2
fév
2018

Douze nominations au Conseil consultatif sur la réduction de la pauvreté

Appui pour les familles insulaires

Les douze personnes nommées au Conseil consultatif sur la réduction de la pauvreté y apportent des connaissances et des expériences variées qui contribueront à réduire l’incidence de la pauvreté dans la province.  

« Nous avons un groupe solide et diversifié, et j’ai vraiment hâte que l’on se mette au travail », a déclaré la présidente du Conseil et directrice générale d’Adventure Group Inc., Roxanne Cartier-Thompson. « Le Conseil a un rôle très important à jouer dans l’élaboration d’un plan d’action provincial axé sur le logement, l’alimentation, l’éducation, l’emploi, le renforcement des capacités communautaires et la santé. »

« Les membres du Conseil ont un point de vue unique qui nous aidera à traiter de nombreux facteurs liés à la pauvreté et à trouver des façons d’agir à court et à long termes », explique la ministre des Services à la famille et à la personne, Tina Mundy. « Les membres du Conseil consulteront également les Insulaires, des groupes communautaires, des organismes sans but lucratif, des organismes de services, des leaders d’entreprises et du secteur privé, ainsi que le gouvernement provincial et les administrations municipales. »   

Les Insulaires pourront se prononcer de diverses façons dans les mois à venir. Parmi les activités de consultation prévues :

Début mars 2018 – Réunion des partenaires communautaires – Invitations et détails à venir

  • De la mi-mars au début avril – Sondage auprès de la population – Dates et détails à venir
  • De la mi-mars à la mi-mai – Groupes de discussion communautaires – Dates et détails à venir
  • Fin mai – Six réunions publiques – Dates et lieux à venir

Le plan d’action de réduction de la pauvreté s’inscrira dans la lignée des initiatives de réduction de la pauvreté récemment mises de l’avant par le gouvernement, dont les suivantes : 

  •  Augmentation des taux des allocations alimentaires et des allocations pour menues dépenses
  • Élargissement des programmes de réparations domiciliaires pour aînés et pour personnes à faible revenu
  • Élargissement des programmes de déjeuners dans les écoles
  • Augmentation du salaire minimum
  • Modifications à la Income Tax Act (loi de l’impôt sur le revenu) pour appuyer les Insulaires à plus faible revenu
  • Lancement des programmes de médicaments génériques et de couverture des coûts exorbitants en médicaments
  • Lancement du projet Harvest and Prosper
  • Lancement du programme pour les grands-parents et les fournisseurs de soins

« Le gouvernement ne peut pas s’attaquer seul à la pauvreté; notre plan d’action mettra l’accent sur le rôle de tous les partenaires », a précisé la ministre. « Nous devons travailler de concert pour permettre à chaque Insulaire d’être autonome, de veiller à sa santé et de s’épanouir dans notre société. » 

Le plan d’action de réduction de la pauvreté devrait être prêt à l’automne 2018.  

 

Information aux médias :

Darlene Gillis
Ministère des Services à la famille et à la personne
ddgillis@gov.pe.ca

 

Fiche d’information

Voici les douze personnes nommées au Conseil consultatif sur la réduction de la pauvreté :

Roxanne Carter-Thompson, nommée présidente du Conseil; elle compte 25 ans d’expérience dans l’élaboration et la prestation de programmes relatifs aux problèmes sociaux à l’Île-du-Prince-Édouard. Mme Carter-Thompson est directrice générale d’Adventure Group Inc. depuis 2003. Enseignante au Centre for Conflict Resolution Studies de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard pendant dix ans, elle a également conçu et donné des cours abrégés sur le thème de l’aventure dans le cadre du programme sports et loisirs du Collège Holland pendant plus de dix ans. Son travail à Adventure Group Inc. l’amène entre autres à collaborer avec le milieu des affaires pour soutenir l’embauche de personnes vulnérables. Mme Carter-Thompson habite Mount Stewart.

Marcia Carroll œuvre dans le secteur du développement communautaire depuis plus de 20 ans. Elle est directrice générale du Conseil des personnes handicapées de l’Île-du-Prince-Édouard. Mme Carroll met au service du Conseil ses vastes connaissances sur le logement, la pauvreté et leur incidence dans la vie des femmes, des personnes handicapées et des aînés, des dossiers qui la passionnent. Elle habite Charlottetown.

Richard Deveau cumule une expérience bénévole et professionnelle variée dans le secteur du logement et du développement économique. Il a grandi dans la région de Souris, au sein d’une famille de 13 enfants. M. Deveau a été président bénévole de l’Eastern Kings Enhancement Corporation et de l’Apprenticeship Board of Alberta. Il a également travaillé dans le secteur de la construction. Il habite Charlottetown.

