22
oct
2021

Résurgence du sébaste : l’Île-du-Prince-Édouard envisage de nouvelles possibilités 

Le ministère des Pêches et des Communautés de l’Île-du-Prince-Édouard continue de suivre de près la résurgence du stock de sébaste dans une zone du golfe du Saint-Laurent connue sous le nom d’unité 1.

L’industrie du poisson de fond de l’Île-du-Prince-Édouard participe activement à la pêche à quotas expérimentale en cours en recueillant des données scientifiques supplémentaires pour le ministère des Pêches et des Océans. La province reconnaît que le rebondissement du sébaste dans l’unité 1 représente une occasion exceptionnelle pour l’ensemble du secteur de la pêche et de la transformation de l’Est du Canada de diversifier les exportations et de créer des emplois dans de nombreuses collectivités côtières atlantiques.

« L’Île-du-Prince-Édouard joue un rôle important dans la pêche au sébaste depuis longtemps, a déclaré le ministre des Pêches et des Communautés, Jamie Fox. Notre participation à la pêche et à la transformation du sébaste remonte aux années 1950 et s’est poursuivie jusqu’au début des années 1990, lorsqu’un moratoire a été imposé sur le poisson de fond. Nous savons que nos pêcheurs, nos communautés autochtones et nos transformateurs de fruits de mer ont suivi cette récente évolution et qu’ils s’attendent à une répartition juste et équitable du stock de sébaste. » 

L’Île-du-Prince-Édouard demande donc au gouvernement fédéral de mener des discussions importantes et transparentes sur le stock croissant de sébaste en faisant fond sur de solides preuves scientifiques. 

« Les nouvelles possibilités offertes par le rétablissement et la résurgence de cette importante espèce de poisson de fond doivent être gérées dans un esprit de durabilité qui profite à toutes les provinces de l’Est du Canada et à leurs secteurs respectifs », a souligné le ministre Fox.

Historiquement, l’Île-du-Prince-Édouard a débarqué jusqu’à 30 % des prises totales certaines années où cette pêche était en activité. 

« J’attends qu’une nouvelle personne soit nommée au poste de ministre des Pêches au gouvernement fédéral, et je m’attends à ce qu’une décision juste et équitable soit prise concernant cette précieuse ressource pour l’ensemble du Canada atlantique », a conclu le ministre Fox. 

Information aux médias :
Shyra Craig
Ministère des Pêches et des Communautés
Agente principale des communications 
smcraig@gov.pe.ca
902-213-0047

Renseignements généraux

Ministère de la Pêches et des Communautés
548, rue Main 
C.P. 1180
Montague (Î.-P.-É.) C0A 1R0
Téléphone : 902-838-0983
Télécopieur : 902-838-0972

MinisterFC@gov.pe.ca