Le port de masques non médicaux dans la communauté

Conformément à la directive du Bureau du médecin hygiéniste en chef de l’Î.-P.-É., les gens doivent porter un masque dans tous les espaces publics intérieurs à l’Île-du-Prince-Édouard.

Le port d’un masque non médical ou d’un couvre-visage dans la communauté ne remplace aucunement l’éloignement physique et le lavage des mains. Il sert plutôt de mesure supplémentaire que vous pouvez prendre pour protéger les personnes qui vous entourent, même si vous ne présentez pas de symptômes. Le port d’un masque non médical ou d’un couvre-visage peut être utile pendant les courtes périodes où il n’est pas possible de pratiquer l’éloignement physique en public, par exemple à l’épicerie ou lors de déplacements en transport en commun.

Les élèves et le personnel en milieu scolaire peuvent consulter les lignes directrices sur le port du masque et de l’équipement de protection individuelle dans les écoles.

Téléchargez le affiche masque requis.

affiche requise pour le masque facial

Foire aux questions

Où faut-il porter un masque?Thumbnail image of À propos des masques non médicaux ou couvre-visages

Le masque est obligatoire dans tous les espaces publics fermés de l’Île-du-Prince-Édouard, y compris les suivants :

  • Commerces de détail, centres commerciaux, immeubles ou salles d’entreprises où l’on offre des services au public
  • Restaurants, débits de boissons (sauf quand les gens mangent et boivent)
  • Lieux de culte, rassemblements spirituels
  • Espaces voués aux arts, à la culture et au divertissement
  • Installations de sport et de loisir (sauf pendant l’activité physique)
  • Espaces d’événements (conférences, congrès, réceptions, etc.)
  • Édifices du gouvernement où l’on offre des services au public
  • Aires communes dans les immeubles de bureaux et les établissements d’hébergement touristique (hall, réception, ascenseur, escalier, etc.)
  • Aires communes sur les campus universitaires et collégiaux
  • Gares d’autobus, terminaux de traversiers, aéroports
  • Transport en commun, voitures particulières publiques, taxis

Les écoles, les services de garde agréés et les établissements de santé ne figurent pas sur la liste, car ils doivent continuer de suivre les plans opérationnels pertinents approuvés par le Bureau du médecin hygiéniste en chef.

Pourquoi a-t-on rendu le port du masque obligatoire dans les espaces publics de l’Île-du-Prince-Édouard?

Portés correctement, les masques non médicaux se sont révélés efficaces pour réduire la transmission de la COVID-19, particulièrement lorsque s’y ajoutent d’autres mesures de santé publique importantes : l’éloignement physique, le lavage des mains, rester chez soi lorsqu’on ne se sent pas bien, limiter le nombre de personnes avec qui l’on est en contact et désinfecter les surfaces fréquemment touchées, entre autres.

Si je porte un masque, dois-je toujours me tenir à deux mètres des autres?

Oui. Le masque ne remplace pas les autres mesures de santé publique importantes, notamment l’éloignement physique. Il ajoute tout simplement un surcroît de protection. Pour prévenir la transmission de la COVID-19, les Insulaires doivent continuer de pratiquer les mesures de santé publique de base : l’éloignement physique, le lavage des mains, rester chez soi lorsqu’on ne se sent pas bien, limiter le contact avec des personnes à l’extérieur de son ménage et désinfecter les surfaces fréquemment touchées, entre autres.Graphic image of no-sew mask

Le port du masque est-il obligatoire lorsque l’éloignement physique est respecté ou que des barrières physiques sont en place?

Oui. Le masque reste obligatoire, même lorsque l’éloignement physique est respecté ou que des barrières physiques (comme du plexiverre) sont en place. Le masque n’est pas la première ligne de défense, mais il assure un surcroît de protection : il s’ajoute donc aux mesures de santé publique au lieu de les remplacer.

Y a-t-il des exemptions au port du masque obligatoire?

Certaines personnes sont incapables de porter un masque pour diverses raisons. Dans certains cas, il est possible que ces raisons ne soient pas visibles à l’œil nu. Les Insulaires ne sont pas tenus de montrer une preuve d’exemption. Il faut donc toujours faire preuve de gentillesse, de respect et de compréhension envers les autres.

