25
nov
2021

Des groupes communautaires reçoivent du financement pour la prévention de la violence contre les femmes

(l-r) Michelle Harris-Genge -IWS; Rachael Crowder – RSAC; Michelle Jay – ACSW; Cathy Rose - ACSW; Lindsay Merrill - FVPS; Minister Natalie Jameson; Stephanie Arnold - BIPOC; Anastasia Preston - PEERS Alliance

Quatre organismes communautaires recevront des fonds sous forme de subventions pour la prévention de la violence contre les femmes afin de mettre sur pied des projets, des programmes et des services qui profitent aux femmes de l’Île.

Les quatre groupes sont le Centre d’aide aux victimes de viol et d’agression sexuelle de l’Î.-P.-É., BIPOC USHR, la PEERS Alliance et PEI Family Violence Prevention Services.    

« On ne devrait jamais subir de la violence en raison de ce qu’on est. Pourtant, pour beaucoup trop de femmes, de jeunes filles et de personnes ayant diverses identités et expressions de genre, c’est la réalité. C’est un problème de société, et c’est pourquoi nos subventions pour la prévention de la violence contre les femmes sont si importantes. Nous accordons des fonds à des organismes communautaires de proximité afin d’améliorer la sensibilisation et les initiatives liées à la prévention de la violence contre les femmes à l’Île-du-Prince-Édouard », a déclaré la ministre responsable de la Situation de la femme, Natalie Jameson.

Les subventions sont accordées par l’entremise du Secrétariat interministériel aux affaires féminines. 

« Le Centre d’aide est reconnaissant et enthousiaste d’avoir reçu une subvention pour la prévention violence contre les femmes afin de mettre à l’essai un poste de responsable de la coordination de la prévention de la violence sexuelle et de la sensibilisation du public. Avec l’aide d’un comité consultatif communautaire, la personne dans ce poste créera, mettra en œuvre et évaluera des programmes éducatifs fondés sur des pratiques prometteuses en matière de sensibilisation à la prévention de la violence sexuelle, et ciblera particulièrement les jeunes des niveaux primaire, secondaire et universitaire », a déclaré Rachael Crowder, directrice générale du Centre d’aide aux victimes de viol et d’agression sexuelle de l’Î.-P.-É. 

Le 25 novembre est la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. À l’Île-du-Prince-Édouard, c’est aussi le lancement de la campagne du ruban violet pour soutenir les personnes survivantes. 

Chaque année, le Conseil consultatif sur la situation de la femme de l’Î.-P.-É. (lien en anglais) demande aux Insulaires de porter un ruban violet pendant 16 jours, soit du 25 novembre au 10 décembre, afin de sensibiliser les gens à la violence faite aux femmes et aux enfants ici à l’Île, au Canada et partout dans le monde. Étant donné les nombreux changements survenus au cours des derniers mois, le thème de la campagne du ruban violet pour 2021-2022 est « REPENSONS LA SÉCURITÉ : soi ~ relations ~ monde ». Par ailleurs, cette année marque la 30e édition de la campagne annuelle.

« Chaque année, des centaines d’Insulaires sont victimes de violence à l’égard des femmes et des enfants. La plupart survivent. Le message de la campagne du ruban violet est que nous devons travailler ensemble pour mettre fin à la violence et aux mauvais traitements et apprendre à soutenir les personnes survivantes dans nos communautés », a déclaré Mme Jameson.

Cette année, le service commémoratif du massacre de Montréal sera accessible au public par diffusion en direct à midi, le lundi 6 décembre. Au cours de ce service, des fonctionnaires, des intervenants et intervenantes de première ligne auprès de victimes et des amis ou membres de la famille de femmes assassinées allumeront des bougies à la mémoire des femmes emportées par la violence. 

Pour obtenir les détails de la diffusion en direct et les liens, contactez le bureau du Conseil consultatif sur la situation de la femme de l’Î.-P.-É. à info@peistatusofwomen.ca ou au 902-368-4510.

Information aux médias :
Autumn Tremere
Agente principale des communications
agtremere@gov.pe.ca

Fiche d’information

Voici un résumé des projets pour lesquels un financement a été octroyé :

Centre d’aide aux victimes de viol et d’agression sexuelle de l’Î.-P.-É - 41 800 $ - Mise à l’essai d’un poste de coordonnateur/coordinatrice de la prévention de la violence sexuelle et de la sensibilisation du public au Centre d’aide en utilisant une approche de développement communautaire. La personne sera responsable de la création, de la mise en œuvre et de l’évaluation de programmes de prévention de la violence sexuelle et de sensibilisation du public pour la population de l’Île-du-Prince-Édouard en respectant les contextes et les pratiques culturels, sociaux et institutionnels.

BIPOC USHR – 18 700 $ - Introduction à l’Île-du-Prince-Édouard du programme d’éducation sur la résistance aux agressions sexuelles « Enhanced Assess, Acknowledge, Act », qui a fait ses preuves de façon empirique, et offre du programme aux femmes autochtones, noires et de couleur d’âge universitaire de l’Île. L’efficacité de ce programme pour la prévention des agressions sexuelles commises par des connaissances a été prouvée scientifiquement.

PEERS Alliance – 9500 $ – Collaboration avec la communauté transgenre pour le rassemblement de connaissances sur la violence transphobe en milieu de travail. Le groupe de travail élaborera des stratégies de résilience avec les personnes participantes et mettra de l’avant des connaissances et des stratégies pour éduquer les employeurs et rendre les lieux de travail de la province plus sûrs et plus inclusifs. 

PEI Family Violence Prevention Services – 5000 $ – Accroissement de la production de matériel organisationnel sur la prévention de la violence, les services offerts et les endroits où trouver de l’aide. L’objectif est d’aider les femmes à être mieux informées sur les services utiles, d’aider les gens à être mieux armés pour agir s’ils voient ou connaissent une femme en difficulté, et de donner au grand public une meilleure compréhension des problèmes auxquels sont confrontées les femmes qui ont subi de la violence.

Renseignements généraux

Secrétariat interministériel aux affaires féminines
Immeuble Sullivan, 3e étage
16, rue Fitzroy
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone: 902-368-6494

iws@gov.pe.ca