8
juil
2021

Le gouvernement lance un programme de justice réparatrice

Un nouveau programme de justice réparatrice aidera les gens tout au long du processus de guérison après qu’ils ont subi les répercussions d’un crime à l’Île-du-Prince-Édouard.

La justice réparatrice est une approche de la justice qui met l’accent sur la correction des torts causés par un crime tout en responsabilisant le contrevenant pour ses actions. Cette approche donne aux victimes et aux communautés touchées par le crime l’occasion de s’engager de manière sécuritaire dans un dialogue pour partager leurs expériences et indiquer ce qui est requis pour réparer les torts après que le crime a été commis.

« Les principes de la justice réparatrice peuvent jouer un rôle essentiel en augmentant les possibilités de justice pour les Insulaires. Un des avantages de cette approche est qu’elle invite les victimes, les contrevenants et la communauté à explorer les causes profondes du crime. Par ce processus, les victimes de crimes et les communautés touchées par les actions du contrevenant peuvent être en mesure de trouver des réponses qui ultimement mènent à de meilleures résolutions et qui peuvent aussi aider les contrevenants à mieux comprendre les répercussions de leurs actions alors qu’ils sont impliqués dans le système de justice pénale », a indiqué le ministre de la Justice et de la Sécurité publique et Procureur général, Bloyce Thompson. 

Les aiguillages vers le programme peuvent être faits par le Service d’aide aux victimes, les Services de probation, les tribunaux de l’Île-du-Prince-Édouard, le Bureau du procureur de la Couronne, l’avocat de la défense ou les personnes chargées de l’application de la loi au nom des victimes ou des contrevenants. Du personnel formé en justice réparatrice communautaire partout à l’Île rassemblera les participants admissibles pour qu’ils s’impliquent dans ce programme.

« Les personnes et les liens entre elles sont au cœur de la justice réparatrice. Elle met l’accent d’abord et avant tout sur les torts causés et sur ceux qui ont été affectés. Nous utilisons des principes basés sur la flexibilité, centrés sur la victime et l’inclusion pour aider à réparer les torts dans la plus grande mesure possible, à la fois pour les victimes et pour les contrevenants, a expliqué Bethany Knox, coordonnatrice provinciale de la justice réparatrice. Cela a été un tel privilège de participer à l’élaboration de ce programme qui offrira aux Insulaires touchés par un crime une chance d’exprimer leur expérience et leurs besoins pour qu’ils se sentent en contrôle et trouvent une résolution selon leurs propres conditions. »

Au cours des deux dernières années, des représentants des Services communautaires et correctionnels, des tribunaux de l’Île-du-Prince-Édouard, du Bureau du procureur de la Couronne, des partenaires en application de la loi de l’Île, de l’aide juridique, de la Mi’kmaq Confederacy of Prince Edward Island et du Service d’aide aux victimes ont travaillé en étroite collaboration pour fournir à la province des recommandations sur la conception et l’élaboration d’un programme de justice réparatrice convenable pour l’Île-du-Prince-Édouard.

« Le lancement de ce programme témoigne de l’engagement de la province à travailler en collaboration avec des partenaires dans tout le système de justice et avec la communauté pour appuyer les populations vulnérables et marginalisées, a ajouté Thompson. J’espère que, à mesure que le système de justice réparatrice devient une partie intégrante du système de justice élargi, nous observerons une tendance à la baisse des crimes. »

Informez-vous sur la justice réparatrice

Information aux médias :
Vicki Tse
Ministère de la Justice et de la Sécurité publique
vickitse@gov.pe.ca

Renseignements généraux

Community and Correctional Services Division
4th Floor South, Shaw Building
95 Rochford Street
PO Box 2000
Charlottetown, PE   C1A 7N8
Phone: 902-620-3115
Fax: 902-368-5283

cfhandrahan@gov.pe.ca