26
mar
2021

vedette : Devon McGregor, travailleuse sociale

Devon McGregor

Devon McGregor est l’un des adultes les plus constants dans la vie de certains jeunes de l’Île. 

En tant que membre de l’équipe de soins des Services à l’enfance et à la famille de l’Île-du-Prince-Édouard, Devon est au service des jeunes en foyer d’accueil, en foyer de groupe ou en voie de sortir du système, et ce, de diverses façons. Son travail peut consister à enseigner des aptitudes à la vie quotidienne, à orienter les jeunes vers des services de santé mentale et à les accompagner à leurs rendez-vous. 

« Parfois, j’ai l’impression d’être leur mère, leur enseignante, leur amie et leur avocate, a-t-elle déclaré, en mentionnant avoir travaillé avec certains enfants pendant une dizaine d’années. La chose la plus importante que j’essaie de leur faire comprendre, c’est qu’ils doivent s’aimer et être assez courageux pour demander de l’aide, car ils en valent la peine. » 

Le confinement complet face à la pandémie a été plus court à l’Î.-P.-É. que dans de nombreuses autres provinces, mais les premiers mois n’ont pas été moins éprouvants que dans le reste du Canada. Aider les jeunes à gérer leur isolement a pris une grande importance dans le travail de Devon.  

« J’ai passé beaucoup de temps à livrer des bicyclettes et des fournitures artistiques! avoue-t-elle. Nous avons également acheté de nombreux équipements technologiques pour aider les parents à rester en contact avec les jeunes pris en charge. » 

Certains jeunes s’en sont mieux sortis en l’absence de pressions extérieures, comme les pairs ou les résultats scolaires, grâce au soutien du personnel de leur foyer de groupe ou de leurs parents d’accueil. Pour les jeunes qui étaient sous tutelle permanente et qui avaient déjà vécu des traumatismes et des abandons, l’isolement était souvent plus difficile. Devon a consacré beaucoup de temps à faire des appels quotidiens ou des visites à l’extérieur pour aider les enfants à se défouler et à faire face à leur situation. 

Durant les premiers mois de la pandémie, elle estime qu’une communication constante de la part de la direction, y compris les mises à jour régulières concernant les protocoles et les nouvelles transmises par la médecin hygiéniste en chef, lui a fourni de bons conseils pour rester en sécurité et protéger les autres. L’appui de son superviseur et de ses collègues a également été essentiel. 

Devon est vraiment dévouée à ses jeunes, et elle défend avec passion la nécessité de les aider à devenir des adultes sains. 

« Lorsque je rencontre un enfant en situation de crise, je sais que sa situation ne sera plus la même dans quelques années – du moins, pas si je m’en mêle, a-t-elle affirmé. J’ai travaillé avec des jeunes qui étaient extrêmement suicidaires et qui avaient reçu un diagnostic de trouble de la personnalité limite. C’est incroyable de les voir grandir, de décrocher un emploi et d’être bien dans leur peau. J’ai vu des miracles se produire. »

Mars est le mois de la sensibilisation aux travailleurs sociaux. La Division des services à l’enfance et à la famille, qui relève du ministère du Développement social et du Logement, offre un soutien aux familles et aux enfants grâce à des travailleurs sociaux dévoués comme Devon. Les services de protection des enfants, les services résidentiels, la garde en famille d’accueil, les services d’adoption, le parentage positif et la prévention de la violence familiale font partie des services offerts aux Insulaires. 

Consultez le site https://www.princeedwardisland.ca/fr/departement/developpement-social-et... pour obtenir plus de renseignements. 

Ce profil a été rédigé par la Ligue pour le bien-être de l’enfance du Canada, et le gouvernement de l’Î.-P.-É. a été autorisé à le partager. 

Renseignements généraux

Ministère de la Développement social et Logement
Immeuble Jones, 2e étage
11, rue Kent
C.P. 2000
Charlottetown (Î.-P.-É.) C1A 7N8

Téléphone : 902-620-3777
Sans frais : 1-866-594-3777
Télécopieur : 902-894-0242

DeptSDH@gov.pe.ca