Wil Gunning a été placé en foyer d’accueil quand il était jeune. Il parle ouvertement de l’incidence que les services à l’enfance et à la famille ont eue sur sa vie. Il exploite aujourd’hui une entreprise de pêche en haute mer en plus d’être mentor pour les jeunes. Il habite New London.

Gulrose Jiwani (Ph. D.), a de vastes connaissances sur la pauvreté et la recherche connexe. Doyenne de la Faculté des sciences infirmières de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard, elle est boursière Magnuson – honneur prestigieux décerné par le Warren G. Magnuson Institute of Biomedical Research and Health Professional Training, de l’Université de Washington. Mme Jiwani possède une grande expérience dans la collaboration intersectorielle en vue d’à appuyer la réforme des politiques et l’innovation. Elle fait partie de l’équipe de direction et est responsable du volet national de la formation d’une initiative nationale d’élimination de la pauvreté à grande échelle. Elle habite Cornwall.

Pamela Large Moran est avocate, médiatrice et arbitre de différend en matière de droit de l’emploi et de harcèlement, de droits de la personne, de justice sociale et de droits des femmes. Elle possède une grande expérience en négociation, médiation et collaboration. Elle a aussi beaucoup œuvré auprès des Autochtones, une population pour laquelle elle se passionne. Au cours des sept dernières années, elle a aussi été adjudicatrice dans le cadre du Processus d’évaluation indépendant (PEI) du Secrétariat d’adjudication des pensionnats indiens (SAPI) et est active au sein de divers processus de la Justice réparatrice. Mme Large Moran a deux fils adultes et réside à Charlottetown avec son mari.

Marilyn LeFrank est directrice des services à l’enfance et à la famille pour la Confédération des Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard. Elle a entamé sa carrière en protection de l’enfance dans l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique, et œuvré en première ligne et à titre de superviseure dans le secteur des services à l’enfance et à la famille pendant plus de 30 ans. Mme LeFrank siège au conseil d’administration de la Société de soutien à l’enfance et à la famille des premières nations du Canada et de la Ligue pour le bien être de l’enfance du Canada (LBEC), en plus d’être membre du Comité consultatif national sur la réforme du Programme des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations. Elle habite Stanley Bridge.

Andrea MacDonald possède 18 ans d’expérience dans le domaine du développement communautaire. Directrice générale de Centraide à l’Île-du-Prince-Édouard, elle interagit avec un large éventail d’intervenants locaux et nationaux. Dans le cadre de son travail à Centraide, elle collabore avec différents groupes pour traiter les causes fondamentales de la pauvreté et répondre aux besoins pressants des Insulaires démunis. Elle habite Charlottetown.

Ray Murphy agit à titre de leader communautaire et dans le domaine de la santé pendant plus de 35 ans partout dans la province. D’abord propriétaire d’une pharmacie à Parkdale, il en détient aujourd’hui un nombre important de même que des établissements de soins de longue durée partout à l’Île-du-Prince-Édouard; son travail a été reconnu à l’échelle nationale. M. Murphy est actif auprès de nombreux organismes de bienfaisance en plus d’être à l’origine du centre communautaire Murphy à but non lucratif. Il est réputé pour cultiver l’excellence en affaires et compte des employés à l’échelle de la province. Il habite Stratford.

Dave Poirier connaît très bien le système judiciaire et est un témoin direct des conséquences de la pauvreté. Actif au sein de la police de Summerside depuis 1978, il en est le chef depuis 2006. M. Poirier a siégé à nombre de comités stratégiques en plus de donner de son temps à beaucoup d’organismes communautaires. Il a également reçu maintes récompenses pour son travail et de la formation dans un éventail de sujets liés à la justice sociale. Il habite Summerside.

Tayte Willows connaît bien les dossiers de la maladie mentale et de ses liens avec la pauvreté. Elle est directrice du développement communautaire pour l’Association canadienne pour la santé mentale. Par son travail auprès des Insulaires vulnérables, Mme Willows constate directement les difficultés associées à la pauvreté et à la maladie mentale. Elle habite Charlottetown.

Regina Younker possède de solides connaissances des défis que doivent relever les personnes qui vivent dans la pauvreté. Elle a en outre contribué au projet de recherche participative Paths to Prosperity du Women’s Network PEI. Elle a constaté à quel point il est difficile de sortir du cercle vicieux de la pauvreté et de vivre dignement quand on est pauvre. Elle habite Cornwall.

 

Renseignements généraux

Ministère de la Développement social et Logement
Immeuble Jones, 2e étage
11, rue Kent
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-620-3777
Sans frais : 1-866-594-3777
Télécopieur : 902-894-0242

DeptSDH@gov.pe.ca