Les exemptions au port du masque obligatoire comprennent entre autres :

  • Les enfants sous l’âge de 2 ans
  • Les enfants âgés de 2 à 5 ans qu’on ne peut persuader à porter un masque
  • Toute personne qui ne peut pas retirer son masque sans l’aide d’une autre personne
  • Toute raison médicale valide (*La plupart des gens ayant une affection médicale sous-jacente peuvent porter le masque en toute sécurité.)
  • L’activité physique, les traitements et les services où le port du masque est impossible
  • La consommation de nourriture et de boissons

Il est particulièrement important pour les personnes qui ne peuvent pas porter un masque de pratiquer l’éloignement physique, de se laver les mains souvent (ou d’utiliser du désinfectant) et de subir le test de dépistage si elles ne se sentent pas bien. Il est aussi recommandé que ces personnes évitent les eGraphic image of sewn maskndroits achalandés et les grands rassemblements autant que possible.

Faut-il porter un masque en participant à un sport organisé ou à une activité physique?

Les gens n’ont pas à porter de masque lorsqu’ils pratiquent un sport organisé ou une activité physique. Il faut toutefois porter un masque le reste du temps, y compris entre les pratiques et les parties.

Dans quelle mesure le port du masque s’applique-t-il aux lieux de culte et aux rassemblements spirituels?

Le port du masque est obligatoire lors des rassemblements spirituels tenus à l’intérieur et des services dans les lieux de culte. Les personnes qui s’y rendent doivent porter un masque à moins d’en être exemptées, et ce, même si l’éloignement physique peut être maintenu durant l’activité, l’événement ou le service.

Les paroissiens doivent porter un masque lorsqu’ils chantent, car le chant est une activité à risque élevé. Les interprètes ou célébrants, notamment les ministres de culte et les lecteurs, peuvent toutefois choisir de ne pas porter de masque durant les activités de vocalisation, c’est-à-dire lorsqu’ils parlent ou chantent. Dans ce cas, il est recommandé que ces personnes se servent d’un microphone pour projeter leur voix afin de réduire le risque de transmission de gouttelettes respiratoires. Lorsque possible, l’interprète ou le célébrant devrait se tenir à au moins quatre mètres (12 pieds) de la foule. S’il y a plus d’un interprète ou célébrant, ils doivent tenter de se tenir à au moins deux mètres (six pieds) les uns des autres, sans être face à face.

Est-il nécessaire de porter un masque lors de prestations, par exemple en chantant ou en jouant un instrument à vent dans un espace public intérieur?

Les artistes individuels ne sont pas obligés de porter un masque lors d’activités de vocalisation, par exemple en parlant ou en chantant. Cela s’applique aux activités sociales, artistiques et culturelles, aux activités physiques et sportives, ainsi qu’aux mariages, aux funérailles et aux autres rassemblements spirituels.

Lors d’activités à risque élevé, notamment les cris d’encouragement, les sifflements, le chant et toute autre forme de forte vocalisation, les gens devraient se tenir à quatre mètres (12 pieds) les uns des autres. Ces activités posent un risque plus élevé, car elles multiplient les possibilités d’expulser des gouttelettes qui pourraient être porteuses de COVID-19.

Pour les petits ensembles stables qui chantent ou qui entretiennent un contact étroit :

Pour les grands ensembles, par exemple les chorales, le port du masque est obligatoire lors des pratiques et des prestations.

Le port du masque n’est pas obligatoire pour les personnes qui jouent un instrument à vent ou en cuivre lors d’une prestation ou d’une pratique dans un lieu public. Il faut toutefois porter le masque à tout autre moment.

Le port du masque est-il obligatoire pour la foule à un rassemblement, par exemple une réunion ou un spectacle tenu dans un espace public intérieur? Peut-on enlever le masque une fois assis?

Le port du masque est obligatoire lors des rassemblements dans les espaces publics intérieurs. Les participants ou spectateurs doivent porter leur masque pendant la durée de l’activité, sauf s’ils en sont exemptés, et ce, même si l’éloignement physique est respecté. On peut bien sûr enlever son masque pour manger ou boire.

Je travaille dans un lieu fermé au public, comme une cuisine ou un cubicule privé. Dois-je porter un masque?

Il n’est pas obligatoire de porter un masque si votre aire de travail est fermée au public, par exemple si vous travaillez dans un immeuble de bureaux privés ou la cuisine d’un restaurant. Il est toutefois fortement encouragé de porter un masque même dans les lieux de travail privés, surtout s’il n’est pas possible de pratiquer l’éloignement physique.

Comment assurera-t-on la mise en œuvre de cette nouvelle mesure?

