21
jan
2019

Respirez mieux – faites-vous examiner afin de vérifier si vous êtes atteint de la MPOC

Heather Cyr administers a spirometry test.

Vous toussez? Vous êtes essoufflé? Un auto-examen pourrait vous aider à déterminer si vous devez subir un test de dépistage de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), une maladie pulmonaire caractérisée par de la toux, une respiration sifflante et de la fatigue.    
La MPOC est une importante cause d’hospitalisation à l’Île-du-Prince-Édouard, se classant tout juste derrière l’accouchement parmi les raisons d’admission. De fait, on estime qu’environ 8 000 Insulaires ont une MPOC sous une de ses deux formes – la bronchite chronique et l’emphysème.
Dans le cadre de son programme pour les MPOC, Santé Î.-P.-É. exhorte les Insulaires à évaluer s’il est à-propos pour eux de subir un test pour vérifier s’ils en sont atteints.
Heather Cyr, coordonnatrice pour les MPOC, indique que le dépistage et le traitement précoces peuvent avoir un effet décisif pour les personnes qui en sont atteintes.
« Il s’agit d’une maladie évolutive, mais il y a des choses que les gens peuvent faire pour réduire au minimum l’impact de la MPOC dans leur vie quotidienne. Par l’entremise des cliniques pour la MPOC, nous enseignons des techniques pour mieux gérer la maladie, de façon à permettre aux gens de continuer à faire les activités qu’ils aiment. Les médicaments sont passés en revue, et des exercices appropriés ainsi que des techniques de respiration sont enseignés. Ces interventions peuvent vraiment améliorer la qualité de vie des gens, de dire Heather Cyr, inhalothérapeute. Les éducateurs en MPOC peuvent aussi aider à mener à bien la démarche d’abandon du tabagisme qui est essentielle pour ralentir la progression de la maladie. »
« La première étape importante est de veiller à ce que les personnes ayant une MPOC soient bien diagnostiquées, afin qu’elles puissent entreprendre l’autogestion de la maladie. »
Toute personne âgée de plus de 40 ans qui est un fumeur ou un ex-fumeur devrait faire le Test canadien de santé pulmonaire sur les symptômes de MPOC afin de vérifier si des tests supplémentaires sont à-propos.
Faites ce court test :

  •  Toussez-vous régulièrement?
  •  Expectorez-vous ou crachez-vous régulièrement?
  •  Êtes-vous essoufflé, même légèrement, lorsque vous accomplissez des tâches simples?
  •   Votre respiration est-elle sifflante à l’effort (par exemple, quand vous faites de l’exercice ou que vous montez des escaliers)?
  •   Contractez-vous souvent des rhumes qui persistent plus longtemps que chez les gens de votre entourage?

Une réponse affirmative à au moins une de ces questions signifie que vous êtes à risque d’être atteint de la MPOC et que vous devriez consulter un médecin ou une infirmière praticienne afin de pousser plus loin le dépistage. « Si vous êtes à risque, vous pouvez être aiguillé vers un test de spirométrie afin de déterminer si vous êtes atteint de la MPOC, selon Heather Cyr. Le test n’est pas invasif ni douloureux, et il pourrait permettre d’établir un diagnostic qui donnera à la personne l’occasion d’apporter des changements qui amélioreront sa vie pour des années à venir. »


Le programme sur la MPOC de l’Île-du-Prince-Édouard offre information, soutien et conseils aux Insulaires atteints de la maladie.
Santé Î.-P.-É. offre régulièrement des cliniques d’évaluation des risques de MPOC à Souris, Montague, Charlottetown, Hunter River, Rustico-Nord, Kensington, Summerside, Wellington, Tyne Valley, O’Leary et Alberton.

 

Renseignements généraux

Santé Î.-P.-É​.
16, rue Garfield
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6130
Télécopieur : 902-368-6136

healthpei@gov.pe.ca

Vie privée et santé

Information aux médias
Téléphone : 902-368-6135

Conseil d’administration de Santé Î.-P.-É.

En cas d’urgence médicale, appelez au 911 ou rendez-vous aux urgences.

Si vous avez besoin d’aide ou d’information en matière de santé, appelez au 811.

811 logo