25
fév
2022

Mois de l’histoire des Noirs à l’école Queen Charlotte

Monia Kayijuka and her students at Queen Charlotte Intermediate School

Le Mois de l’histoire des Noirs se déroule peut-être en février au Canada, mais à l’école Queen Charlotte Intermediate, il est célébré tout au long de l’année scolaire.

« Nous rappelons aux élèves et au personnel que c’est le Mois de l’histoire des Noirs en février - et tous les jours », dit Monia Kayijaka, enseignante de 8e année en français à l’école intermédiaire de Charlottetown.

« Ce n’est pas seulement une affaire d’un mois, dit-elle. Parfois, nous commençons à en parler en septembre. »

Chaque année, depuis 2018, Kayijuka dirige les élèves dans une variété d’activités qui reconnaissent le rôle important des Noirs dans le multiculturalisme du Canada et les contributions qu’ils ont apportées tout au long de son histoire.

« C’était une occasion de piquer leur curiosité », dit Mme Kayijuka, qui s’est installée à l’Î.-P.-É. après avoir quitté Montréal, où elle dit avoir été habituée à voir de la diversité. 

Cependant, elle sait que ce n’est pas le cas pour tout le monde à l’école.

« Je suis peut-être la première femme noire que certains élèves rencontrent. »

Chaque année, Mme Kayijuka et certains de ses collègues travaillent avec les élèves sur des projets et des présentations portant sur des leaders et de personnages historiques noirs importants.

« Ils ne savaient pas à quel point l’histoire des Canadiens noirs remonte à loin », déclare Allison Giggey, bibliothécaire scolaire qui travaille avec Kayijuka sur les activités du Mois de l’histoire des Noirs depuis quatre ans.

Mme Giggey s’occupe d’un cours intitulé « Library Skills » qui enseigne aux enfants comment recueillir des informations à partir de diverses sources, telles que des livres, des ressources en ligne et des ressources communautaires.

Elle et Kayijuka ont encouragé les élèves à faire des recherches sur les Canadiens noirs pour leurs projets.

Grâce à leurs recherches, les élèves ont appris des choses, explique Mme Giggey, comme l’existence d’Africville à Halifax et celle de The Bog au centre-ville de Charlottetown - deux communautés à prédominance noire où vivaient de nombreux esclaves noirs à l’époque, et qui sont parfois négligées dans les manuels d’histoire.
« Ce genre de choses change leur perspective », dit Giggey.
Mais ce sont ces histoires qu’il est important de faire connaître aux élèves, disent certains des anciens élèves de Kayijuka.

« Cela permet de nous éduquer sur ce qui s’est passé et sur la façon d’aller de l’avant », dit Alex Murphy, un élève de 9e année qui a participé au projet de Kayijuka l’année dernière.

« Cela met les choses en perspective. »

Murphy et sa camarade de classe, Bella Vos, ont dressé le portrait de Harry Jerome, un athlète olympique canadien d’athlétisme qui a établi sept records du monde au cours de sa carrière sportive. Les deux élèves ont dessiné un portrait de Jerome qui est toujours accroché dans la classe de Kayijuka.

Parmi les autres Canadiens noirs dont les élèves ont dressé le profil, citons Viola Desmond, Donovan Bailey et Barbara Howard, dont les portraits sont exposés dans l’école, ainsi que de nombreux autres.

« Apprendre à les connaître nous aide à garder leurs souvenirs et leurs histoires vivantes, dit Vos. C’est quelque chose que l’on retient et que l’on peut faire découvrir à quelqu’un d’autre. »

Selon Kayijuka, c’est ce genre de réflexion qui aidera les élèves à voir le monde d’un point de vue plus large.

« J’espère qu’en faisant cela, les élèves deviendront encore plus curieux et sortiront de leur zone de confort », dit-elle.

Kayijuka espère que le fait d’en apprendre sur les Canadiens noirs rappellera aux élèves le multiculturalisme dont le Canada est fier et les encouragera à embrasser leur propre identité, quelle que soit la façon dont elle est définie.

« Je leur dis : chaque fois que vous avez l’occasion de parler de votre vérité, faites-le, parce que c’est ça, l’apprentissage et l’enseignement. »


 

Renseignements généraux

Ministère de l'Éducation et de l'Apprentissage continu
Centre Holman
250, rue Water, bureau 101
Summerside (Î.-P.-É.) C1N 1B6

Téléphone : 902-438-4130
Télécopieur : 902-438-4062

DeptELL@gov.pe.ca