8
juil
2016

Les ministres de l’Éducation du Canada se rencontrent

Minister Doug Currie meets with his provincial and territorial education minister counterparts

Les ministres de l’Éducation du Canada se rencontrent pour discuter de compétences globales

Les ministres de l’Éducation du Canada se rencontrent pour discuter de compétences globales, d’éducation des Autochtones et d’autres initiatives pancanadiennes en éducation

‏Le ministre de l’Éducation, du Développement préscolaire et de la Culture de l’Île-du-Prince-Édouard, Doug Currie, a présidé la réunion annuelle du Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC], où les ministres provinciaux et territoriaux de l’Éducation étaient rassemblés cette semaine à Toronto.

« Grâce à ces réunions, les ministres de l’Éducation d’un bout à l’autre du Canada ont l’occasion de partager leurs réussites et de collaborer aux priorités, par exemple, la préparation des élèves à la réussite dans une économie en évolution constante, a affirmé le ministre Currie. La capacité d’un élève à passer de l’école secondaire aux études postsecondaires puis au marché du travail est une mesure clé de la réussite des systèmes d’éducation. »

Transitions des élèves
 L’apprentissage est un processus comprenant plusieurs transitions : il commence au sein de la famille, se poursuit tout au long de l’éducation de la petite enfance, de l’enseignement primaire et secondaire, de l’éducation postsecondaire et de l’apprentissage des adultes. Afin d’aider les élèves à effectuer une transition réussie vers l’éducation postsecondaire et le marché du travail, les ministres ont discuté de l’élaboration d’un cadre pancanadien de transition des élèves, qui viserait à mettre en lumière les approches retenues par les provinces et les territoires dans ce domaine important.

Compétences globales
Les discussions des ministres ont porté sur six compétences globales et leur application concrète en classe : la pensée critique et la résolution de problèmes; l’innovation, la créativité et l’entrepreneuriat; apprendre à apprendre / la conscience de soi et l’apprentissage autonome; la collaboration, la communication, la citoyenneté mondiale et la durabilité.

Les ministres ont noté que le CMEC bénéficierait de la poursuite du dialogue avec d’autres organisations, comme l’OCDE et l’UNESCO, pour s’entendre sur les définitions des compétences globales et déterminer comment en évaluer l’acquisition. Le CMEC participera au Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) 2018 de l’OCDE, qui comportera un volet sur les compétences globales.

Études postsecondaires
La viabilité des systèmes d’éducation postsecondaire est une préoccupation que partage l’ensemble des provinces et des territoires, alors qu’ils se préparent à un avenir au sein duquel l’éducation sera plus importante que jamais pour assurer le développement social et économique des Canadiennes et Canadiens. Il a été convenu que les responsables de l’éducation postsecondaire au CMEC poursuivront leur dialogue à l’échelle pancanadienne et exploreront les stratégies visant à maintenir et à améliorer les systèmes postsecondaires robustes des provinces et des territoires.

Éducation des Autochtones
L’éducation des Autochtones demeure une priorité importante du CMEC. Les ministres ont encore une fois rappelé l’importance d’agir pour faire connaître l’histoire et les séquelles des pensionnats indiens, comme indiqué dans le rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, et de construire un avenir plus prometteur en éducation pour les Premières Nations, les Métisses et Métis et les Inuites et Inuits.

L’Île-du-‏Prince-Édouard réalise des progrès importants en ce qui concerne la formation autochtone et l’incorporation de perspectives autochtones aux nouveaux programmes d’études, notamment un nouveau cours de sciences humaines de 9e année et un nouveau cours d’histoire de 10e année dans les écoles francophones, qui intègrent tous les deux les répercussions des pensionnats indiens à l’unité portant sur les droits de la personne. Les enseignantes et enseignants de 9e année bénéficient d’un perfectionnement professionnel lié expressément à cette unité.

‏« L’éducation des Autochtones doit être adaptée aux réalités et aux besoins locaux, mais nous pouvons apprendre beaucoup les uns des autres, a ajouté le ministre Currie. Le dialogue et les échanges à l’échelle pancanadienne peuvent contribuer à bonifier le travail entrepris par chaque province et chaque territoire en collaboration avec les organisations autochtones et les apprenantes et apprenants autochtones. »

‏La prochaine réunion du Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC] aura lieu à l’Île-du-Prince-Édouard durant l’été 2017.

Pour lire le texte complet du communiqué de la réunion du Conseil des ministres de l’Éducation (Canada), visitez CMEC.

Au sujet du CMEC
Fondé en 1967, le CMEC donne aux ministres de l’Éducation au Canada une voix collective et leur permet d’assumer leur leadership en éducation aux échelons pancanadien et international. L’organisme aide les provinces et les territoires à exercer leur compétence exclusive en éducation. Pour de plus amples renseignements, consultez notre site Web au ‏www.cmec.ca.

Contact pour les médias :
Katie MacDonald
katiemacdonald@gov.pe.ca
902-314-3996

 

 

Renseignements généraux

Ministère de l'Éducation et de l'Apprentissage continu
Centre Holman
250, rue Water, bureau 101
Summerside (Î.-P.-É.) C1N 1B6

Téléphone : 902-438-4130
Télécopieur : 902-438-4062

DeptELL@gov.pe.ca