30
mai
2017

Un traitement contre l’hépatite C change la vie d’Insulaires

Tyler Caissie est l’un des quelque 100 Insulaires qui ne souffrent plus d’hépatite C grâce à un traitement médicamenteux offert depuis deux ans.

En février 2015, l’Île-du-Prince-Édouard est devenue la première province du Canada à avoir une stratégie pour la gestion et le traitement de cette maladie grave du foie. Tyler Caissie a commencé son traitement en novembre, et en avril des tests ont démontré qu’il n’en était plus atteint.

« Tyler n’a jamais été complètement à l’aise à cause d’autres problèmes de santé, et l’hépatite C n’a fait qu’empirer les choses. Je ne peux pas m’imaginer à quel point il aurait souffert encore plus s’il n’avait pas eu accès à ce traitement contre l’hépatite C », a mentionné Linda Gallant, la tutrice légale et belle-sœur de Tyler Caissie, en expliquant qu’il a contracté l’hépatite C en recevant une transfusion de sang plusieurs années passées. « Lorsque je regarde Tyler, mon cœur devient plus léger en pensant au fait qu’au moins il n’aura pas à vivre avec cette maladie – c’est incroyable à quel point le traitement a amélioré sa qualité de vie. »

L’hépatite C est une affection du foie causée par le virus de l’hépatite C, qui se transmet par du sang contaminé. On estime qu’environ 250 000 Canadiens souffrent d’hépatite C, dont environ 550 Insulaires.

Il y a six génotypes viraux, le type 1 étant le plus commun. Le traitement offert à l’Île-du-Prince-Édouard peut guérir les personnes ayant le génotype 1, soit environ 65 à 70 % des Insulaires affectés. Cet automne, Santé Î.-P.-É. ajoutera des médicaments au programme qui permettront de traiter tous les génotypes d’hépatite C.

« Lorsqu’elle n’est pas traitée, l’hépatite C peut causer des complications graves, comme une insuffisance hépatique et le cancer du foie », a souligné George Carruthers, médecin de famille. « Les avancées dans les traitements les ont rendu très efficaces : certains ont un taux de guérison au-dessus de 95 %. Des investissements dans les programmes de médicaments, comme celui pour l’hépatite C dans la province, permettent l’offre de traitements qui peuvent transformer ou sauver la vie des patients. En tant que médecin, il n’y a rien de plus gratifiant que d’obtenir ce type de résultats. »

Le traitement contre l’hépatite C coûte entre 45 000 $ et 100 000 $ par patient selon le médicament utilisé et la progression de la maladie. Le budget de fonctionnement équilibré du gouvernement prévoit 1,6 million de dollars pour le programme de médicaments pour l’hépatite C.

Dans le cadre de la stratégie actuelle pour la gestion et le traitement de l’hépatite C, qui s’étend sur dix ans, Santé Î.-P.-É. s’attend à éliminer le virus à l’Île-du-Prince-Édouard d’ici 2025.

Des renseignements sur les programmes de médicaments de Santé Î.-P.-É., y compris le Programme de médicaments pour l’hépatite, sont offerts au https://www.princeedwardisland.ca/fr/information/sante-i-p-e/programmes-....

Fiche d’information :

• L’hépatite C est une maladie transmissible grave qui se transmet par du sang contenant le virus.

• Les symptômes comprennent la fatigue, la jaunisse ainsi que les douleurs abdominales et dans les jointures. Chez certaines personnes, la maladie peut causer des dommages au foie (cirrhose) ou le cancer du foie.

• Lorsqu’une personne est traitée et guérie, elle ne peut plus transmettre la maladie.

• Actuellement, il n’existe aucun vaccin contre l’hépatite C.

Information aux médias :
Autumn Tremere
Agente principale des communications
Santé et Mieux-être
902-368-5610
agtremere@gov.pe.ca

Renseignements généraux

Santé Î.-P.-É​.
16, rue Garfield
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-368-6130
Télécopieur : 902-368-6136

healthpei@gov.pe.ca

Vie privée et santé

Information aux médias
Téléphone : 902-368-6135

Conseil d’administration de Santé Î.-P.-É.

En cas d’urgence médicale, appelez au 911 ou rendez-vous aux urgences.

Si vous avez besoin d’aide ou d’information en matière de santé, appelez au 811.

811 logo