Bureau du médecin hygiéniste en chef Lignes directrices pour le retour en salle de classe – Mai 2022

Les écoles publiques et privées ont repris les cours en présentiel le 31 janvier 2022. Ce délai a donné au Bureau du médecin hygiéniste en chef le temps de mieux comprendre l’impact du variant Omicron sur les populations insulaires tout en permettant au système scolaire de revoir ses mesures afin de créer un environnement plus sûr pour les élèves et le personnel lorsque les écoles ont rouvert leurs portes.

L’Île-du-Prince-Édouard continue d’assouplir les mesures de santé publique pour aider à vivre avec la COVID-19 en tant que maladie endémique, maintenant que l’état d’urgence de santé publique a été levé. L’assouplissement des mesures dans le système scolaire continuera d’être évalué et priorisé en fonction de la situation.

Dépistage

À compter du 24 mai, les élèves et le personnel n’ont plus besoin d’effectuer des tests antigéniques rapides réguliers avant de fréquenter l’école. Le Bureau de la médecin hygiéniste en chef recommande que les élèves et le personnel ne se rendent pas à l’école s’ils ne se sentent pas bien. Si des élèves ou des membres du personnel ont des symptômes de la COVID-19, ils devraient subir un test à une clinique de dépistage de la COVID-19. Pour les personnes et les familles qui choisissent de continuer les tests antigéniques rapides réguliers, l’école aura un approvisionnement de tests disponibles. Il est également possible de se procurer des tests antigéniques de dépistage dans les centres Accès Î.-P.-É. de la province. Les tests antigéniques rapides fonctionnent mieux lorsque la même personne est dépistée trois fois par semaine.

On peut consulter l’horaire et l’emplacement des cliniques de dépistage en ligne.

Mesures de santé publique dans les écoles

Les mesures de santé publique suivantes seront en vigueur jusqu’à nouvel ordre. Il faut noter que les directives de santé publique émises à l’intention des particuliers prévalent sur toutes les directives énoncées dans les présentes.

Mesures de santé publique dans les écoles
Vaccination 

Il est recommandé que toutes les personnes admissibles reçoivent la série complète d’un vaccin contre la COVID-19 approuvé par Santé Canada (et une dose de rappel, le cas échéant).
La vaccination est la meilleure protection contre la COVID-19. On continue de recueillir des preuves de l’efficacité du vaccin contre le variant Omicron. Bien qu’il y ait des cas de percées infectieuses chez les personnes vaccinées, les vaccins dont l’utilisation est actuellement approuvée au Canada semblent offrir une bonne protection contre les conséquences graves et les hospitalisations liées à la COVID-19 et ses variants.

Dépistage et gestion des symptômes de la COVID-19

Le dépistage à la maison ou l’autodépistage quotidien des symptômes de la COVID-19, au moyen de l’outil de dépistage de la COVID-19, est recommandé pour les élèves, le personnel et les visiteurs.

En cas de symptômes de la COVID-19, il faut aller subir un test à une clinique de dépistage de la COVID-19.

Les lignes directrices en matière de dépistage pourraient évoluer. Veuillez consulter les renseignements les plus à jour sur la page Web au sujet des page Web au

sujet des tests de dépistage.

Les écoles doivent suivre les procédures de routine pour les élèves, le personnel et les visiteurs qui tombent malades à l’école.

Hygiène des mains

Il faut encourager le lavage fréquent des mains, l’utilisation du désinfectant pour les mains et une bonne étiquette respiratoire.

Les fournitures pour le lavage des mains et le désinfectant à base d’alcool (à au moins 60 %) doivent être accessibles dans toute l’école.

Des affiches sur l’hygiène personnelle, comme le lavage des mains et l’étiquette en cas d’éternuement et de toux, doivent être installées à des endroits bien visibles dans toute l’école.

Nettoyage et désinfection Les horaires de nettoyage et de désinfection réguliers devraient être maintenus, avec une attention particulière aux surfaces souvent touchées (p. ex., poignées de porte, rampes et poubelles) et les articles partagés (p. ex., équipement sportif), dans les écoles et les autobus.
Ventilation

Entretenir les systèmes de ventilation selon les normes appropriées, et recommander des améliorations aux systèmes de ventilation lorsqu’ils ne sont pas conformes aux normes.

