Santé Î.-P.-É​.
16, rue Garfield
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6130
Télécopieur : 902-368-6136

healthpei@gov.pe.ca

Vie privée et santé

Information aux médias
Téléphone : 902-368-6135

Conseil d’administration de Santé Î.-P.-É.

En cas d’urgence médicale, appelez au 911 ou rendez-vous aux urgences.

Si vous avez besoin d’aide ou d’information en matière de santé, appelez au 811.

811 logo