15
mar
2017

Un nouveau programme favorise la prévention des traumatismes crâniens

Le nouveau programme de traumatologie de l’Île-du-Prince-Édouard aide les Insulaires et les fournisseurs de soins de santé à mieux définir, prévenir et traiter les traumatismes crâniens.

Au cours des deux dernières années, 2 030 Insulaires se sont rendus aux urgences invoquant un traumatisme crânien comme étant l’un des motifs de leur visite. De façon à répondre à ce besoin croissant, le programme Trauma PEI a été lancé en 2016 dans le but de collaborer avec les fournisseurs de soins de santé, les partenaires communautaires et les écoles afin de prodiguer les meilleurs soins possible aux Insulaires ayant subi un traumatisme crânien.  

« Personnes âgées, parents inquiets, jeunes, éducateurs ou entraîneurs, nous pouvons tous contribuer à atténuer les conséquences des blessures dans nos collectivités, de dire Robert Henderson, ministre de la Santé et du Mieux-être. Le programme Trauma PEI, en collaboration avec divers partenaires communautaires, favorise la sensibilisation en ce qui a trait à la manière de prévenir les blessures et permet, à chaque étape, de fournir des soins complets et de meilleure qualité. »

La Semaine de sensibilisation au cerveau, une campagne mondiale qui a lieu du 13 au 19 mars, vise à mieux faire connaître les bienfaits et les progrès de la recherche sur le cerveau.

Le programme de traumatologie de l’Î.-P.-É. joue un rôle mobilisateur relativement à la prévention des blessures, à l’éducation, aux soins cliniques, à la recherche, ainsi qu’au développement et à l’amélioration continus du réseau de traumatologie. Un registre provincial des traumatismes a également été mis en place – et une personne a été embauchée pour en assurer la coordination – afin de réaliser la collecte des données et la mise en œuvre des programmes.

« À titre de médecins aux services d’urgence, nous prodiguons régulièrement des soins aux Insulaires ayant subi divers types de lésions cérébrales, a affirmé le Dr Scott Cameron, directeur médical de Trauma PEI. Il est important de prendre le temps de sensibiliser les Insulaires et leurs fournisseurs de soins de santé à l’importance des blessures cérébrales. Le programme de traumatologie contribue à établir le lien entre l’éducation, la recherche et la prévention afin de réduire la prévalence des traumatismes crâniens et, dans toute la mesure du possible, leur gravité. »

Trauma PEI collabore également avec le personnel des services d’urgence de la province afin de réaliser des simulations médicales comportant des traumatismes crâniens. La révision des compétences essentielles dans le traitement des traumatismes crâniens permet d’accroître l’efficacité des équipes et met en lumière, pour le personnel clinique des soins de courte durée, les nouvelles recherches du domaine.

Pour répondre à la prévalence des traumatismes crâniens subis dans le cadre d’activités sportives, le programme de traumatologie a également mis en place Brain Waves Program©, un programme développé par Parachute Canada. Au moyen d’activités agréables et interactives en équipe, le programme enseigne aux élèves de l’Île de la 4e à la 6e année comment prévenir les blessures à la tête. En collaboration avec Sport Î.-P.-É., Trauma PEI assure la promotion du programme – ainsi que l’application mobile de Santé Canada pour la gestion des commotions cérébrales – auprès des jeunes athlètes de l’Île dans toutes les disciplines sportives.

Pour de plus amples renseignements au sujet de l’application mobile de Santé Canada, visitez www.parachutecanada.org/sujets-blessures/theme/C151.

Document d’information

Le traumatisme crânien le plus courant, le traumatisme cérébral léger, aussi appelé commotion cérébrale, disparaît en règle générale dans les deux semaines suivant l’incident.

Les chutes constituent la cause principale des traumatismes crâniens chez les personnes âgées de plus de 70 ans (48 %) et les petits de moins d’un an (89 %). Par ailleurs, les accidents de voiture sont la cause principale des traumatismes crâniens chez les personnes âgées de 35 à 45 ans, alors que chez les Insulaires de 15 à 25 ans, les traumatismes crâniens sont le résultat d’activités sportives.

Les Insulaires peuvent se protéger des traumatismes crâniens en :
•    conduisant les véhicules à moteur de façon sécuritaire et en ne se laissant pas distraire par les appareils mobiles et le textage;
•    portant un casque protecteur pour les sports, comme le hockey, le football et le vélo;
•    prenant des mesures pour éviter les chutes des personnes âgées, à domicile comme ailleurs dans la collectivité;
•    veillant à ce que les aires de jeu soient dégagées de tout obstacle;
•    respectant les procédures à suivre en matière de santé et de sécurité lors des activités sportives et récréatives.

Information aux médias :
Amanda Hamel
Agente principale des communications
Santé Î.-P.-É.
902-368-6135
ajhamel@gov.pe.ca

 

Renseignements généraux

Santé Î.-P.-É​.
16, rue Garfield
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6130
Télécopieur : 902-368-6136

healthpei@gov.pe.ca

Vie privée et santé

Information aux médias
Téléphone : 902-368-6135

Conseil d’administration de Santé Î.-P.-É.

En cas d’urgence médicale, appelez au 911 ou rendez-vous aux urgences.

Si vous avez besoin d’aide ou d’information en matière de santé, appelez au 811.

811 logo