Ouvrir les fenêtres lorsque possible et lorsque la météo le permet.

Il est recommandé d’utiliser des filtres HEPA portables dans les écoles qui n’ont pas de système de ventilation mécanique.

Port du masque

Le port du masque continue d’être recommandé dans les espaces publics intérieurs. De plus, le port du masque est recommandé pour le personnel qui travaille avec les élèves qui présentent des risques plus élevés de conséquences graves de la COVID-19, lorsque l’éloignement physique n’est pas possible.

Il revient au personnel, aux élèves et aux visiteurs de décider s’ils portent un masque. Nous appuyons toute personne qui choisit de porter le masque. À compter du 24 mai, le port du masque n’est plus obligatoire pour les élèves ou les membres du personnel à l’école ou dans les autobus scolaires.

Cohortes 

Les cohortes ne sont plus nécessaires.

La présence de visiteurs devrait être limitée aux activités essentielles soutenant l’apprentissage.

Éloignement physique L’éloignement physique n’est pas requis, toutefois, il est encouragé de prévenir l’encombrement des aires communes intérieures.
Rassemblements et activités Il est permis d’organiser des rassemblements ou des assemblées en personne dans les écoles, y compris des concerts, des activités de clubs parascolaires ou internes, des danses, etc., à condition de respecter les mesures de santé publique en vigueur.
Élèves et personnel vulnérables

Les élèves et le personnel vulnérables peuvent fréquenter l’école. Ils pourraient toutefois vouloir consulter leur fournisseur de soins de santé avant de le faire.

Des plans d’apprentissage de rechange (p. ex., apprentissage en ligne) doivent être en place pour les personnes pour qui la COVID-19 entraîne des risques plus élevés et qui ne se présentent pas à l’école.

Utilisation communautaire des écoles Si les écoles autorisent l’accès aux bâtiments scolaires et l’utilisation des installations scolaires par la communauté, les organisations doivent suivre les mesures de santé publique en vigueur.
Transport en autobus Dans la mesure du possible, on encourage les élèves à trouver d’autres moyens de transport que l’autobus, y compris la marche, le vélo et le transport par les parents ou tuteurs.
Sports scolaires et activités parascolaires Les parties et les compétitions sportives scolaires ainsi que les activités parascolaires peuvent avoir lieu à condition de respecter les mesures de santé publique en vigueur.
Dépistage Le dépistage à l’aide de tests antigéniques rapides n’est plus requis pour les élèves et le personnel des écoles de la maternelle à la 12e année. Les écoles continueront d’avoir accès aux trousses de tests pour les personnes ou les familles qui désirent continuer à faire les dépistages régulièrement.
Gestion des cas, des éclosions et de la recherche des contacts Les suivis auprès des cas concorderont avec les mesures de santé publique en vigueur. Les écoles devraient continuer à consigner les présences et à tenir des listes de salles de classe et d’autobus afin d’appuyer la recherche de contacts s’il y a lieu. Les administrateurs scolaires recevront des lignes directrices sur la gestion des cas et des contacts dans le milieu scolaire.

Gestion des cas et des contacts

Mesures liées à la gestion des cas de COVID-19 dans les écoles

Le Bureau du médecin hygiéniste en chef collabore avec les autorités scolaires dans le but :

  • •    de recenser les cas;
    •    de mettre en place des mesures de dépistage et d’isolement au besoin;
    •    de formuler des recommandations de suivi afin de prévenir la propagation de la COVID-19 dans la communauté scolaire.

Les présentes mesures seront mises à jour au besoin.

Avec les conseils du Bureau du médecin hygiéniste en chef, les autorités scolaires surveillent la situation pour déterminer à quel moment il pourrait être nécessaire de fermer une école, soit parce que le nombre d’élèves absents aura un impact significatif sur l’apprentissage, soit parce que le nombre de membres du personnel absents du travail entraînera des situations opérationnelles intenables ou dangereuses. Le Bureau du médecin hygiéniste en chef appuie les autorités scolaires dans le processus décisionnel lié à l’application de mesures accrues dans les écoles s’il y a lieu, y compris la décision de passer à l’apprentissage en ligne.

Date de publication : 
le 19 Mai 2022
Santé et Mieux‑être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

DeptHW@gov.pe.ca