La mise en application de cette nouvelle mesure fera l’objet d’une approche de collaboration. Nous comptons sur les Insulaires pour prendre les bonnes décisions afin de se protéger et de protéger les autres contre la COVID-19. L’objectif premier est d’informer et de sensibiliser les Insulaires pour les amener à respecter volontairement le port du masque.

Qu’est-ce que les entreprises et les exploitants doivent faire pour s’assurer que les gens portent leur masque?

L’exploitant d’une entreprise ou d’un espace public devrait s’assurer d’offrir un seul rappel verbal à toute personne pénétrant dans les lieux sans masque. L’objectif premier est d’informer et de sensibiliser les Insulaires pour les amener à respecter volontairement le port du masque.

Il faut toutefois noter que certaines personnes sont incapables de porter un masque pour des raisons médicales qui ne sont pas toujours visibles à l’œil nu. On encourage donc les Insulaires à faire preuve de gentillesse, de respect et de compréhension envers les autres.

Les entreprises et les exploitants devraient mettre à jour leur plan opérationnel pour refléter le port du masque obligatoire sur les lieux. Il n’est pas nécessaire de resoumettre le plan pour approbation. On encourage les entreprises et les exploitants à télécharger cette affiche fournie par le Bureau du médecin hygiéniste en chef ou à produire leur propre affiche et la mettre bien à la vue sur les lieux.

Les entreprises peuvent-elles empêcher quelqu’un d’entrer si le port du masque n’est pas observé?

Les entreprises peuvent refuser l’entrée à un client si le port du masque n’est pas respecté. Il est toutefois déconseillé de mettre la sécurité du personnel en danger en essayant de faire observer le port du masque.

Qu’est-ce qu’un masque non médical?
 

Les masques non médicaux peuvent être vendus en magasin ou faits maison. Ils devraient :

  • être constitués de trois couches de tissu aux mailles serrées, comme du coton ou du lin (lorsque possible, la couche du milieu devrait être composée d’un matériel filtre, par exemple un textile non tissé de polypropylène)
  • couvrir complètement la bouche et le nez, sans laisser de trous
  • être solidement fixés à la tête par des attaches ou des cordons formant des boucles que l’on passe derrière les oreilles
  • permettre de respirer facilement
  • être confortables et se porter sans nécessiter d’ajustements fréquents
  • être changés dès que possible s’ils deviennent humides ou sales
  • conserver leur forme après avoir été lavés et séchés

Certains masques ont une poche pouvant accueillir un filtre, ce qui les rend plus efficaces.

Si possible, utilisez des tissus différents pour chaque côté du masque afin de savoir quel côté est tourné vers votre bouche et quel côté est à l’extérieur.

*L’Agence de la santé publique du Canada recommande maintenant les masques à trois couches. Pour le moment, les Insulaires peuvent continuer à utiliser leurs masques à deux couches, puis acheter des masques à trois couches lorsque viendra le temps de les remplacer.

Le masque non médical ne doit pas :

  • être utilisé pour des enfants de moins de 2 ans
  • être placé sur une personne incapable de le retirer sans l’aide de quelqu’un d’autre ou sur une personne qui a des problèmes respiratoires
  • être fait de matériaux qui ne respirent pas
  • être constitué exclusivement de matériaux qui se détériorent facilement (p. ex. des papiers-mouchoirs)
  • avoir une soupape d’exhalation
  • être fixé avec du ruban adhésif ou d’autres matériaux inappropriés
  • être prêté à qui que ce soit
  • pendre d’une oreille
  • être placé sous le menton
  • bloquer la vue de la personne qui le porte ou interférer avec ses activités

Puis-je porter un écran facial ou remplacer le masque par un autre article?

Non. Les autres articles, notamment les écrans couvrant le visage ou la bouche, les cache-cous et les écharpes, ne préviennent pas la transmission des virus aussi efficacement que les masques non médicaux. Les écrans ne contiennent pas efficacement la pulvérisation des gouttelettes respiratoires, tandis que les cache-cous et les écharpes ne sont pas bien fixés à la tête ou aux oreilles. Il est aussi plus difficile d’enlever ces derniers sans se contaminer.

Dans certains cas, l’écran facial peut être porté de concert avec le masque non médical pour ajouter un surcroît de protection. Lorsque le visage d’un client doit être découvert, par exemple lors d’un traitement facial ou dentaire, les fournisseurs de services peuvent aussi se protéger les yeux en portant un écran facial par-dessus le masque.

Devrais-je porter un masque avec une soupape d’exhalation?

