Maladie de Lyme

La maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise aux humains par une morsure de tique à pattes noires (tique du chevreuil, Ixodes scapularis). Les tiques s’attachent à la peau et se nourrissent de sang. Une tique infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi pouvant causer la maladie de Lyme peut seulement transmettre la maladie après s’être remplie de sang, ce qui prend au moins de 24 à 36 heures.

Comment puis-je me protéger contre la maladie de Lyme?

Il y a un risque de rencontrer des tiques à l’Île-du-Prince-Édouard. Les mesures suivantes devraient être prises pour éviter les morsures de tiques :

  • Couvrez-vous s’il y a une possibilité d’exposition aux tiques dans la région. Portez des chaussures fermées, des chandails à manches longues et des pantalons dont le bas est rentré dans les chaussettes. Portez des vêtements de couleur pâle.
  • Les insectifuges qui contiennent du DEET (concentration de 20 à 30 %) ou de l’icaridine sont recommandés. Ces répulsifs peuvent être appliqués sur les vêtements ainsi que sur la peau exposée.
  • Il est recommandé d’effectuer des vérifications quotidiennes sur l’ensemble du corps. Les tiques s’attachent à la peau : si on les trouve et qu’on les enlève tôt (dans les 24 heures), cela prévient l’infection. Il est aussi recommandé de vérifier la présence de tiques sur les enfants et les animaux.

 

Qu’est-ce que je devrais faire si je trouve une tique attachée sur moi?

Enlever les tiques dans les 24 à 36 heures après la piqûre de tique prévient généralement l’infection. Si la tique a été retirée d’un humain et qu’elle est intacte, elle peut être soumise par la personne à n’importe quel hôpital de l’Île qui l’enverra au laboratoire provincial à des fins d’identification. Il n’est pas nécessaire qu’un fournisseur de soins de santé participe à l’envoi de la tique. Les sacs et les formulaires de demande seront offerts aux laboratoires. Si l’on constate que la tique est une tique à pattes noires (tique du chevreuil), elle sera envoyée au laboratoire national de microbiologie à Winnipeg pour déterminer si elle est porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi. Les résultats d’analyse seront confirmés en six à huit semaines et votre fournisseur de soins primaires ou, s’il n’est pas disponible, le personnel du laboratoire communiquera avec vous si l’analyse a révélé la présence de la bactérie chez la tique.

Quel est le risque de rencontrer une tique infectée par la maladie de Lyme à l’Île-du-Prince-Édouard?

L’Île-du-Prince-Édouard est considérée comme une zone à faible risque de maladie de Lyme. Parmi les tiques que l’on peut trouver à l’Île-du-Prince-Édouard, seule la tique à pattes noires (I. scapularis) peut être porteuse de la bactérie causant la maladie de Lyme, B. burgdorferi.

Depuis 2016, 131 tiques qui provenant de l’Île ou d’ailleurs ont été soumises au laboratoire provincial : 86 étaient des tiques à pattes noires (tiques du chevreuil) et 9 étaient infectées par la bactérie B. burgdorferi. Toutes les tiques identifiées comme des tiques à pattes noires (tiques du chevreuil) ont aussi fait l’objet d’un test concernant la bactérie Anaplasma phagocytophilum. Il n’y avait aucun cas d’infection par la bactérie Anaplasma chez les tiques soumises.

Quelle est la prévalence de la maladie de Lyme à l’Île-du-Prince-Édouard?

Depuis 2012, le nombre combiné de cas probables et confirmés en laboratoire de la maladie de Lyme à l’Île-du-Prince-Édouard a varié de 0 à 4 cas par année. Le premier cas de maladie de Lyme confirmée en laboratoire à l’Île-du-Prince-Édouard chez une personne n’ayant pas voyagé récemment à l’extérieur de l’Île a été diagnostiqué en 2012, et il n’y a pas eu de cas confirmé en laboratoire depuis ce temps sans historique récent de voyage dans une zone à risque modéré ou élevé. En 2018, il y a eu un cas probable de maladie de Lyme, découlant probablement d’un voyage. 

Quelles autres maladies les tiques peuvent-elles transmettre?

En plus de la maladie de Lyme, I. scapularis (la tique à pattes noires ou tique du chevreuil) peut transmettre un certain nombre de maladies rares, y compris Anaplasma phagocytophilum (l’agent bactérien causant l’anaplasmose granulocytaire humaine), Babesia microti (l’agent protozoaire causant la babésiose humaine) et le virus de l’encéphalite de Powassan. Ces bactéries et ces virus ont été décelés occasionnellement chez les tiques. Pour prévenir les maladies qu’ils causent, il suffit de suivre les mesures de prévention décrites précédemment pour la maladie de Lyme.

Comment traite-t-on la maladie de Lyme?

Les médecins de l’Île-du-Prince-Édouard doivent respecter les lignes directrices nationales et provinciales concernant le traitement de la maladie de Lyme au moyen d’antibiotiques. Les patients sont encouragés à discuter des questions ou des préoccupations relatives à la maladie de Lyme avec leur fournisseur de soins de santé. Les personnes ayant des symptômes persistants qui ont été attribués à la maladie de Lyme en fonction de critères cliniques ou sérologiques non standards ont des symptômes bien réels et parfois débilitants. Toutefois, il arrive souvent qu’on ne puisse pas déterminer clairement la cause de ces symptômes. L’Association pour la microbiologie médicale et l’infectiologie Canada n’appuie pas l’usage prolongé des antibiotiques pour le traitement de la maladie de Lyme; en fait, des données montrent que la prise d’antibiotiques à long terme augmente le risque de développer de graves infections intestinales (comme celles causées par la bactérie C. difficile), des réactions allergiques et des infections causées par des bactéries résistantes aux antibiotiques.

Que dois-je faire si je pense avoir contracté la maladie de Lyme?

Si vous êtes allé dans des endroits herbeux ou boisés et que vous avez des symptômes comme une fièvre, de la fatigue, des douleurs musculaires et des maux de tête ou une éruption cutanée (particulièrement si elle est en forme de cible), vous devriez consulter un professionnel de la santé.

Que fait-on pour en savoir plus sur la maladie de Lyme?

Le gouvernement du Canada joue un rôle de leader national dans la prévention et le contrôle de la maladie de Lyme au Canada. Le Bureau du médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard appuie et suit le plan d’action national relatif à la maladie de Lyme du gouvernement fédéral qui s’engage à adopter une approche fondée sur des données probantes pour la recherche et le traitement de la maladie de Lyme. Tous les partenaires, y compris les organismes de réglementation de soins de santé provinciaux et territoriaux, seront consultés à propos des approches novatrices et fondées sur des données probantes pour répondre aux besoins des patients. Le plan d’action comprend la mise en place d’un réseau de recherche sur la maladie de Lyme. Il sera revu dans les cinq ans suivant sa publication. Toutes les mises à jour du plan d’action sont publiées sur le site Web Canada.ca.

Date de publication : 
le 25 Avril 2019
Santé et Mieux-être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

DeptHW@gov.pe.ca