18
oct
2020

Déclaration du premier ministre King à l’occasion de la Journée de l’affaire « personne »

Le premier ministre de l’Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, a fait la déclaration suivante à l’occasion de la Journée de l’affaire « personne » :

« Chaque année, le 18 octobre, nous soulignons la Journée de l’affaire “personne” dans notre pays. Mais surtout, nous rendons hommage au leadership, au courage et à la détermination formidables des Célèbres cinq du Canada, soit Emily Murphy, Nellie McClung, Louise McKinney, Irene Parlby et Henrietta Muir Edwards, pour veiller à ce que les femmes soient incluses dans la définition du mot “personne” au sens de la loi au Canada.

Même si nous avons fait bien du chemin depuis cette décision historique du tribunal et cette victoire marquante pour les droits des femmes en 1929, il reste encore beaucoup de travail à réaliser pour faire progresser l’égalité entre les genres dans notre société. Nous devons continuer à nous unir pour appuyer, respecter et inspirer les femmes dans nos communautés : pour que leurs voix soient entendues, pour que leurs réflexions et leurs idées soient valorisées et pour qu’elles aient toutes les possibilités de devenir les grandes dirigeantes qu’elles sont destinées à être.

Et comme le disait Nellie McClung : “je crois fermement dans les femmes, dans leur capacité de réaliser des choses, et dans leur influence et leur pouvoir”.

En ce Mois de l’histoire des femmes, j’encourage tous les Insulaires à célébrer les femmes dans leur vie et toutes les femmes qui se sont battues pour l’égalité entre les genres ici chez nous et partout sur la planète. Les Célèbres Cinq du Canada ainsi que le “Club des cinq” de l’Î.-P.-É. et les pionnières de leurs générations ont jeté les bases pour que notre province soit plus égalitaire. C’est à nous de poursuivre leur œuvre, au quotidien. »

Information aux médias :
Amanda Hamel
Directrice générale, Communications et Affaires publiques
Bureau du premier ministre
902-368-4400
ahamel@gov.pe.ca

Renseignements généraux

Communiquez avec le gouvernement ou cliquez sur l’onglet Commentaires pour transmettre de vos commentaires.