20
mai
2022

Éducation et empathie: enseigner la vérité sur les peuples autochtones du Canada

Nancy Peters-Doyle (second from left) says understanding the full history of Canada begins with educating students about Mi'kmaq culture.

Pour beaucoup, l’apprentissage est un processus qui dure toute la vie – même pour les éducateurs.

C’est l’une des raisons pour lesquelles le gouvernement a créé l’année dernière le comité consultatif sur l’éducation concernant les Autochtones.

« Les enseignants doivent apprendre à sensibiliser leurs élèves aux questions autochtones », a déclaré Jack Headley, leader en sciences humaines et en innovation au ministère de l’Éducation et de l’Apprentissage continu.

« Et nous devons leur offrir des occasions pour les aider à le faire. »

Pour mieux préparer les éducateurs à enseigner le contenu, les connaissances et la culture autochtones, le ministère a commencé à travailler sur plusieurs initiatives, notamment un cours de perfectionnement qui aide à sensibiliser à l’histoire des pensionnats au Canada.

« Cela fait partie de l’engagement du ministère à répondre aux appels à l’action du rapport sur la vérité et la réconciliation », a indiqué M. Headley.

La création du comité consultatif était un autre élément de cet engagement.

Le comité est composé de membres représentant une variété de groupes, notamment la Mi’kmaq Confederacy of PEI, la Première Nation Abegweit, la Première Nation de Lennox Island, L’Nuey, le ministère de l’Éducation et de l’Apprentissage continu, la direction des écoles publiques de langue anglaise et la Faculté d’éducation de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard.

Le groupe se réunit pour discuter de questions telles que les possibilités d’apprentissage pour les enseignants et les ressources nécessaires pour améliorer l’éducation et le programme d’études concernant les Autochtones pour les élèves de l’Île, autochtones et non autochtones.

« L’objectif du programme d’études est de favoriser une discussion informée et respectueuse sur les questions autochtones, tant dans le passé qu’aujourd’hui », a expliqué M. Headley.

« Nous voulons donner aux étudiants autochtones un sentiment d’appartenance, un sentiment d’identité. Nous voulons sensibiliser tous les élèves aux valeurs, aux perspectives et à la culture autochtones et les aider à mieux les comprendre. »

L’intégration de la culture dans le programme scolaire est une chose que Nancy Peters-Doyle fait déjà avec ses élèves.

« J’essaie d’intercaler un peu de langue et un peu d’enseignement culturel, généralement à l’aide d’une activité pratique. »

Mme Peters-Doyle est l’enseignante de mi’kmaw de la maternelle à la 6e année à l’école John J. Sark Memorial à Lennox Island. Elle enseigne également une classe de langue mi’kmaq à l’école Hernewood Intermediate à O’Leary aux élèves de 7e, de 8e et de 9e année qui s’identifient comme Mi’kmaq.

« C’est un espace sûr lorsqu’ils viennent dans la classe de mi’kmaq, dit-elle. Un espace où ils peuvent être leur moi authentique. »

Mme Peters-Doyle, qui a appris une partie de la langue de son père mi’kmaq, est membre du comité consultatif sur l’éducation concernant les Autochtones.

Lors des réunions du comité, il est souvent question de « réparer » le programme d’études actuel et de discuter de la manière d’intégrer les connaissances et la compréhension autochtones dans les méthodes d’enseignement, explique Mme Peters-Doyle.

Il s’agit d’enseigner l’empathie, dit-elle.

« L’empathie pour l’histoire et la condition des Autochtones au Canada. »

Elle affirme que l’« histoire complète » du Canada doit être racontée – et enseignée – aux enfants et aux adultes.

Même si c’est inconfortable.

« C’est à partir de cet inconfort que se construit, espérons-le, une véritable empathie », conclut-elle.

Bien que le programme d’études en soit encore au stade de l’élaboration, Mme Peters-Doyle affirme que les choses évoluent dans la bonne direction, à commencer par le dialogue entre les membres du comité consultatif sur l’éducation concernant les Autochtones.

« Les choses progressent, les oreilles sont à l’écoute, je pense, de manière authentique – plus que jamais. »
 

Renseignements généraux

Ministère de l'Éducation et de l'Apprentissage continu
Centre Holman
250, rue Water, bureau 101
Summerside (Î.-P.-É.) C1N 1B6

Téléphone : 902-438-4130
Télécopieur : 902-438-4062

DeptELL@gov.pe.ca