Non. Les masques munis d’une soupape d’exhalation ne sont pas recommandés. Ces masques ne protègent pas les autres de la COVID-19 et ne limitent pas la propagation du virus, car ils permettent aux gouttelettes respiratoires infectieuses de se répandre à l’extérieur du masque.

Les écrans couvrant le visage ou la bouche, les cache-cous et les écharpes ne constituent pas un masque non médical adéquat.

Comment mettre un masque non médical ou un couvre-visage?

  1. Veillez à ce que le masque ou le couvre-visage soit propre et sec et qu’il n’est pas déchiré ou troué.
  2. Lorsque possible, lavez-vous les mains avec de l’eau chaude et du savon pendant au moins 20 secondes ou utilisez un désinfectant pour les mains ayant une concentration d’alcool de 60 % à 80 %.
  3. Repoussez vos cheveux vers l’arrière afin de bien dégager votre visage.
  4. Placez le masque ou couvre-visage sur votre nez et votre bouche et fixez-le à votre tête ou à vos oreilles à l’aide de ses attaches, cordons ou élastiques. Au besoin, ajustez-le de manière à couvrir entièrement le nez et la bouche. Le masque ou couvre-visage doit être bien ajusté aux joues et il ne doit pas y avoir de trous.
  5. Répétez l’étape 2.

Lorsque vous portez un masque non médical ou un couvre-visage, il est important d’éviter de vous toucher le visage. Si vous touchez votre masque ou votre visage, vous devez immédiatement vous laver les mains avec de l’eau et du savon pendant au moins 20 secondes. Vous pouvez également utiliser un désinfectant pour les mains ayant une concentration d’alcool de 60 % à 80 %.

Les masques et les couvre-visages sont seulement efficaces s’ils sont portés correctement. Si vous ne couvrez pas votre bouche ou votre nez comme il se doit, vous éliminez toute protection possible et pouvez inhaler et exhaler des gouttelettes respiratoires infectieuses.

Comment retirer un masque non médical ou un couvre-visage

  1. Lorsque possible, lavez-vous les mains avec de l’eau chaude et du savon pendant au moins 20 secondes ou utilisez un désinfectant pour les mains ayant une concentration d’alcool de 60 % à 80 %.
  2. Retirez le masque ou le couvre-visage en défaisant les liens qui le retiennent ou en retirant les boucles derrière les oreilles. Évitez de toucher l’avant du masque lorsque vous le retirez. Il peut être placé temporairement dans un sac en plastique. Au moment de le ranger, assurez-vous de bien fermer le sac ou la fermeture éclair.
  3. Si vous prévoyez de le réutiliser, lavez-le avant de le porter à nouveau. Il peut être lavé à l’eau chaude savonneuse ou jeté au lavage avec le reste de votre linge.
  4. Après avoir enlevé le masque ou le couvre-visage, répétez l’étape 1.

Essayez de limiter le nombre de fois que vous enlevez et remettez votre masque. Si vous visitez plusieurs espaces intérieurs où le port du masque est obligatoire, vous pouvez peut-être porter votre masque pendant la durée de votre sortie.

Il est important de garder votre masque ou couvre-visage propre lorsque vous l’enlevez ou que vous mangez et buvez. Gardez-le dans un sac de papier ou de tissu propre jusqu’à ce que vous le remettiez. Si votre masque ou couvre-visage est sale, gardez-le dans un contenant ou un sac étanche jusqu’à ce que vous puissiez le laver.

Consultez le site suivant pour obtenir de l’information sur comment fabriquer un masque non médical : https://www.canada.ca/fr/sante-publique/services/maladies/2019-nouveau-c...

L’image comprend les mots « Je porte un masque pour » et une case vide à remplir.

 

Montrez votre appui au port du masque non médical dans la communauté en remplissant et en partageant votre propre affiche « Je porte un masque pour ».

RAPPEL : Même si vous portez un masque non médical dans la communauté, il ne faut pas arrêter de pratiquer les autres mesures de santé publique en place pour vous protéger et protéger les autres. Le masque ne remplace pas l’éloignement physique. Toutes les recommandations habituelles restent en vigueur : pratiquez l’hygiène des mains, respectez l’éloignement physique, et restez à la maison si vous ne vous sentez pas bien.

Date de publication : 
le 19 Novembre 2020
Santé et Mieux‑être

Renseignements généraux

Ministère de la Santé et du Mieux-être
Immeuble Shaw, 4e étage (nord)
105, rue Rochford
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6414
Télécopieur : 902-368-4121

DeptHW@gov.pe.ca