28
nov
2017

Les psychologues scolaires : de la lumière pour les élèves

Amélioration des services de santé mentale -

Pour Robin Ettles et Christina Gallant MacLean, travailler comme psychologue scolaire à l’Île-du-Prince-Édouard offre tous les avantages sur les plans professionnel et personnel.

Pour certains élèves, une évaluation et des soins psychologiques peuvent être la clé de la réussite scolaire. Robin Ettles estime qu’une grande partie de son travail de psychologue à la Direction des écoles publiques de langue anglaise consiste à aider les élèves en difficulté à s’adapter au monde scolaire et à apprendre.

« En règle générale, l’enfant que je reçois en consultation est conscient de ses difficultés. Je peux l’aider à cerner ses points forts et à identifier les obstacles à son apprentissage. »

Après avoir travaillé comme psychologue dans le réseau de la santé pendant plus d’une décennie, Christina Gallant MacLean est devenue psychologue scolaire. Son changement d’orientation lui a causé une certaine crainte, mais elle est ravie de l’accueil qu’elle a reçu.

« Je savais que j’en avais beaucoup à apprendre, mais l’équipe formidable de la Direction des écoles publiques de langue anglaise m’a soutenue. » Elle poursuit en disant que sa formation en santé mentale l’a aidée à réussir dans le milieu scolaire. L’Île-du-Prince-Édouard recherche activement des psychologues désireux d’aider les élèves à mieux réussir.

Originaire de l’Île, Christina Gallant MacLean se réjouit de pouvoir faire carrière et élever sa famille à l’Î.‑P.‑É. Elle soutient que le milieu de travail stimulant et la beauté naturelle de la province aident beaucoup.

« J’aime le plein air; je pratique la planche à bras, le kayak et le golf. J’aime vraiment l’été ici; tout se fait à quelques minutes de distance. »

Robin Ettles vit à l’Île-du-Prince-Édouard depuis des années. Elle est bien contente d’avoir décidé de s’y établir.

« L’un des plus grands avantages, c’est de travailler 10 mois par année, comme les enseignants. Quand on vit à l’Île-du-Prince-Édouard, c’est vraiment agréable d’être en congé l’été. Il existe une communauté très active de musiciens et d’artistes ici, et beaucoup d’activités se déroulent en été. »

Robin Ettles recommanderait à tous ses confrères et consœurs psychologues de travailler dans le réseau de l’éducation de l’Île-du-Prince-Édouard.

« Le milieu de travail nous soutient beaucoup comme personne et comme professionnel. On comprend que notre travail est important et qu’on doit respecter un code d’éthique. On nous permet de travailler de la meilleure façon possible. »

Christina Gallant MacLean se dit heureuse d’être entrée au service de la Direction des écoles publiques de langue anglaise. Selon elle, rien ne se compare à ce qu’on ressent quand l’élève commence à mieux se comprendre et à mieux apprendre.

« C’est comme si on allumait une lumière. L’enfant cesse de penser qu’il est bête ou trop paresseux pour aller à l’école. Il comprend qu’il est différent et qu’il travaille d’une autre façon, mais il constate qu’on peut intervenir pour lui permettre d’apprendre. »

« Cela peut faire toute une différence quand un enfant se rend compte de ses capacités, explique Christina Gallant MacLean. Plus tard, si on rencontre l’enfant ou ses parents par hasard, ceux-ci nous disent simplement “merci beaucoup”. »

Pour poser sa candidature à un poste de psychologue ou de psychologue associé, ou à tout autre poste offert à l’Île-du-Prince-Édouard, consulter le site Web à l’adresse https://www.princeedwardisland.ca/fr/information/school-psychologists

Renseignements généraux

Commission de la fonction publique
105, rue Rochford
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-4080
Télécopieur : 902-368-4383

emallen@gov.pe.ca