24
oct
2019

La déclaration des émissions de gaz à effet de serre aidera la province à combattre les changements climatiques

Le gouvernement provincial effectuera le suivi et la déclaration des émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant de ses opérations, contribuant ainsi à réduire les émissions pour les Insulaires et les collectivités.

Dans le cadre de ses efforts en matière d’écologisation des activités gouvernementales, l’Île-du-Prince-Édouard est devenue membre du Climate Registry, une organisation sans but lucratif gérée par les états américains et les provinces et territoires canadiens. Le Climate Registry fournit des ressources et des mesures de soutien, lesquelles permettent à la province de mesurer ses émissions de GES et d’en faire rapport. Les travaux sont en cours, et les résultats devraient être disponibles l’automne prochain.

« Toute décision prise par le gouvernement et la population a une incidence sur notre climat. Il est important que le gouvernement fasse son possible pour donner l’exemple. Il est donc nécessaire d’avoir une bonne compréhension de nos émissions de gaz à effet de serre et de déclarer les efforts mis en œuvre pour les réduire, a déclaré Brad Trivers, ministre de l’Environnement, de l’Eau et du Changement climatique. Devenir membre du Climate Registry constitue une première étape importante pour réellement comprendre le profil des émissions du gouvernement. Nous pourrons ensuite définir et concrétiser les occasions d’agir en vue de réduire les GES. Le gouvernement est résolu à travailler avec les Insulaires, et est ouvert à toute proposition visant à combattre les changements climatiques – la question déterminante de notre époque. »

« Le Climate Registry salue le leadership du gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard dans la lutte contre la crise climatique, de dire Amy Holm, directrice générale du Climate Registry. Nous nous réjouissons d’accueillir l’Î.-P.-É. au sein de notre communauté diversifiée et composée d’organisations nord-américaines, lesquelles donnent l’exemple et tirent parti des avantages environnementaux et économiques de la gestion de l’empreinte carbone. »

L’année dernière, le gouvernement provincial a publié son plan d’action sur les changements climatiques échelonné sur cinq ans et assorti d’une feuille de route pour l’Î.-P.-É. en matière d’adaptation aux changements climatiques et de réduction des émissions de GES. Le plan a également présenté l’engagement du gouvernement à aborder la question des changements climatiques dans ses propres opérations en mettant en œuvre un programme d’écologisation du gouvernement, ce qui comprend l’élaboration d’un inventaire des émissions de GES, l’amélioration de l’efficacité énergétique des édifices provinciaux, l’amélioration du rendement du carburant de sa flotte de véhicules, et un engagement à l’égard d’un approvisionnement écologique (mesure no 15).

Les secteurs d’intervention pour la deuxième année du plan d’action du gouvernement provincial sur les changements climatiques comprennent ce qui suit :

  • Veiller à la présence de champions des changements climatiques dans tous les ministères afin d’offrir une perspective sur les changements climatiques relativement aux décisions et aux opérations gouvernementales;
  • Réaliser une évaluation des risques liés à des sujets encore peu explorés comme l’impact des changements climatiques sur la santé, les infrastructures terrestres, le tourisme et l’agriculture;
  • Mettre en place un nouveau partenariat entre le milieu agricole et les groupes de protection des bassins hydrographiques de l’Île pour venir en appui aux agriculteurs qui déploient des efforts vers l’adoption de pratiques agricoles plus durables; 
  • Mettre en œuvre, pour une deuxième année, le Programme de plantation d’arbres pour le captage du carbone. En 2019, 17 propriétaires fonciers ont planté près de 160 000 arbres sur une superficie de 70 hectares (plus de 170 acres). Environ 70 autres hectares de terres seront couverts d’arbres en 2020.

Les mises à jour sur l’avancement des efforts du gouvernement pour lutter contre les changements climatiques seront communiquées aux Insulaires de façon régulière. Le rapport d’étape 2018-2019 pour le plan d’action du gouvernement provincial sur les changements climatiques 2018-2023 est maintenant disponible en ligne. 

Information aux médias :
Leanne Ritchie
Ministère de l’Environnement, de l’Eau et du Changement climatique
902-314-0134
lpritchie@gov.pe.ca 


Document d’information 

Les édifices et les flottes du gouvernement produisent des émissions de GES par la combustion de carburants fossiles, comme le mazout, l’essence et le diesel. D’autres compétences, dont le gouvernement du Canada et au moins sept autres provinces et territoires, mesurent une partie ou la totalité des émissions causées par leurs activités au moyen d’un programme ou d’un inventaire des émissions de GES.

Les émissions totales de GES pour l’ensemble de l’Île-du-Prince-Édouard s’élevaient, en 2017, à 1,8 mégatonne (Mt). Les émissions demeurent relativement les mêmes depuis 2013 malgré l’accroissement de la population et de l’économie. À l’heure actuelle, l’Î.-P.-É. a atteint 25 % de la cible établie dans la Climate Leadership Act (loi sur le leadership climatique), soit 1,2 mégatonne. 

Les GES de l’Î.-P.-É. en 2017 :

  • Transports – 47 %
  • Immeubles – 20 %
  • Agriculture – 23 %
  • Industries – 7 %
  • Déchets – 4 %

L’année dernière, le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard a lancé son plan d’action quinquennal sur les changements climatiques. Le plan d’action comprend des engagements dans cinq domaines, et 32 mesures doivent être réalisées sur cinq années (2018-2023). 

Le rapport d’étape publié aujourd’hui présente une mise à jour sur les activités et les réalisations de mai 2018 (date du lancement du plan d’action sur les changements climatiques) jusqu’à la fin de mars 2019. Pendant cette période, 25 mesures ont été mises en œuvre dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement, 15 organisations partenaires et plus de 70 membres de l’équipe de projet.

Plusieurs des initiatives dont il est question dans le rapport d’étape sont financées, en partie, par le gouvernement du Canada. Ce financement est accordé dans le cadre du Fonds du leadership pour une économie à faibles émissions de carbone (Environnement et Changement climatique Canada), du programme Renforcer la capacité et l’expertise régionales en matière d’adaptation (Ressources naturelles Canada) et du Programme national d’atténuation des catastrophes (Sécurité publique Canada).

Renseignements généraux

Ministère de l'Environnement, de l'Eau et du Changement climatique
Immeuble Jones, 4e étage
11, rue Kent
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-5044
Sans frais : 1-866-368-5044
Télécopieur : 902-368-5830
Signaler une Préoccupation Environnementale

DeptEWCC@gov.pe.ca