24
nov
2021

Déclaration du premier ministre Dennis King

L’honorable Dennis King, premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, a fait la déclaration suivante :

« Bien que nous ayons du mal à accepter la décision qui a été prise lundi de limiter l’exportation de pommes de terre vers les États-Unis, notre objectif est désormais de trouver une solution à cette situation le plus rapidement possible.  

J’ai parlé avec des dizaines d’acteurs de l’industrie, de dirigeants politiques, ainsi que de producteurs de pommes de terre et des agriculteurs familiaux au cours des dernières 48 heures et je continuerai à le faire dans les jours à venir. J’ai exprimé à chacun d’entre eux mon engagement indéfectible à faire tout ce qu’il faut pour rouvrir la frontière américaine aux pommes de terre de classe mondiale de l’Île-du-Prince-Édouard.  

Hier, je me suis entretenu avec le consul général du Canada à Boston, Rodger Cuzner, et la consule générale des États-Unis, Lyra Carr, pour leur présenter de façon détaillée notre plan de gestion pour la sûreté des pommes de terre. Ce plan a été élaboré en partenariat avec l’ACIA et approuvé par l’USDA pour permettre le succès des échanges commerciaux entre le Canada et les États-Unis au cours des 20 dernières années. J’ai réitéré M. Cuzner et à Mme Carr que le secteur agricole de l’Île-du-Prince-Édouard accorde la plus haute priorité à la production de pommes de terre sûres et de haute qualité pour monde entier.   

Je suis en contact quotidien avec les députés de l’Île et j’apprécie leur soutien indéfectible à l’industrie agricole de l’Île-du-Prince-Édouard en fait. Ils travaillent d’arrache-pied, tant à l’Île-du-Prince-Édouard qu’à Ottawa avec le ministre Bibeau, car nous savons qu’une solution à la situation actuelle ne sera trouvée que par un effort coordonné et unifié.

Notre table de concertation continue de se réunir et de chercher des possibilités pour faire annuler cette décision et soutenir notre industrie agricole dans l’intervalle. Cette table est composée de hauts fonctionnaires du Conseil exécutif, des Affaires intergouvernementales, du Commerce, de l’Agriculture, du Conseil de la pomme de terre de l’Î.-P.-É. et de l’ancien député Wayne Easter, qui a conseillé notre gouvernement sur cette situation au cours des dernières semaines. Ce groupe élabore un plan pour les jours et les semaines à venir pour assurer le soutien de l’industrie agricole en ces temps difficiles, tout en recherchant toute possibilité de faire annuler cette décision.

Je m’adresse au plus de nos partenaires que possible pour réaffirmer la grande valeur et la priorité que nous accordons à la qualité et à la sûreté de nos pommes de terre. Nous essayons d’utiliser nos conversations pour expliquer plus en détails nos protocoles de gestion de la galle verruqueuse et comment les processus que nous avons mis en place nous ont bien servi et continueront à bien nous servir. Lorsque ces conversations ont lieu, on semble reconnaître de façon positive ce que nous faisons et l’importance de nos produits insulaires pour le marché nord-américain.
Je continuerai à travailler sans relâche avec le ministre Thompson et les députés provinciaux et fédéraux pour faire annuler cette décision afin que nous puissions recommencer à partager nos pommes de terre de classe mondiale avec le reste du monde. »


Information aux médias
Adam Ross
Bureau du premier ministre 
adamross@gov.pe.ca

Renseignements généraux

Cabinet du premier ministre
Immeuble Shaw, 5e étage (sud)
95, rue Rochford
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-4400
Télécopieur : 902-368-4416

premier@gov.pe.ca