26
juil
2019

Sur la bonne voie : l’Île serait la première province à éradiquer l’hépatite C

En veillant à ce que les quelque 1 000 Insulaires atteints de l’hépatite C aient facilement accès au traitement, l’Île-du-Prince-Édouard pourrait devenir la première province à supprimer le virus de l’hépatite C (VHC) de sa population. 

S’étant donné comme but d’éliminer le VHC d’ici 2025, soit cinq ans avant les cibles canadienne et globale, la province a récemment commencé à administrer un traitement curatif dès le premier rendez-vous des patients. Avant, les patients devaient d’abord attendre de recevoir les résultats des analyses de sang et faire approuver les médicaments. Conséquemment, le nombre de personnes ayant entrepris un traitement a augmenté de 50 % par rapport aux trois mois précédents.  

En 2015, la province a lancé un programme provincial visant à éliminer l’hépatite C en dix ans. Depuis, 45 % des Insulaires touchés par le VHC ont été traités. 

« Puisque nous soulignerons la Journée mondiale contre l’hépatite ce dimanche, c’est le moment tout indiqué pour reconnaître les progrès exceptionnels réalisés dans le traitement, la gestion et l’éradication de l’hépatite C à l’Île-du-Prince-Édouard, a déclaré le ministre de la Santé et du Mieux-être, James Aylward. C’est une avancée considérable pour la province de permettre aux patients qui se présentent pour la première fois de commencer le traitement le jour même. Nous poursuivons nos efforts pour veiller à ce que les Insulaires aient facilement accès au traitement de l’hépatite C et aux soins de suivi requis. »

Au cours de la dernière année, le programme provincial contre l’hépatite C a créé une équipe de trois personnes qui s’occupent de la coordination provinciale, des soins infirmiers autorisés et de l’administration. Le personnel travaille également aux relations communautaires pour communiquer directement avec les gens infectés par le VHC ou à risque de l’être.

La Dre Lisa Barrett, médecin-conseil en matière de VHC pour Santé Î.-P.-É., se réjouit des progrès réalisés. Clinicienne et chercheuse, elle travaille avec des patients atteints du VHC à l’échelle locale et nationale. « Il est inspirant de voir l’Île-du-Prince-Édouard prendre la tête des efforts pour éradiquer le VHC au Canada, de dire la Dre Barrett. Pour que ces efforts portent leurs fruits, il est essentiel de traiter les gens sans délai; c’est pourquoi le programme de l’Île promeut les soins simples et rapides. Les mesures de prévention, les programmes de réduction des méfaits, et l’intensification des tests et des traitements font partie intégrale de l’élimination de l’hépatite C à l’Île-du-Prince-Édouard. »

L’Île-du-Prince-Édouard est la première province à se doter d’un programme financé par les deniers publics pour coordonner le traitement et l’élimination du VHC.

« Nous sommes fiers de nous associer à la province de l’Île-du-Prince-Édouard pour appuyer l’éradication de l’hépatite C à l’Île, a déclaré Stéphane Lassignardie, directeur général d’AbbVie Canada. Le fait de pouvoir viser l’élimination du VHC d’ici 2025 est vraiment remarquable. Combinés au mandat mondial, les traitements efficaces et abordables ont permis de réduire la complexité et les obstacles au sein de nos systèmes de santé. Maintenant, nous devons concentrer nos efforts sur des partenariats qui faciliteront le dépistage, l’accès aux soins et, enfin, le rétablissement des patients. » 

Afin d’éliminer les obstacles aux soins, on invite les Insulaires à communiquer de leur propre chef avec les services de dépistage et de traitement de l’hépatite C en téléphonant au 902-569-7642.
 

Information aux médias :
Carmel Turpin
Agente principale des communications
Santé Î.-P.-É.
902-368-6135
cmturpin@gov.pe.ca

 

Document d’information

L’hépatite C : renseignements, traitement et prévention

L’hépatite C est une maladie transmissible grave qui se transmet par contact direct avec le sang d’un porteur du virus. Les symptômes peuvent comprendre la fatigue, la jaunisse ainsi que des douleurs abdominales et articulaires. Chez certaines personnes, la maladie peut causer des dommages au foie (cirrhose) ou le cancer du foie. Une fois traitée et guérie, une personne qui était infectée par le virus de l’hépatite C ne peut plus transmettre la maladie. Il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C à l’heure actuelle. 

Les Insulaires ont accès à des soins curatifs gratuits pour toutes les souches d’hépatite C par l’entremise du Programme de médicaments pour l’hépatite C de Santé Î.-P.-É.

Parmi les efforts de prévention en cours, mentionnons le Programme d’échange de seringues et les thérapies de remplacement des opioïdes, qui privilégient la réduction des méfaits pour appuyer les personnes toxicomanes et prévenir la propagation de la maladie par l’injection de drogues. 

La Journée mondiale contre l’hépatite est soulignée le 28 juillet pour sensibiliser le grand public à la charge mondiale de cette maladie et mettre l’accent sur le besoin d’agir. L’Organisation mondiale de la santé a fixé comme objectif d’éliminer l’hépatite C dans le monde entier d’ici 2030.

Au sujet d’AbbVie 
AbbVie est une société d’envergure mondiale centrée sur la recherche biopharmaceutique qui s’applique à concevoir des thérapies innovantes pour certaines des conditions les plus complexes et critiques au monde. La société se donne comme mission d’exploiter l’expertise de son personnel dévoué et d’adopter une stratégie d’innovation unique pour améliorer considérablement les traitements en immunologie, en oncologie, en virologie et en neuroscience. Chaque jour, des employés d’AbbVie mènent leurs activités dans plus de 75 pays pour faire progresser les solutions de santé partout dans le monde. On peut se renseigner davantage sur AbbVie et ses débouchés sur le Web (www.abbvie.ca, www.abbvie.com), sur Twitter (@abbvieCanada, @abbvie), sur Facebook et sur LinkedIn

Renseignements généraux

Santé Î.-P.-É​.
16, rue Garfield
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6130
Télécopieur : 902-368-6136

healthpei@gov.pe.ca

Vie privée et santé

Information aux médias
Téléphone : 902-368-6135

Conseil d’administration de Santé Î.-P.-É.

En cas d’urgence médicale, appelez au 911 ou rendez-vous aux urgences.

Si vous avez besoin d’aide ou d’information en matière de santé, appelez au 811.

811 logo