11
fév
2019

L’Île-du-Prince-Édouard reçoit sa première poète lauréate mi’kmaq

C’est à Fanningbank que des Insulaires se sont réunis afin de recevoir et de célébrer la nouvelle poète lauréate de l’Île-du-Prince-Édouard, Julie Pellissier-Lush.

Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, madame Lush agira à titre de porte-parole pour la littérature à l’Île-du-Prince-Édouard et sensibilisera les gens à la poésie et à la création orale.

« J’ai l’énorme plaisir d’accueillir Julie Pellissier-Lush comme la toute nouvelle poète lauréate et ambassadrice des arts littéraires de la province, a annoncé la lieutenante-gouverneure de l’Île-du-Prince-Édouard, l’honorable Antoinette Perry. Les Insulaires seront inspirés par la facilité extraordinaire de Julie à utiliser l’art magnifique et puissant qu’est la poésie pour exprimer son amour de la riche histoire insulaire et de la culture mi’kmaq. »

Julie Pellissier-Lush est comédienne et l’auteure à succès de My Mi’kmaq Mother. Née à Summerside, elle est diplômée de l’Université de Winnipeg et travaille auprès des jeunes familles au Centre de ressources familiales mi’kmaq. Elle fait partie de la distribution de la pièce Mi’kmaq Legends, qu’elle a écrite (https://www.cbc.ca/news/canada/prince-edward-island/mi-kmaq-legends-play...) Elle a de plus occupé le poste de vice-présidente de l’Aboriginal Women’s Association pendant quatre mandats.

« Nous sommes persuadés que Julie exercera ce rôle spécial et très important avec brio, a exprimé le premier ministre Wade MacLauchlan. Elle sensibilisera les Insulaires aux arts littéraires, surtout la poésie, qu’ils apprécient tellement. Nous anticipons avec plaisir l’importante perspective que nous apportera Julie, étant excellente écrivaine et conteuse et l’une des personnes indigènes les plus appréciées de l’Île. »

Madame Lush remplacera Deidre Kessler qui vient de terminer son mandat de trois ans. Parmi les autres poètes lauréats, il y a eu John Smith (2003-2005), Frank Ledwell (2005-2008), David Helwig (2008-2010), Hugh MacDonald (2010-2013) et Diane Hicks Morrow (2013-2016).

Les poètes lauréats choisissent souvent de s’engager à écrire de la poésie liée à des occasions ou à des événements législatifs ou d’État importants, à visiter les écoles, à présenter ou à organiser des séances de lecture de poésie et à contribuer à des ateliers d’écriture, entre autres. 

Le programme relève du Service des bibliothèques de l’Î.-P.-É. Les poètes lauréats sont choisis dans le cadre d’un processus d’évaluation par les pairs et nommés par le ministre de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture. Pour être choisi, le poète lauréat doit être actif et reconnu comme poète de calibre qui a publié au moins un volume de poésie au cours des dix dernières années auprès d’une maison d’édition réputée ou dont l’ensemble des œuvres au cours des années a été reconnu et a fait honneur à la province. 

La tradition de placer une couronne de laurier sur la tête des poètes date de la Grèce classique et est devenue pratique courante en 1688 lors de la désignation du premier poète lauréat britannique. Cette coutume met à l’honneur les meilleurs des poètes et tient habituellement compte de toute la carrière d’écriture de l’individu plutôt que d’une œuvre en particulier. 

Information aux médias :
Jean Doherty
Éducation, Développement préscolaire et Culture 
902 314 5702
jmdoherty@gov.pe.ca

Fiche d’information
Programme du poète lauréat provincial 

La poésie d’excellence compte parmi les plus grandes réalisations des Insulaires. 

Le poste de poète lauréat reconnaît les Insulaires qui ont fait une importante contribution à la vie littéraire de la province. 

Des gens comme John LePage, Larry Gorman et Lawrence Doyle étaient tous des poètes bien connus du 19e siècle, alors qu’au 20e siècle, Lucy Maud Montgomery et Milton Acorn figuraient parmi les Insulaires les mieux connus pour leurs talents poétiques.  

Le Programme de poète lauréat de l’Î.-P.-É. vise à : 

  • célébrer les gens et la culture de l’Île-du-Prince-Édouard;
  • mieux faire connaître les poètes de l’Île;
  • promouvoir un niveau plus élevé de littératie;
  • sensibiliser le public à la poésie et à la création orale;
  • nommer un porte-parole pour la littérature en général et la poésie en particulier;
  • créer un point central pour l’expression de la culture et du patrimoine de l’Île-du-Prince-Édouard par l’entremise des arts littéraires. 

Le poète lauréat doit être un résident à temps plein de l’Île-du-Prince-Édouard, et ce depuis au moins cinq ans avant sa nomination. 

Les poètes qui écrivent des poèmes en anglais, en français et en mi’kmaq sont admissibles à être nommés. 

Le comité de sélection est créé par le ministre de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture et comprend le poète lauréat dont le mandat se termine, un représentant de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et deux représentants de la communauté culturelle s’y connaissant dans les activités littéraires de la province. Le poète lauréat est nommé pour un mandat de trois ans qui ne peut être renouvelé ou prolongé. 
 

Renseignements généraux

Ministère de l'Éducation et de l'Apprentissage continu
Centre Holman
250, rue Water, bureau 101
Summerside (Î.-P.-É.) C1N 1B6

Téléphone : 902-438-4130
Télécopieur : 902-438-4062

DeptELL@gov.pe.ca