20
fév
2020

Le Canada et l’Î.-P.-É. investissent dans les airs protégés

Les Insulaires profiteront de nouveaux efforts de protection des airs naturels et de lutte contre les changements climatiques.

Aujourd’hui, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, l’honorable Jonathan Wilkinson, et le ministre de l’Environnement, de l’Eau et du Changement climatique de l’Île-du-Prince-Édouard, l’honorable Brad Trivers, ont annoncé que le gouvernement du Canada accordera plus de 1,4 million de dollars au gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard. Ces fonds seront versés par l’entremise du volet Défi de l’objectif 1 du Fonds de la nature du Canada.

Ce projet contribuera à la conservation d’environ 4 400 hectares d’aires et d’habitats hautement prioritaires, tels que les forêts et les milieux humides de l’Île-du-Prince-Édouard, agrandira les aires protégées existantes et établira de nouvelles aires de conservation dans la province. Il est important de noter que le projet protégera la forêt ancienne de l’Île-du-Prince-Édouard et qu’il aura de nombreux avantages pour les espèces en péril, notamment l’Engoulevent d’Amérique, la Paruline du Canada et le Quiscale rouilleux.

« Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard et ses partenaires contribuent à la biodiversité du Canada en protégeant et en conservant le patrimoine naturel de l’Île-du-Prince-Édouard. Le gouvernement du Canada est fier d’être un partenaire de cet effort qui constitue une étape importante vers nos objectifs de protection d’un quart des terres et d’un quart des océans du Canada d’ici 2025, et de 30 p. 100 de ces étendues d’ici 2030. Ensemble, nous assurerons un environnement sain et prospère pour les générations à venir. »

– L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard et d’autres partenaires, dont Canards Illimités Canada, Island Nature Trust, Conservation de la nature Canada et la Confédération des Mi’kmaq de l’Île-du-Prince-Édouard, verseront 3,4 millions de dollars en espèces ou en nature à ce projet de 4,8 millions de dollars. 

« Les insulaires ont un lien profond avec la terre, l’eau et les forêts. Nous devons travailler ensemble pour protéger les habitats de nos espèces sauvages les plus vulnérables. »

– L’honorable Brad Trivers, ministre de l’Environnement, de l’Eau et du Changement climatique

Par l’entremise du Fonds de la nature du Canada de 500 millions de dollars, le gouvernement du Canada appuie les efforts déployés par ses partenaires dans l’ensemble du pays afin de protéger la nature. Les investissements fédéraux sont assortis d’un financement de contrepartie versé par les fondations philanthropiques, les entreprises, les organismes à but non lucratif, les provinces, les territoires et d’autres partenaires, pour ainsi réunir un total d’un milliard de dollars afin que des mesures de conservation soient prises au Canada.

- 30 -

Information aux médias :
Leanne Ritchie
Ministère de l’Environnement, de l’Eau et du Changement climatique
902-314-0134
lpritchie@gov.pe.ca
 

Moira Kelly                                                                                                                
Attachée de presse                                                                                                                                   
Cabinet du ministre de l’Environnement et du Changement climatique                                       
819-271-6218                                                                                                                    
moira.kelly@canada.ca


​​​​​​​Relations avec les médias                                                                                                                       
Environnement et Changement climatique Canada​​​​​​​
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

 

Document d’information

Le gouvernement du Canada s’est engagé à doubler la superficie de nature protégée dans nos terres et dans nos eaux, partout au Canada.

Le budget de 2018 a consacré un montant historique de 1,3 milliard de dollars dans la protection de la nature du Canada, y compris la création de nouvelles aires protégées et de conservation ainsi que de nouvelles aires protégées et de conservation autochtones.

Le Canada possède 20 p. 100 des réserves mondiales d’eau douce, 24 p. 100 des terres humides mondiales, 25 p. 100 de la superficie mondiale de forêt pluviale tempérée et 33 p. 100 des dernières forêts boréales de la planète.

Le Canada possède également près d’un tiers de l’ensemble de la capacité de stockage terrestre du carbone : un élément vital de la lutte contre les changements climatiques.

L’Île-du-Prince-Édouard est la province la plus densément peuplée du Canada, et elle possède le pourcentage le plus élevé de terrains privés. Ensemble, ces deux facteurs rendent la protection des terres à l’Île-du-Prince-Édouard particulièrement difficile. Cet investissement dans la protection de 4 440 hectares sur l’île est impressionnant.

L’aire protégée actuelle de l’Île-du-Prince-Édouard s’étend sur 24 848 hectares (4,4 p. 100 du territoire). La province s’est engagée à protéger 7 p. 100 de ses terres et à atteindre cet objectif d’ici la fin de 2020.

Le gouvernement du Canada a également investi dans l’expansion des aires protégées et de conservation de l’Île-du-Prince-Édouard par l’entremise de la composante Démarrage rapide du Fonds de la nature du Canada. 

Renseignements généraux

Division des forêts, de la pêche et de la faune
Pépinière J. Frank Gaudet 
183, chemin Upton
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.)  C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6450

Urgences concernant les animaux sauvages :
902-368-4683

Suivez-nous sur Facebook

khmayhew@gov.pe.ca