17
déc
2019

La province se dit satisfaite de la décision concernant Northern Pulp

Le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard se réjouit du fait que le ministère de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse entreprendra une nouvelle évaluation du plan de traitement des effluents de Northern Pulp.

Le ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse, Gordon Wilson, a affirmé avoir besoin de plus de renseignements scientifiques sur la proposition. L’évaluation pourrait prendre jusqu’à deux ans.

« Nous félicitons le ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse pour avoir demandé davantage de renseignements scientifiques, et nous accueillons favorablement la prudence exprimée par rapport à cette décision, déclare le premier ministre Dennis King. Nous sommes heureux que le gouvernement de la Nouvelle-Écosse ait prêté l’oreille aux nombreuses préoccupations soulevées par les personnes qui ont fourni une rétroaction sur la plus récente soumission de Northern Pulp, et nous encourageons le gouvernement à continuer d’entendre les prises de position de toutes les parties, y compris celles de l’Île-du-Prince-Édouard. »

Le premier ministre King avait demandé une évaluation fédérale du plan de traitement des effluents proposé et il continue de croire qu’une évaluation fédérale plus exhaustive s’avère nécessaire, compte tenu de la nature commune de la ressource. 

« Il reste encore beaucoup de questions sans réponse au sujet des impacts à court et à long terme [du déversement d’effluents] sur l’écosystème du détroit de Northumberland, prévient le ministre des Pêches et des Communautés, Jamie Fox. Bien que nous soyons déçus qu’il n’y ait pas d’évaluation fédérale  plus complète, nous espérons que l’évaluation provinciale abordera bon nombre des questions en suspens associées à la proposition de Northern Pulp. »  

Pêcheurs, aquaculteurs, Premières Nations et environnementalistes se sont systématiquement opposés au projet, qui verrait le déversement quotidien de millions de gallons d’effluents dans le détroit de Northumberland.

« Nous continuerons de surveiller ce projet de près jusqu’à ce que nous soyons satisfaits qu’il n’y ait pas de répercussions nuisibles sur le milieu marin ainsi que sur les moyens de subsistance des personnes qui en dépendent, » a conclu le ministre Fox.

Information aux médias :
Amanda Hamel
Cabinet du premier ministre
902-368-4400

Wayne MacKinnon
Pêches et Communautés
902-314-3407
wemackinnon@gov.pe.ca

Renseignements généraux

Ministère de la Pêches et des Communautés
548, rue Main 
C.P. 1180
Montague (Î.-P.-É.) C0A 1R0
Téléphone : 902-838-0983
Télécopieur : 902-838-0972

MinisterFC@gov.pe.ca